DxO lance PureRAW 2 : améliorer ses RAW n'a jamais été aussi facile

16 mars 2022 à 15h00
6
PureRAW 2 © Reed Hoffman / DxO
© Reed Hoffman / DxO

L'éditeur derrière la célèbre Nik Collection donne un coup de fouet à son logiciel de débruitage et dématriçage de RAW, sorti l'an dernier. PureRAW 2 se montre aujourd’hui et promet toujours plus d'efficacité et de rapidité dans le traitement de ses photos.

L'adoption massive de la solution à travers le monde a prouvé le réel intérêt des photographes amateurs et professionnels pour l'outil qui, il faut l’avouer, ne manque pas d'atouts. Devant ce succès, la solution de débruitage et dématriçage de DxO fait peau neuve dans une deuxième version : PureRAW 2.

Des RAW (vraiment) plus nets

Avant d'aborder les améliorations de la V2 de PureRAW, revenons rapidement sur le cœur du logiciel : le traitement des photos au format RAW. DxO a conçu son logiciel dans l'optique de proposer un débruitage et un dématriçage simultanés, propulsés par son moteur DeepPrime qui repose sur le machine learning. L'IA est capable de trouver le bon équilibre entre suppression du bruit et préservation des détails des RAW : une fois traitées, les images sont dénuées de défauts, converties en DNG linéaires et prêtes à passer sur nos logiciels de retouche photo préférés.

Le logiciel s'attaque aux défauts inhérents aux objectifs, même les meilleurs du marché, qui ne peuvent garantir une image parfaite. Distorsion, aberration chromatique, manque de piqué ou vignettage sont le lot de tout matériel et PureRAW parvient sans mal à les corriger. Il se montre d'une efficacité redoutable quelles que soient les conditions lumineuses dans lesquelles les photos ont été prises, hauts ISO et sous-exposition ne lui font pas peur. En venant estomper le grain, le traitement du logiciel apporte également une certaine douceur au bokeh, supprimant la rugosité du flou d'arrière-plan tout en le préservant. Les couleurs sont riches, les images gagnent en netteté.

Que fait PureRAW que Adobe Lightroom ne fait pas déjà ? Il suffit de comparer les deux images ci-dessous pour constater l'écart entre un traitement DeepPrime de PureRAW et une retouche sur Lightroom. Par exemple, la robe de la mariée est nettement plus détaillée.

PureRAW 2 © Lola Gréco
1/800 s, f/2.8, ISO 4 000. Photo croppée : à gauche, la photo passée sous PureRAW sans retouche (hors exposition), à droite, la photo passée sous Lightroom avec un travail sur la netteté et le grain © Lola Gréco

PureRAW 2 : flux de travail amélioré et vitesse décuplée

Fruit des retours des utilisateurs, la deuxième itération de PureRAW cherche à répondre toujours plus aux besoins et habitudes des photographes. Dans cette démarche, DxO a travaillé à l'amélioration de son moteur DeepPrime, dont le temps de traitement et d'exportation est annoncé quatre fois plus rapide sur Mac équipé d’une puce puce M1 Pro. Les architectures Windows ne sont pas en reste puisque l'éditeur avance une vitesse d'exécution 1,5 fois supérieure sur carte graphique de type NVIDIA RTX 3000.

Côté vitesse, DxO introduit dans la seconde version de son logiciel un nouveau flux de travail, plus rapide encore, intégrant un plug-in à Lightroom Classic. Il est désormais possible de traiter ses images avec PureRaw 2 directement depuis le logiciel, qui convertit les RAW en DNG et les intègre à une collection sans même que l'utilisateur fasse la moindre manipulation. Voilà un outil de taille pour profiter du traitement de ses RAW sans avoir à passer par la version stand-alone du logiciel, puis par l'importation de ses fichiers au sein du logiciel d'Adobe. Un gain de temps remarquable.

PureRAW 2 © Lola Gréco
1/400 s, f/2.8, ISO 50. Photo croppée : à gauche, la photo passée sous PureRAW sans retouche (hors exposition) à droite, la photo passée sous Lightroom sans retouche (hors exposition) © Lola Gréco

Dans l'optique d'améliorer toujours plus le workflow des photographes sans venir bousculer les habitudes à la peau dure, PureRaw 2 introduit la possibilité de traiter ses RAW rapidement d'un simple clic droit depuis son Explorateur. Il suffit de laisser PureRAW travailler en arrière-plan avant d'admirer le résultat et de passer aux retouches.

Quant à la compatibilité côté matériel, sachez que PureRAW 2 repose sur des modules optiques de plus de 70 000 combinaisons boîtier/objectif, les dernières intégrations en date étant les RAW des capteurs X-TRANS de Fujifilm. Le logiciel sera mis à jour régulièrement au rythme des sorties des fabricants afin de garantir une prise en charge aussi large que possible. Parmi les derniers ajouts, on compte le Fuji X-T4 , le Canon EOS 3 , le DJI Mavic 3 ou encore le Sony A7 IV . Enfin, les écrans pour la retouche photo comme les écrans HiDPI sont également supportés par le logiciel.

PureRAW 2 © Reed Hoffman / DxO

Prix et disponibilité

DxO PureRaw 2 est disponible dès aujourd'hui au téléchargement sur la boutique de DxO . Comptez 129 euros pour un premier achat, 79 euros pour la mise à jour. L'éditeur est également derrière les logiciels de traitement d'image PhotoLab et FilmPack .

L’époque où il fallait dépenser pour disposer d'une solution de classement et de traitement de ses fichiers JPEG et autres RAW est révolue. À côté de l’hégémonie d’Adobe dans la création numérique, il existe un nouveau monde gratuit et souvent open-source. Des solutions performantes qui n’ont souvent rien à envier à leur équivalents marchands.
Lire la suite

Source : communiqué de presse DxO

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
luck61
DXO pourrait prendre en compte le format de l’iphone qui est le HEIF car vu le prix du soft c’est abusé car on peut faire des photos de dingue avec un iphone13
Palou
luck61:<br /> DXO pourrait prendre en compte le format de l’iphone<br /> Je doute que l’on puisse voir le résultat d’un débruitage efficace sur un écran de smartphone de +/- 6"
luck61
Pour mettre dans des vidéos en 4K , l’iPhone 13 est un bon outils sur le terrain pour faire des photos et vidéos 4K mais il faut travailler les fichiers
Blap
Le prix du soft ? C’est peu cher !
SPH
Je n’ai pas vu de différence notable entre les photos données en exemple…
zen83270
testé sur des RAW de Nikon D700 et D850, je dois avouer que l’amélioration est impressionnante sur les RAW D700 (temps traitement 1 min en deep prime sur mon PC de 5 ans d’âge)
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google Cloud va enfin lancer ses data centers en France
Windows 11 preview 25120 : bureau interactif et compatibilité ARM64
Renault va mettre un navigateur dans sa Mégane E-Tech, mais pas celui que vous pensez
Brave renforce encore la protection de votre vie privée sur iOS
Shadow repense son offre de cloud computing et annonce un drive gratuit de 20 Go
Découvrez l'app Microsoft Designer en images, le successeur de Publisher ?
Surfshark VPN s'offre enfin une interface sous Linux
Apple dévoile ses prochaines fonctionnalités d'accessibilité : détection de porte, Live Caption, etc.
iOS 15.5 : voici toutes les nouveautés déployées sur votre iPhone par la nouvelle mise à jour Apple
147,9 millions de dollars : le prix pour des logiciels open source sécurisés
Haut de page