Facebook : avez-vous partagé des fake news russes ?

le jeudi 23 novembre 2017
Facebook, comme d'autres géants du web, a été au centre d'un scandale majeur après la campagne présidentielle américaine de 2016, qui a conduit à l'élection de Donald Trump : la Russie serait parvenue à influencer l'issue de l'élection grâce à des faux comptes et des fausses informations. Le géant de Menlo Park a réussi à identifier ces comptes et veut désormais informer les utilisateurs.

Pour ce faire, le réseau social va déployer un outil qui permettra à ses utilisateurs de savoir s'ils ont liké des pages ou des posts créés par le Kremlin.

126 millions d'utilisateurs touchés par cette campagne de fausses informations


Il a été prouvé que la Russie a lancé une campagne de désinformation dans le cadre de l'élection présidentielle américaine : l'Internet Research Agency, organisation russe de propagande sur Internet, aurait réussi à toucher 126 millions d'utilisateurs Facebook dans le monde, la très grande majorité aux Etats-Unis, afin d'influencer le vote. Un chiffre qui a été confirmé par Facebook devant le Sénat américain.

126 millions d'utilisateurs représentent plus de la moitié du nombre d'utilisateurs américains et plus de 6 % du nombre total d'utilisateurs de Facebook. Un succès qui a pu être rendu possible grâce aux plus de 170 faux comptes créés par la Russie qui ont publié et mis en avant plus de 120.000 posts grâce, notamment, à des publicités ; les Russes auraient dépensé plus de 100.000 dollars dans des campagnes publicitaires qui ont duré deux ans, de mai 2015 à mai 2017. Les « like » et les partages des internautes ont fait le reste.

01f4000008727074-photo-vf-facebookaquila.jpg


Un outil pour savoir si on a propagé ces fausses informations


L'enquête de Facebook a permis d'identifier les comptes et les fausses informations : désormais, le réseau social va permettre à ses utilisateurs de savoir s'ils ont joué un rôle dans cette campagne de propagande.

Dans un post sur son blog officiel, le géant annonce qu'il va développer un outil qui va dire clairement et simplement si on a, ou non, partagé de fausses informations. Facebook va lister les comptes russes qu'il a identifié et supprimé et, en cliquant dessus, il est possible de voir si on a partagé des informations qui ont été reconnues comme faisant partie de la campagne d'influence de l'Internet Research Agency.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top