Location de films sur Facebook : Miramax marche sur les traces de Warner

01 juin 2018 à 15h36
0
Après Warner, c'est au tour des studios Miramax de se faire une place sur le créneau de la location de films sur Facebook en utilisant la monnaie virtuelle du réseau social.

Pour 30 crédits Facebook, soit environ 3 dollars, les utilisateurs américains, anglais et turcs de Facebook peuvent louer l'un des 20 films proposés depuis hier en streaming par les studios Miramax. Parmi eux, Pulp Fiction, Chicago, Clerks ou encore Une nuit en Enfer, accessibles sans avoir à télécharger le moindre programme.

Facebook, nouvel El Dorado de la VOD ?

« Nous croyons fortement en Facebook, et nous pensons qu'il pourrait s'agir du futur du marché de contenu » explique Miramax sur son blog. « Aujourd'hui, il y a plus de 50 millions d'utilisateurs de Facebook qui mentionnent un film Miramax dans leur profil, et interagissent avec la page de Miramax ou de ses films ». Pour le studio, ce constat s'avère visiblement suffisant pour se lancer dans l'aventure de la VOD sur le réseau social, une voie déjà empruntée par Warner en mars dernier avec le film The Dark Knight.

012C000004521982-photo-miramax-facebook.jpg
012C000004521984-photo-miramax-facebook.jpg


Miramax nourrit de grandes ambitions vis-à-vis de ce nouveau service, et espère toucher 150 millions d'utilisateurs de Facebook dans les 18 prochains mois avec cette nouvelle expérience interactive qui inclura également des jeux et des clips. Les studios expliquent également qu'il tiendra compte des retours des utilisateurs pour perfectionner l'application, et proposer, par exemple, d'autres formes d'achat en ligne, comme le téléchargement définitif via Facebook.

En juin dernier, Reed Hastings, fondateur du service de location en ligne Netflix, entrait au conseil d'administration de Facebook en déclarant que le réseau social constituait « une évolution fondamentale dans la manière communiquent entre eux et partagent le contenu en ligne ». Avec ses 750 millions de membres confirmés, Facebook a en effet de quoi séduire les majors d'Hollywood qui veulent rester dans la course, de plus en plus compétitive, de la distribution dématérialisée.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

54 000 dollars d'amende pour 24 chansons : insuffisant pour la RIAA
Xiaomi M1 sous MIUI : un smartphone Android double-cœur à 250 euros ?
Android, cible privilégiée des malwares ?
Google Chrome : la version stable corrige 11 failles de sécurité
Epson piraté en Corée du Sud, 350 000 fichiers utilisateurs en fuite
Twitter organise les photos de ses membres en galerie
Blackberry Curve : 3 nouveaux modèles officialisés
2e trimestre : le marché de l'électronique marque un repli... à relativiser
Musique : un service de stockage Cloud gagne une bataille contre les géants du disque
Le fonds Carlyle met la main sur Sagemcom
Haut de page