A son tour, Facebook lance des actions contre Yahoo!

04 avril 2012 à 11h07
0
00B9000005030146-photo-yahoocfacebook.jpg
Le géant communautaire Facebook a décidé de contre-attaquer Yahoo! en justice et lance des actions contre le portail Internet.

Le mois dernier, nous apprenions que le nouveau PDG de Yahoo! Scott Thompson avait décidé de couper court aux amitiés avec Facebook et d'affirmer sa propriété intellectuelle. La firme de Sunnyvale avait ainsi trainé Facebook en justice pour violation de propriétés intellectuelles. Le plaignant expliquait qu'avant d'adopter ces diverses technologies déposées relatives au web communautaire en 2008, « Facebook était considéré comme l'un des sites Internet les moins performants en terme de revenus publicitaires ». Et d'ajouter : « en majorité, les technologies sur lesquelles repose Facebook ont été initialement conçues par Yahoo! ».

Seulement les avocats de Mark Zuckerberg ne souhaitent pas en rester là. A leur tour ils ont déposé une plainte contre Yahoo! devant la cour de San Francisco en ajoutant que le portail Internet violait pour sa part une dizaine de brevets. Dans sa plainte, Facebook estime que Yahoo! fait illégalement usage de sa technologie au sein de sa page d'accueil, de l'optimisation du contenu, de son service de partage de photos Flickr ou encore au travers de ses techniques publicitaires.

De son côté Yahoo! explique avoir tenté de négocier avec Facebook mais ce dernier aurait rejeté cette solution à plusieurs reprises. Le géant communautaire a en effet décidé de se constituer une base de propriétés intellectuelles en rachetant 750 brevets à IBM venant s'ajouter à une soixantaine d'autres précédemment déposés auprès de l'USPTO.

Pour Facebook il s'agit surtout de ne pas perdre la face à la veille de son entrée en bourse dont la valorisation pourrait atteindre jusqu'à 100 milliards de dollars. Cette riposte pourrait ainsi conduire à plusieurs accords à l'amiable entre les deux parties.

Ce dossier fait mention de technologies initialement déposées par Facebook (et qui ne font donc pas partie du rachat de brevets à IBM). Ces documents décrivent :

  • La création automatique d'un flux de mises à jour personnalisé en fonction de l'activité de l'internaute sur un réseau communautaire ;
  • la possibilité de rejeter une marque d'identification sur Internet via une fonction de tagging, par exemple lorsqu'un internaute entre le nom d'une personne présente sur une photo ;
  • un algorithme capable de déterminer quelles actualités sont les plus susceptibles d'intéresser un internaute en fonction de ses activités sur le réseau ;
  • un système de sélection d'éléments en fonction de l'activité précédente de l'internaute ;
  • un système de bases de données retournant du contenu en fonction des préférences de l'internaute ;
  • un système de profil utilisateur contenant des éléments statiques (ex: date de naissance) et dynamiques (ex: centres d'intérêts) ;
  • un système de recommendations en fonction des activités précédentes de l'internaute ;
  • un système permettant de contrôler la distribution du contenu d'un profil utilisateur sur Internet.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Paiement : Google compte améliorer Wallet et rachète TxVia
Skype : une campagne à 12 millions pour tacler Twitter et Facebook
AdHub : Samsung lance sa plateforme publicitaire pour applications mobiles
Groupon, dans le viseur du gendarme de la Bourse
L'iPhone 5 sortirait en juin selon un employé de Foxconn
Motorola travaille sur deux téléphones fixes sous Android
Shazam pour iOS et Android : identification d'une chanson en une seconde, ou presque
RIM lance BlackBerry Mobile Fusion, qui gère iOS et Android
Le chanteur de U2 investit dans Dropbox
Firefox sur Windows 8 : premières images de l'intégration
Haut de page