Insolite : Facebook serait cité dans 33% des divorces britanniques

02 janvier 2012 à 11h26
0
00FA000004848794-photo-facebook-like.jpg
Si Facebook peut être considéré comme un moyen privilégié de garder le contact et d'exposer sa vie sociale, il semblerait qu'il s'agisse également d'un outil de choix pour accélerer les procédures de divorce : selon Divorce Online, 33% des procédures de séparation au Royaume-Uni contiendraient le mot « Facebook ».

Le site britannique spécialisé dans les services autour des procédures de divorce explique le constat dans un bref billet de blog : l'enquête de base, réalisée en décembre 2009 avec le support de 5000 dossiers de séparation, indiquait que le célèbre réseau social était évoqué dans 20% d'entre eux. Divorce Online a effectué un suivi de ce constat en décembre 2011, en s'appuyant à nouveau sur 5000 dossiers, et a constaté une hausse de 13 points en deux ans.

Si le pourcentage a augmenté, le site indique néanmoins que les raisons n'ont, quant à elles, pas changé : « les raisons les plus communes pour lesquelles Facebook a été cité sont, une fois encore, liées au comportement de l'un des conjoints avec le sexe opposé, mais aussi aux situations où les conjoints font des commentaires désagréables au sujet de leur ex une fois séparés et utilisent leur mur comme une arme dans leur procédure de divorce. »

Selon Mark Keenan, un porte-parole de Divorce Online, cette situation témoigne de la banalisation des réseaux sociaux, mal également d'un manque de prudence : « Les gens doivent faire attention à ce que ce qu'ils écrivent sur leur mur ne soit pas visibles par les tribunaux, qui peuvent utiliser ces messages comme preuves dans des conflits financiers ou de gardes d'enfants » a-t-il commenté. On notera que le cas anglais n'est pas unique, une étude américaine ayant montré l'année dernière une tendance similaire outre-Atlantique, où les avocats eux-mêmes vont à la pêche aux informations sur le réseau social. De son côté, Twitter n'apparaitrait que dans 20 dossiers sur 5000, la plupart du temps pour des critiques publiques de l'ancien conjoint.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Wappwolf : connecter les API pour automatiser les actions
Le designer d'Apple de nouveau anobli par la reine d'Angleterre
TorrentFreak dévoile le top des jeux piratés sur BitTorrent en 2011
Le blocage DNS des sites de jeux illégaux est officiel
L'Apple TV hackée pour faire tourner les applications iOS
Faux-avis de consommateurs : le gouvernement fait un
Internet Explorer sous la barre des 50% en 2012 ?
Nouvel an : le milliard de SMS dépassé ? Oui ! (MàJ)
Microsoft ferme le service MSN Direct de ses Smart Watches
Carte musique : Carrefour confirme la faiblesse des ventes
Haut de page