Facebook remet Zynga au même niveau que la concurrence

30 novembre 2012 à 09h04
0
Le réseau social vient de revoir les conditions de son partenariat signé avec l'éditeur de jeux Zynga. Ce dernier ne devrait plus bénéficier de conditions particulières d'accès à Facebook puisque le groupe de Mark Zuckerberg dévoile son intention de favoriser la concurrence entre éditeurs.

00FA000004408672-photo-zynga.jpg
Facebook a revu les termes d'un partenariat signé en 2010 avec Zynga. La société américaine pouvait en effet proposer à des conditions favorables ses jeux au sein de la plate-forme sociale. Pourtant, Facebook vient de rebattre les cartes sur le marché des jeux sociaux en facilitant l'ouverture de son service à d'autres éditeurs de jeux.

Suite à la signature de cet accord, Zynga ne sera donc plus un « partenaire privilégié » mais obtient toutefois une meilleure flexibilité. Il pourra, par exemple, éviter d'utiliser certains mécanismes de paiements utilisés par Facebook pour recueillir ses recettes mais devra se soumettre aux mêmes règles que les autres dans l'utilisation des adresses e-mail recueillies. Zynga pourra néanmoins poursuivre sa stratégie visant à diversifier ses sources de revenus.

Après avoir publié en octobre dernier des résultats peu rassurants (baisse du chiffre d'affaires de 5 % au troisième trimestre, pour une perte nette de 52,7 millions de dollars), Mark Pincus, le p-dg de l'éditeur de jeux expliquait avoir « initié un certain nombre de changements visant à rationaliser nos opérations, concentrer nos ressources sur nos segments les plus stratégiques et ainsi investir dans notre avenir ». En conséquence, des mesures de réduction budgétaires ont été prises chez le californien, tout comme une réduction de personnel touchant 5 % des collaborateurs de Zynga.

L'éditeur a, par la suite, racheté November Software, un éditeur versé dans le développement de jeux sur terminaux mobiles. Malgré cette stratégie affirmée, les marchés ont peu goûté les informations selon lesquelles son contrat avec Facebook a été modifié et la valeur du titre Zynga a subi une baisse de plus de 10 %.

De son côté, Facebook cherche à diversifier son offre et attirer de nouveaux éditeurs sur son réseau. Si le nouveau contrat, publié par la SEC, évoque bien le fait que ces derniers seront bien mis sur un pied d'égalité, il n'évoque combien représente la manne générée par les jeux sur Facebook. Reuters explique toutefois que depuis plusieurs mois, les recettes réalisées par les jeux Zynga représentent plus de 15 % du chiffre d'affaires total de Facebook. De quoi favoriser une stratégie d'ouverture.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top