Eco-Rating, le nouvel indice européen de classification des téléphones mobiles

26 mai 2021 à 16h32
17
Smartphone

Cinq des opérateurs télécoms majeurs européens, parmi lesquels Orange, ont travaillé ensemble pour lancer l'indice Eco Rating. Avec comme objectif de plus facilement identifier les téléphones mobiles les plus respectueux de l'environnement.

Plusieurs opérateurs de télécommunications ont décidé de s'associer pour lancer Eco Rating, un nouvel indice de classification des téléphones mobiles en Europe. Orange, Deutsche Telekom, Telefonica, Telia Company et Vodafone, qui figurent parmi les poids-lourds du marché sur le Vieux Continent, veulent aider les consommateurs à identifier les smartphones les plus respectueux de l'environnement. Le référentiel sera déployé en Europe dès le mois de juin 2021.

Un indice de 0 à 100, et 12 marques de mobiles concernées par l'Eco Rating

Eco Rating, c'est une initiative européenne. Elle est le fruit d'une collaboration entre cinq grands opérateurs européens qui ont décidé d'offrir à leurs clients des informations à la fois cohérentes et transparentes sur l'impact environnemental de leurs produits. Des informations sur la production, l'utilisation, le transport et la vie des téléphones mobiles seront ainsi rassemblées pour définir l'indice, basé sur une échelle de 0 à 100.

Eco Rating
Voici à quoi ressemblera l'étiquette Eco Rating

Les opérateurs Orange, Deutsche Telekom, Telefonica (comprenant O2 et Movistar), Telia Company et Vodafone utiliseront cet étiquetage dans leurs différents points de vente. Ils pourront très bien aussi le reporter sur leur boutique en ligne.

Dès le mois de juin, les opérateurs intègreront l'Eco Rating dans les boutiques physiques et en ligne des 24 pays européens dans lesquels ils sont présents. La France fait partie des pays concernés. L'alliance d'opérateurs précise que les smartphones évalués seront issus de 12 marques différentes. Huawei, Xiaomi, Motorola/Lenovo, OPPO, Samsung, MobiWire, Nokia, Doro, CAT et ZTE font partie des partenaires de ce lancement. Apple et LG en sont les grands absents.

eco rating opérateurs partenaires
Sur la 1ère ligne, on retrouve les opérateurs télécoms à l'origine de l'indice. Les 2 autres lignes regroupent les constructeurs partenaires.

L'Eco Rating sera défini à l'aide de 5 critères d'évaluation

L'étiquette Eco Rating sera découpée en trois parties : la note globale, sur la gauche ; les cinq critères globaux et leur notation respective au centre ; et un QR Code sur la droite, qui permettra de renvoyer directement le consommateur vers de plus amples informations, notamment sur la méthodologie de calcul de l'Eco Rating. Et la notation est justement basée sur cinq domaines clés, qui eux-mêmes regroupent 19 critères :

  • Durabilité. Ce premier domaine regroupe notamment les critères de robustesse de l'appareil, de durée de vie de la batterie, de garantie et des composants.
  • Réparabilité. Ici, on juge de la facilité avec laquelle l'appareil peut être réparé. On insère ainsi dans ce domaine les éléments relatifs à sa conception, et tout ce qui indique que le constructeur fait en sorte d'augmenter la durée de vie du téléphone mobile.
  • Recyclabilité. Pour la notation, l'indice se base sur les informations fournies par les constructeurs visant à faciliter le démontage puis la récupération des composants, ainsi que la capacité de recyclage de ces derniers, évidemment.
  • Respect du climat. On procède ici à l'analyse des émissions de gaz à effet de serre du smartphone tout au long de sa vie.
  • Préservation des ressources. Ce dernier domaine vient noter l'impact causé par l'utilisation de matières premières rares dans la conception du mobile sur l'épuisement des ressources de la planète.

Plus les notes sont élevées, plus le smartphone est considéré comme étant respectueux de l'environnement. Les acteurs à l'origine de l'Eco Rating indiquent procéder à leurs évaluations en collaborant avec les constructeurs, avec l'IHOBE (l'organisme public spécialisé dans le développement économique et la protection de l'environnement), et en se basant sur les derniers standards et directives de l'Union européenne, de l'ETSI (Institut européen des normes et de télécommunications), et ISO.

Source : Eco Rating

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
13
cirdan
N’importe quel indice fourni par des sociétés parties prenantes dans la même industrie ne peut être que biaisé.<br /> Ils vendent ces téléphones, souvent associés avec des forfaits, ils n’ont aucune envie de se tirer une balle dans le pied en les rendant moins attractifs.
SlashDot2k19
LG se retire du marché de la téléphonie mobile.<br /> Reste donc Apple seul contre tous.
nicgrover
Tiens pourquoi deux grands absents ? Ils ont refusé ou ils ne rentrent pas dans les clous ?
ZeBigBoss
Ils n’en ont rien à faire, ils veulent vendre des forfaits et des appareils, quelle que soit la marque. Au contraire, ça peut faire joli de montrer des téléphones avec un bon score.
cirdan
ZeBigBoss:<br /> Au contraire, ça peut faire joli de montrer des téléphones avec un bon score.<br /> Sauf si ce sont les téléphones qui rapportent le moins
Bombing_Basta
Un ÉNORME critère n’est malheureusement pas pris en compte : la durée de maintenance software…
LeVendangeurMasque
Peut-être est-ce inclus dans la durabilité ?
LeVendangeurMasque
Ils ont peut-être pas envie de signer un chèque pour un indice dont j’ai un doute sur l’objectivité, avec ces fameuses «&nbsp;marques partenaires&nbsp;». D’ailleurs ils ont donné combien et a qui ces fameux partenaires ?<br /> D’autant que commencent à apparaître de vrais indices officiels…
soaf78
l’indice se base sur les informations fournies par les constructeurs<br /> non, rien…
dvaid
Dommage qu’il n’ait pas mis la catégorie respect des Hommes.<br /> Ça reste l’esclavagisme le problème le plus honteux lié à leur fabrication
nicgrover
Il ne faut pas voir des nains partout… Pourquoi faut-il qu’il y ait forcément un chèque…<br /> Pour une fois, je dis bien une fois, on peut essayer d’y croire, de voir à la longue et si cela ne convainc pas on pourra toujours repenser au chèque…
nicgrover
Je pense que la pomme ne s’intègre pas car cela fait mauvais effet de trop engranger de $$…
kyrios
A mon avis il s’agit là surtout d’une anticipation du secteur : Ils vont tenter d’imposer leur propre indice (dont ils choisissent et contrôlent les critères) comme ça si un jour un régulateur se réveille et décide de mettre en place un indice, il sera trop tard car celui imposé par les opérateurs sera déjà bien installé et devenu la référence «&nbsp;de fait&nbsp;».<br /> J’attend de voir les avis et les critique des spécialistes parce qu’avec ce qui est présenté pour le moment, on ne peut juger de rien et honnêtement ce n’est pas très encourageant. Une méthodologie expliquée en 20 lignes c’est certes très bien pour résumer le concept au grand public mais ce n’est pas une méthodologie. Si la méthodologie complète n’est pas publiée leur truc ne vaudra pas grand chose.
reith
Encore une foutaise de ce machin l’Europe …savent plus quoi inventer pour se remplir les poches…<br /> Si il y a bien un truc louche, c’est le macaron Europe…On en a déjà un sui en train de vendre la France aux obscurantistes…
GhostKilla
C’est du bullshit, rien d’autre…<br /> Genre recyclabilité, le truc où c’est 0 pointé pour toutes les marques, tu ouvres un des smartphones maintenant, c’est de la colle partout, rien n’est fait pour être facilement réparable (il suffit de faire un tour sur iFixit pour s’en convaincre, eux au moins c’"est fiable…), encore moins recyclé (terme inconnu des entreprises), comment une marque pourrait-elle avoir un indice élevé sur ce critère, juste impensable…<br /> Respect du climat/préservation des ressources, non mais alors c’est encore mieux, la plupart des marques font ou font faire en Chine, tout est opaque et pour la plupart des approvisionnements, ils n’ont cure de ces deux critères…<br /> Honnêtement, ça pourrait être pertinent s’il y avait vraiment un choix à faire entre des marques utilisant ou non des filières respectueuses ou pas, mais à l’heure d’aujourd’hui, personne n’est capable de noter objectivement ce critère parce que tout est opaque, tout est fait pour gagner le plus possible, donc le respect du climat sont des choses incompatible avec cet état de fait.
GhostKilla
«&nbsp;Eco Rating, c’est une initiative européenne. Elle est le fruit d’une collaboration entre cinq grands opérateurs européens qui ont décidé d’offrir à leurs clients des informations à la fois cohérentes et transparentes sur l’impact environnemental de leurs produits.&nbsp;»<br /> Rien à voir avec les institutions Européennes, juste une association d’opérateurs Européens, d’où le terme «&nbsp;initiative Européenne&nbsp;»
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

TV : le Filmmaker mode va être mis à jour pour utiliser les capteurs de luminosité ambiante
CES 2022 : Lenovo présente ses nouveaux PC portables Yoga et Legion
CES 2022 : capteurs multifonctions et hub modulaire NFC, Arlo rend sa gamme plus polyvalente
CES 2022 : MSI dévoile sa nouvelle gamme de PC portables pour joueurs et créatifs
CES 2022 : TP-Link lance une nouvelle gamme de produits domotiques compatible avec Apple HomeKit
Grâce à l'intelligence artificielle, Amazon a économisé 3 millions de tonnes d'emballages depuis 2019
CES 2022 : l'Orb de Reflect veut vous aider à méditer... connectés
MSI montre son nouveau boîtier à six côtés et trois espaces, le MEG Treble
CES 2022 : après le matériel informatique, Razer veut gérer votre RGB d'intérieur
CES 2022 : MSI lance un moniteur gaming équipé d'une dalle Mini-LED 1440p, 300 Hz et HDR 1000
Haut de page