Thom Yorke (Radiohead) propose le premier album payant sur BitTorrent

29 septembre 2014 à 19h06
0
Thom Yorke innove à nouveau en matière de distribution de musique. Pour son premier album solo en huit ans, « Tomorrow's Modern Boxes », le chanteur et leader de Radiohead propose le premier fichier torrent payant.

Après avoir popularisé l'album à prix libre avec Radiohead et « In Rainbows » en 2007, Thom Yorke est à nouveau l'auteur d'une première mondiale en matière de musique dématérialisée. Cette fois il s'est associé à BitTorrent, la société assurant la promotion du controversé protocole d'échange de fichiers, pour distribuer le premier BitTorrent Bundle payant.

Les BitTorrent Bundles sont pour rappel des torrents officiels, référencés par les artistes sur un site dédié, qu'on obtient en échange d'une modeste contrepartie. Des artistes de renommée mondiale tels que Diplo, Madonna ou Moby ont proposé des contenus par ce biais, mais jusqu'à présent la compensation était quelque chose comme le partage de son adresse email et l'inscription à une newsletter.

Le BitTorrent Bundle de « Tomorrow's Modern Boxes », nouvel album incluant 8 morceaux et 1 vidéo, est quant à lui le premier à s'échanger contre de la monnaie sonnante et trébuchante. Il est en l'occurrence vendu 6 dollars, ou 4,73 euros, payables par carte bancaire, PayPal, mais pas (encore) via Bitcoin. BitTorrent encaisse une commission de 10 %.

03E8000007650433-photo-thom-yorke-tomorrow-s-modern-boxes.jpg

Pas de DRM, mais pas de FLAC non plus pour le marché dématérialisé

Pour ce prix on obtient des fichiers MP3 à 320 kbps, dépourvus de verrou numérique (DRM), mais le torrent proprement dit est protégé et ne peut être téléchargé qu'un nombre limité de fois, depuis l'ordinateur (ou depuis la connexion ?) duquel le Bundle a été acheté.

On aurait pu s'attendre à ce que du FLAC soit proposé, mais la compression sans perte est réservée à la copie numérique accompagnant le seul autre support sur lequel l'album est distribué : le vinyle, vendu la coquette somme de 30 livres sterling directement sur le site Internet de l'artiste.

Une victoire contre le téléchargement illégal

L'album est malgré tout partagé de manière illicite sur plusieurs sites de partage de torrents. Lundi soir on dénombrait 2000 seeders sur The Pirate Bay, 3000 sur KickassTorrents et un peu plus de 6000 snatches sur What.cd, tracker privé sur lequel le FLAC représentait alors un quart des téléchargements.

Pour autant le partage illégal semble minoritaire puisque BitTorrent revendiquait alors 440 000 téléchargements.

« L'expérimentation » de Thom Yorke et de son producteur Nigel Godrich, visant à jauger « si la mécanique du système est comprise du grand public, » a donc l'air de porter ses fruits. L'artiste voit en BitTorrent Bundle « un moyen efficace de rendre une partie du commerce en ligne à ceux qui créent, de contourner les gardiens du temple autoproclamés » (les maisons de disque, les distributeurs, en l'occurrence), sans toutefois expliquer comment ils sont supposés se faire connaitre en début de carrière.


On peut écouter un titre issu de l'album puis éventuellement l'acheter depuis cette page.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top