Gnews n’affichera plus les sites qui cachent leur origine

le 18 décembre 2017
 0
La lutte contre les Fake News continue chez les géants du net. Google a annoncé un nouveau changement dans ses règles pour son service Google News qui répertorie les articles des sites Internet : ils ne pourront plus cacher leur origine ou leurs intentions. Une nouveauté qui pourrait bien avoir un impact majeur sur les campagnes d'influence à l'avenir.

Les Fake News sont devenues l'ennemi numéro 1 des géants du net, en particulier Google, Facebook et les réseaux sociaux, depuis qu'elles ont été accusées d'avoir influencé l'élection présidentielle américaine de 2016.

Obligation de transparence pour les sites sur Google News



Tous les sites référencés par Google ne sont pas sur Google News, loin de là : pour être accepté sur le service de Google qui répertorie les actualités dans le monde il faut répondre à toute une série de critères bien précis, autant sur le contenu que sur la forme ou encore sur la construction du site Internet lui-même. Désormais un nouveau paramètre va entrer en jeu.

Google cible directement les sites responsables des fausses informations en interdisant l'accès à Google News aux sites qui cachent leur origine. Par exemple un site russe qui parlerait des Etats-Unis sans afficher explicitement son pays d'origine ne pourra plus être répertorié dans Google News. De quoi faire la différence entre les sites créés pour répandre des fausses informations et les sites des journaux en ligne.

01F4000008773202-photo-google-input-tools.jpg


Réduire la portée des fausses informations pour en réduire l'impact



L'objectif de Google est simple : en réduisant l'affichage des sites créés explicitement pour lancer des fausses informations, le géant espère qu'il va en réduire l'impact sur le monde. Cela paraît logique : si moins de personnes lisent ces articles, moins de personnes vont les partager sur les réseaux sociaux.

Reste à savoir quel impact réel cette décision va avoir, notamment sur les plus petits sites. D'autant plus que le déploiement de ces nouvelles règles va prendre du temps : les règles vont probablement frapper immédiatement les sites qui demandent à être intégrés à Google News pour ensuite s'appliquer aux sites déjà présents dans le service et qui seront déréférencés.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Les iPhone 2020 seraient pourvus de modems 5G provenant de chez Qualcomm... et Samsung
#Rediff | Comparatif 2019 : quelles sont les meilleures enceintes pour PC ?
Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
scroll top