Facebook : la FTC se penche sur l’utilisation publicitaire des photos des profils

12 septembre 2013 à 16h29
0
Les associations américaines de protection des consommateurs avaient ouvertement critiqué les nouvelles règles de confidentialité de Facebook. Après avoir saisi les autorités compétentes, la FTC annonce désormais qu'elle va étudier la manière dont le réseau social utilise les photos des profils des utilisateurs.

00FA000006494108-photo-apr-s-une-pol-mique-facebook-retire-mein-kampf-de-la-liste-des-livres-recommand-s.jpg
Récemment Facebook a proposé de nouvelles règles aux utilisateurs américains du service. Ces modifications auraient permis au réseau social de mettre en relation le nom, la photo du profil ainsi que les contenus d'un utilisateur avec des messages publicitaires ou sponsorisés.

Ces modifications ont déplu aux représentants des consommateurs qui ont protesté contre ces nouvelles règles, avant même leur application aux Etats-Unis. Dans une lettre (.pdf), ils insistaient sur le fait que : « les utilisateurs de Facebook qui pensent raisonnablement que leurs images et leurs contenus ne seront pas utilisés dans un objectif commercial sans leur consentement vont maintenant trouver leurs propres images sur les pages de leurs amis approuvant les produits publicitaires de Facebook ».

Electronic Privacy Information Center, le Center for Digital Democracy, Consumer Watchdog, Patient Privacy Rights, U.S. PIRG ainsi que le groupe Privacy Rights Clearinghouse expliquaient que Facebook pourrait utiliser ces contenus pour des produits qu'un utilisateur n'aura peut-être pas aimé ou même jamais testé. La missive était alors suivie d'une menace, la saisie de la FTC.

L'organisation américaine dit désormais se saisir du dossier et examine les nouvelles règles proposées par Facebook. Il ne s'agit pas à proprement parler d'une enquête mais d'une étude poussée du système de fonctionnement publicitaire du réseau social et de la manière dont sont croisées certaines données personnelles avec les contenus publicitaires ou sponsorisés.

En attendant, Facebook a repoussé l'application de ces nouvelles conditions d'utilisation afin de ne pas davantage susciter la polémique. Le service a en effet déjà été condamné au paiement de 20 millions de dollars en dédommagement des 615 000 membres du réseau s'estimant lésés par le format baptisé « sponsored stories ». Celui-ci vise à transformer un « j'aime » accordé à un produit ou une marque en un affichage publicitaire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Michael Dell rachète Dell pour 24,9 milliards de dollars
Intel mise sur une
Jawbone lève près de 100 millions de dollars pour répondre à la demande
Phonebloks : un concept de smartphone modulaire jamais obsolète
Asus Rampage IV Black Edition : carte mère X79 ultra haut de gamme
iPhone 5s et 5c : pas de NFC mais iBeacon et du Bluetooth pour du paiement sans contact
Google+ s'ouvre à la retouche photo, via Chrome uniquement
Loi Hamon : l'interdiction du simlockage des mobiles rejetée
Intel évoque la quatrième génération de sa plate-forme vPro
Les petits commerces doivent exister en ligne selon Mappy
Haut de page