Facebook : avez-vous partagé des fake news russes ?

23 novembre 2017 à 11h03
0
Facebook, comme d'autres géants du web, a été au centre d'un scandale majeur après la campagne présidentielle américaine de 2016, qui a conduit à l'élection de Donald Trump : la Russie serait parvenue à influencer l'issue de l'élection grâce à des faux comptes et des fausses informations. Le géant de Menlo Park a réussi à identifier ces comptes et veut désormais informer les utilisateurs.

Pour ce faire, le réseau social va déployer un outil qui permettra à ses utilisateurs de savoir s'ils ont liké des pages ou des posts créés par le Kremlin.

126 millions d'utilisateurs touchés par cette campagne de fausses informations

Il a été prouvé que la Russie a lancé une campagne de désinformation dans le cadre de l'élection présidentielle américaine : l'Internet Research Agency, organisation russe de propagande sur Internet, aurait réussi à toucher 126 millions d'utilisateurs Facebook dans le monde, la très grande majorité aux Etats-Unis, afin d'influencer le vote. Un chiffre qui a été confirmé par Facebook devant le Sénat américain.

126 millions d'utilisateurs représentent plus de la moitié du nombre d'utilisateurs américains et plus de 6 % du nombre total d'utilisateurs de Facebook. Un succès qui a pu être rendu possible grâce aux plus de 170 faux comptes créés par la Russie qui ont publié et mis en avant plus de 120.000 posts grâce, notamment, à des publicités ; les Russes auraient dépensé plus de 100.000 dollars dans des campagnes publicitaires qui ont duré deux ans, de mai 2015 à mai 2017. Les « like » et les partages des internautes ont fait le reste.

01F4000008727074-photo-vf-facebookaquila.jpg


Un outil pour savoir si on a propagé ces fausses informations

L'enquête de Facebook a permis d'identifier les comptes et les fausses informations : désormais, le réseau social va permettre à ses utilisateurs de savoir s'ils ont joué un rôle dans cette campagne de propagande.

Dans un post sur son blog officiel, le géant annonce qu'il va développer un outil qui va dire clairement et simplement si on a, ou non, partagé de fausses informations. Facebook va lister les comptes russes qu'il a identifié et supprimé et, en cliquant dessus, il est possible de voir si on a partagé des informations qui ont été reconnues comme faisant partie de la campagne d'influence de l'Internet Research Agency.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top