Pokémon Go repart à la chasse aux téléphones rootés

6
pokemon go

Si la guerre menée par Niantic contre les tricheurs dans Pokémon Go ne date pas d'aujourd'hui, il semblerait que la société ait récemment trouvé un nouveau moyen de les combattre. Un moyen qui pourrait cependant se montrer punitif, y compris pour les joueurs en respectant les règles.

« Attrapez-les tous »

Niantic fait depuis toujours la chasse aux tricheurs sur son célèbre jeu Pokémon Go. Et si la société semblait un peu avoir laissé de côté ce sujet ces derniers temps, il s'avère qu'elle semble aujourd'hui revenir à la charge, notamment par le biais de l'une de ses dernières mises à jour, empêchant le lancement du jeu sur n'importe quel téléphone Android possédant un dossier nommé « MagiskManager ».

Afin de bien comprendre cette nouvelle mise à jour, il convient de parler rapidement de ce fameux dossier. « MagiskManager » est en fait un dossier automatiquement créé lors de l'utilisation d'un logiciel très populaire servant à rooter les téléphones Android.

Et puisque Niantic sait que le root d'un smartphone peut permettre de tricher au sein de son jeu vidéo, la société a récemment décidé d'en empêcher le lancement sur tous les téléphones possédant ce dossier.

Sauf que voilà, s'il est vrai que certains joueurs choisissent de rooter leur téléphone afin de progresser dans le jeu plus rapidement, beaucoup d'utilisateurs d'Android choisissent cette solution pour de nombreuses autres raisons, et se retrouvent ainsi dans l'incapacité de jouer à leur jeu favoris, malgré qu'ils en respectent intégralement les règles.

pokemon go

Pas d'autorisation ? Pas de problème !

Plus étonnant encore, d'après de nombreux tests réalisés par le site Ars Technica, il semblerait que Pokémon Go ne se lance pas sur les téléphones possédant le fameux dossier, même lorsque l'application n'a pas reçu l'autorisation « permission de stockage », lui permettant notamment de pouvoir scanner les autres fichiers présents sur le téléphone.

Alors comment se fait-il que l'app Pokémon Go soit capable de savoir que le « dossier interdit » est bien présent sur le téléphone, alors qu'il n'a pas reçu l'autorisation d'y explorer les fichiers s'y trouvant ?

Eh bien selon certains utilisateurs du forum XDA, Niantic se servirait en fait d'une faille dans les rapports d'erreurs d'Android, qui lui permettrait ainsi de rechercher l'existence de certains dossiers dans la mémoire du téléphone, même sans y avoir accès.

Et si de nombreux dresseurs suggèrent d'ores et déjà de nouvelles solutions afin de pallier ce nouveau problème, il semblerait bel et bien que Niantic soit bien décidé à continuer son combat contre la triche au sein de son application, même si celui-ci implique quelques dégâts collatéraux.


Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Chrome 69 : un dernier coup de pied à Adobe Flash
Microsoft : deux nouvelles manettes Phantom Black et Bleu/Gris pour la Xbox One
Pénétrer virtuellement le monde du porno, bientôt une réalité
L’ordinateur HP core i5 GTX 1050 8 Go + écran + imprimante à 580 euros via ODR
HP veut refroidir vos oreilles avec son casque Mindframe
Facebook supprime 652 comptes russes et iraniens jugés « inauthentiques »
Plus d'info sur Steam Play (pour plus de jeux sous Linux)
Neutralité du Net : 22 états américains réclament sa restauration
Google Fit : l'app des sportifs complètement repensée
Uber ne paiera que 1,46 million d'euros d’impôts en France pour 2017
Haut de page