DxO introduit PhotoLab 5 et FilmPack 6 : entre réglages fins et voyage dans le temps, le tour des nouveautés

20 octobre 2021 à 15h25
2
DxO PhotoLab 5 © DxO
© DxO

Nul doute que le savoir-faire de DxO en matière de traitement d'image est un atout de poids dans le choix d'un logiciel de retouche de photo . Derrière chaque mise à jour de ses produits se trouve un travail de recherche minutieux qui permet de tirer le meilleur enseignement de la photographie argentique et de l'injecter au cœur des clichés numériques qui font notre quotidien. L'éditeur derrière Nik Collection et ViewPoint tient ainsi à fournir à ses utilisateurs la meilleure expérience possible en améliorant les performances de ses logiciels, sans oublier ce qui anime ses équipes : l'âme de la photographie.

L'entreprise poursuit son hommage à la photographie argentique en proposant une panoplie d’outils et de rendus toujours plus perfectionnés. Il s’agit de « redonner les craquements du gramophone au Dolby Digital », selon l'analogie de Jean-Marc Alexia, vice-président Marketing et Product Strategy chez DxO Labs, pendant la conférence de presse. Pour cela, l'éditeur dévoile la cinquième version de son logiciel PhotoLab et la sixième version de FilmPack . Réglages plus précis, performances à la hausse, nouveaux rendus et même voyage dans le temps : découvrons ensemble ce que nous réservent les nouveautés introduites par les dernières versions de ces logiciels.

PhotoLab 5 fait le plein d'améliorations et accueille les Fujistes

Le logiciel intègre désormais un contrôle des détails plus précis en venant enrichir les U-points, sa technologie de retouches et réglages locaux. En plus des points de contrôle, DxO propose aux utilisateurs de son logiciel de prendre en main les lignes de contrôle. En effet, cet outil permet la retouche sur de larges zones sans toutefois y aller à la truelle.

La sensibilité de chaque point et ligne de contrôle est désormais ajustable, ce qui autorise une maîtrise parfaite de ses réglages. DxO fournit avec ce logiciel un outil encore plus précis et efficace pour offrir aux photographes un contrôle total de leurs images. Ainsi, avec une action sur la chrominance et la luminance de chaque zone, le traitement localisé est plus pertinent, et les retouches locales n’ont jamais été aussi simples.


Lorsque l’on passe d’un logiciel de traitement de photo à un autre, optimiser sa photothèque peut vite devenir une tâche laborieuse. Ajoutons à cela de nombreuses images issues de deux boîtiers désynchronisés, et voilà que ça tourne au cauchemar ! Pour donner un coup de propre à ce joyeux bazar, PhotoLab 5 traite désormais les IPTC et EXIF. Il permet une gestion des métadonnées et un classement plus fins, ce qui débouche donc sur une navigation plus rapide au sein des logiciels de l'éditeur, mais également des applications de retouche tierces.

DxO PhotoLab 5 © Dxo
© DxO
DxO PhotoLab 5 © DxO
© DxO


Produit phare des laboratoires DxO, la technologie DeepPrime a été améliorée. Consacré au développement des photos RAW et au débruitage numérique, cet outil repose sur une intelligence artificielle enrichie de deep learning. C’est donc un DeepPrime survitaminé qu’introduit PhotoLab 5, puisqu’il est désormais quatre fois plus rapide lors de l’exécution et de l’export. De même, il est compatible avec Apple Silicon et son SOC M1 sorti il y a quelques mois.

Enfin, on peut dire que la communauté Fujifilm a finalement été entendue ! En effet, DxO a annoncé la prise en charge à venir des fichiers X-TRANS. En version bêta pour l’instant, la solution compatible avec les appareils photo Fuji est en train d’être peaufinée grâce aux retours des photographes concernés. À l’heure actuelle, 18 boîtiers Fujifilm sont concernés, parmi lesquels le récent X-T4 . Aux boîtiers Fuji s'ajoute la compatibilité de huit appareils supplémentaires : Canon EOS Ra, DJI Air 2S & Mini 2,
Nikon Z fc, Olympus PEN E-P7, Panasonic GH5 II, Pentax K-3 III et Sony ZV-E10.

FilmPack 6 : les photographes d'aujourd'hui sous l'égide de ceux d'hier

Avec FilmPack 6, DxO va plus loin dans sa quête de l'esthétique argentique. En plus de proposer de nouveaux effets, le logiciel entraîne ses utilisateurs dans un voyage temporel au cœur de l'histoire de la photographie. Un gadget ? Loin de là !

La time machine, ou machine à remonter le temps, est un mode d’affichage inédit qui propose de se plonger dans les archives qui ont marqué de leur empreinte l'histoire de la photographie au travers de 14 époques. L’utilisateur peut alors naviguer dans le temps à sa guise et passer de clichés de référence, comme la photo d'Albert Einstein tirant la langue, aux grands noms de la photo, sans oublier quelques événements marquants, tels que l'assassinat de J. F. Kennedy.

Au-delà de l’aspect purement passionnant pour tout féru d’Histoire, appuyé par une documentation à la fois technique et historique, il s'agit d'une interface particulièrement ludique. L’idée derrière ce saut dans le temps est bien sûr de puiser son inspiration dans les décennies passées pour en appliquer l’esthétique à ses propres clichés.

DxO FilmPack 6 © DxO
© DxO

Imaginez que vous donniez aux photos de vos enfants les couleurs, le grain et la texture des clichés de votre propre enfance ! FilmPack 6 permet ce coup d'œil dans le rétroviseur et va au-delà de la simple esthétique vintage. Voilà tout le propos de DxO avec sa machine à remonter le temps : aller plus loin que l'application bête et méchante d’un preset ou d'un quelconque paramètre prédéfini. Il s’agit là de transformer son processus de retouche en s'appuyant sur une histoire commune plus large que nous. Une belle idée admirablement réalisée grâce au concours de l’association des Amis du Musée français de la Photographie de Bièvres.


FilmPack 6 se trouve également enrichi de 15 nouveaux rendus, sept modes de simulation tirés des appareils photo numériques de la marque Fujifilm ainsi que six rendus cinéma qui tirent leur inspiration de techniques d'étalonnage de cinéma bien connues. À cela s'ajoutent 15 nouveaux effets de fuite de lumière (effet de voile, zoom, taches, etc.), 20 nouvelles textures (papier froissé, gouttes) et 15 nouveaux cadres. Quel que soit le besoin créatif de l'utilisateur, FilmPack 6 saura donner cette patine argentique qui donne à nos photos numériques l'âme de la photo papier.

DxO FilmPack 6 © DxO
© DxO
DxO FilmPack 6 © DxO
© DxO

Enfin, le réglage TSL (teinte, saturation, luminosité) est désormais plus fin et précis, car il bénéficie d'un nouveau moteur de rendu de couleurs qui ne repose plus sur six canaux, mais bien sur huit. À la clé, une meilleure maîtrise de la teinte des ombres et des basses lumières ainsi qu'un virage partiel entièrement modifiable.

Prix et disponibilité

PhotoLab 5 est disponible à partir d'aujourd'hui sur le site de DxO. Divisé en deux éditions, le logiciel bénéficie d'un prix de lancement jusqu'au 14 novembre 2021 :


  • PhotoLab 5 Essental Edition : 109,99 euros au lieu de 139 euros ;
  • PhotoLab 5 Elite Edition : 164,99 euros au lieu de 219 euros.


Après achat, le logiciel peut être installé sur deux postes pour l'édition Essential et sur trois postes pour l'édition Elite. Enfin, seuls les détenteurs d'une licence PhotoLab 3 ou PhotoLab 4 peuvent jouir d'une mise à jour vers DxO PhotoLab 5 en se connectant à leur compte client sur le site de l'éditeur.

De son côté, FilmPack 6 est également disponible dès maintenant sur la boutique en ligne de l'éditeur, aux tarifs de lancement suivants :

  • DxO FilmPack 6 Essential Edition : 54,99 euros (au lieu de 85 euros) ;
  • DxO FilmPack 6 Elite Edition : 109,99 euros (au lieu de 139 euros).

À noter qu'il est possible de profiter d'une version d'essai de DxO FilmPack 6 pendant un mois. Les possesseurs de la version précédente du logiciel, FilmPack 5, peuvent quant à eux profiter d'une mise à jour vers la sixième version. Aucune des deux licences ne requiert d'abonnement.

Source : communiqué de presse DxO Labs

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Palou
Oui, j’ai reçu leurs offres hier pour mettre à jour mes versions … et le tarif a pris une belle claque, même en MAJ
Matfoto
Un produit qui se veut qualitatif plutot que pratique. Un dilemme pour moi, utilisateur de Lightroom qui me coute dans l’année autant que photolab, bien pratique mais bien en dessous de photolab…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les téléviseurs Sony reçoivent une mise à jour qui officialise le VRR et le HGiG
Apple aurait pu inspirer Nothing ? C'est ce que laissent penser ces images de prototype d'Airpods
Audio-Technica dévoile les ATH-SQ1TW, de nouveaux intras disponibles dans de nombreux coloris
Nothing annonce la neutralité carbone et une nouvelle déclinaison noire pour ses écouteurs Ear (1)
Sonos dévoile accidentellement un nouveau produit via son application. L'avez-vous vu ?
Pilote de drones ? Nous vous déconseillons d'acheter un Google Pixel 6
La 8K sur vos téléviseurs pour bientôt ? DVB publie les premières spécificités pour les tuners UHD 8K
L’armée française présente ses innovations technologiques ce week-end au Forum Innovation Défense
Le nouveau SoC MediaTek Pentonic 2000 est le premier processeur TV 7 nm à lire le 8K 120Hz
Samsung et Sony verront-ils leurs gammes de téléviseurs s'étoffer de modèles QD-OLED en 2022 ?
Haut de page