Chargeurs de smartphones et tablettes : l'Europe peut-elle vraiment imposer un standard universel ?

03 février 2020 à 14h04
0
CHARGEURS_USB_2

Pour lutter contre le gaspillage électronique, le Parlement européen veut uniformiser les chargeurs de téléphones.

Après un premiers pas vers l'uniformisation en 2011, Bruxelles veut instaurer un chargeur universel en 2020... Les députés débattaient jusqu'ici de la mise en place de « mesures contraignantes », au grand damn d'Apple.

Une loi pour un chargeur universel en juillet 2020

Jeudi 30 janvier 2020, les députés européens ont finalement voté une résolution non-contraignante, à 582 voix pour, 40 contre et 37 abstentions. Son objet : l'adoption d'un chargeur universel pour les téléphones mobiles dans l'Union européenne.

Si la résolution n'impose rien (pour l'instant) aux constructeurs, elle appelle néanmoins à voter une loi en faveur d'un chargeur universel d'ici juillet prochain.

L'idée n'est pas nouvelle : en 2009, la Commission européenne s'emparait déjà du sujet. Deux ans plus tard, elle arrive à réduire le nombre de types de chargeurs disponibles sur le marché à trois : le micro USB, l'USB-C et Lightning, propriété d'Apple.

Apple contre tous ?

La firme américaine est le seul des constructeurs de téléphones mobiles à avoir exprimé publiquement son opposition au texte. D'après Apple, un milliard d'appareils utiliseraient le chargeur Lightning dans le monde. Leur remplacement reviendrait à créer une énorme quantité de déchets électronique.

Second argument brandi par Apple : l'instauration d'une réglementation sur les chargeurs nuirait à l'innovation et à la concurrence.

Pourtant, la firme a déjà engagé une première transition vers le chargeur universel : depuis 2018, le géant américain équipe son iPad Pro et ses ordinateurs de l'USB-C. Reste à savoir si Apple serait prêt à renoncer au Lightning pour ses iPhones et iPad dans les prochaines années.

iPad Pro USB-C


Lutter contre le gaspillage électronique

La résolution votée jeudi dernier s'inscrit dans le cadre du pacte vert européen voulu par la nouvelle présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Objectif : atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Dans cette optique, la résolution prise par le Parlement européen vise plus globalement à lutter contre le gaspillage électronique. Pour ce faire, elle appelle d'une part à accroître la collecte et le recyclage des chargeurs, d'autre part à interdire la vente obligatoire d'un chargeur à l'achat d'un nouveau téléphone.

Aujourd'hui, environ 50 millions de tonnes de déchets électroniques sont produits dans le monde. Avec 12,3 millions de tonnes à son compte, l'Union européenne est un des premiers pollueurs au monde en la matière.

Sources : Le Monde, Futura Sciences, Parlement européen
Modifié le 03/02/2020 à 14h05
52
30
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Une IA pour comprendre pourquoi les fermes solaires tuent des milliers d'oiseaux chaque année
scroll top