Facebook va dédommager 615 000 utilisateurs pour les "Sponsored story"

28 juin 2013 à 14h31
0
Facebook s'apprête à payer 20 millions de dollars dans le cadre de la « class action » lancée aux États-Unis à propos des « Sponsored story », un format publicitaire lancé en 2011. Il visait à piocher dans les données partagées par les membres pour en faire de la publicité auprès de leurs amis.

0104000003950100-photo-sponsored-stories.jpg
En 2011, Facebook lançait ses « Sponsored story ». Le concept : s'appuyer sur les contenus publiés par les membres pour les réaménager en publicités dont vous êtes le héros. le format permettait de créer une publicité à partir d'un statut, d'une interaction avec une page, d'une localisation (check-in) ou encore d'un « j'aime » en lien avec une marque.

Facebook a toujours précisé que le format respectait les paramètres de confidentialité des membres du réseau social. Si un statut partagé auprès de quelques amis était repris par l'outil publicitaire, seule cette audience était donc censée être visée par la « Sponsored story ».

Le problème, c'est que le mécanisme n'a pas fait que des heureux. Aux États-Unis, une plainte a même été déposée, de nombreux membres du réseau social se plaignant qu'une telle reprise soit imposée sans le consentement de l'utilisateur et en l'absence de toute rémunération. Ce format a été abandonné par Facebook au début du mois de juin, dans un mouvement de simplification et de recentrage de ses outils publicitaires.

Un recours collectif avait été ouverte en 2011 aux États-Unis, nombre d'utilisateurs refusant de voir leur photo ou leurs noms récupérés en vue de vendre des produits. Facebook avait alors préféré mettre un terme aux poursuites moyennant une compensation financière, s'élevant à 20 millions de dollars. Au début de l'année, le réseau social a donc fait parvenir à toutes les personnes concernées (125 millions de membres), une notice pour leur indiquer qu'ils étaient à même de se joindre à l'action s'ils estimaient ne pas avoir été au courant que Facebook s'arrogeait le droit de récupérer des données de ses membres pour monétiser son service.

Reste que la notice n'a été lue que par 2,2 millions de personnes et que moins de 615 000 d'entre eux se sont en effet engagés. Soit moins de 5% des utilisateurs concernés. Comme souvent dans les class actions américaines, cette affaire réjouira avant tout les avocats, qui empocheront à eux seuls 7,5 millions de dollars, sans compter le remboursement des dépenses engagées, liées à la procédure. Les plaignants explicitement nommés dans le litige recevront quant à eux 37 500 dollars. Les centaines de milliers d'hommes sandwich 2.0 restants devront en revanche se contenter de 15 dollars.

Ce vendredi, les avocats tenteront donc de conclure l'accord devant le juge californien, relate Forbes. Quiconque s'y opposerait aura l'occasion de s'exprimer. Quelque 70 objections auraient ainsi été déposées.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top