ICESat-2 a commencé à passer la Terre au laser et livre ses premières analyses

Par
Le 09 octobre 2018
 0
icesat-2 satellite

La NASA a dévoilé les premières données récoltées par le satellite ICESat-2, qui a quitté la Terre le 15 septembre dernier.

Les premiers résultats de la mission ICESat-2 étaient très attendus par la communauté scientifique, mais aussi pour celles et ceux qui se sentent concernés par l'évolution de notre environnement. Le satellite de la NASA, un altimètre laser (ATLAS) capable de cartographier l'évolution de la glace sur la surface de la Terre avec une grande précision, envoie la bagatelle de 300 trillions de photons (particule élémentaire de la lumière). Il émet ainsi une impulsion laser vers la surface et mesure le temps nécessaire à sa réflexion. Technologie complexe, mais procédé simple, basique comme dirait l'autre.

icesat-2

Le 3 octobre, il a envoyé ses premières mesures sur la calotte glaciaire antarctique, après avoir été propulsé à 500 kilomètres au-dessus de notre planète.

Encore « quelques semaines » avant les premiers enseignements scientifiques

Le premier ensemble de mesures prises par le satellite au-dessus de la calotte glaciaire antarctique montre un vrai nuage de photons. Chaque point bleu représente un seul et unique photon capté par l'instrument ATLAS, qui peut détecter les petits changements dans les glaciers et la banquise de la Terre, dont la taille ne cesse de se réduire année après année. Le nuage que vous voyez en image montre l'altitude mesurée par les photons au milieu de la calotte, sur une longueur de 10 kilomètres.

icesat-2 photon image captée

La mission du satellite n'est pas terminée, loin de là. Des procédures permettant d'optimiser l'instrument vont être mises en place, de façon à s'assurer que le laser pointe au bon angle, pour que le plus grand nombre de photons possible puissent toucher le détecteur. « Cela prendra quelques semaines, » précise Tom Neumann, scientifique adjoint du projet, qui fait état de sa confiance : « environ un mois après son lancement, nous espérons pouvoir commencer à récupérer d'excellentes données de qualité scientifique. » Le rendez-vous est pris.

Modifié le 08/10/2018 à 15h07

Les dernières actualités Environnement

scroll top