Vie privée : les pays scandinaves demandent des comptes à Facebook

13 juillet 2011 à 09h13
0
Dans une lettre adressée à Facebook, les autorités chargées de la protection des données personnelles en Norvège, Suède, Finlande et Danemark demandent des précisions au réseau social sur la gestion de ces informations. 45 questions ont été posées portant sur le partage des informations à des sociétés tierces.

00FA000001307710-photo-facebook.jpg
Les Cnil de plusieurs Etats scandinaves viennent de contacter les équipes de Facebook afin de leur poser 45 questions portant sur la gestion des données personnelles des utilisateurs. De son coté, le réseau social a jusqu'au 15 août pour répondre le plus précisément possible à ces questions. Facebook devra retourner ce questionnaire à l'autorité norvégienne et donner les précisions nécessaires en quelques lignes seulement.

Parmi les préoccupations des autorités figurent des interrogations portant sur l'utilisation par des sociétés tierces des informations postées (photos, mur, informations personnelles). De même, les Cnil locales demandent des précisions au sujet du fonctionnement du bouton « J'aime » afin de savoir quelles informations sont partagées.

Le directeur de l'Autorité informatique norvégienne, Bjoern Erik Thon indique que ces questions sont une preuve d'un certain manque de transparence de la part du réseau social : « Facebook travaille en permanence pour améliorer l'information à ses membres, on ne sait pas clairement quels renseignements personnels sont collectés par Facebook, comment ils sont utilisés et retransmis à d'autres », explique-t-il à l'AFP.

Même si aucune sanction n'a été évoquée, ce questionnaire est le signe que des interrogations subsistent quant au traitement des données personnelles par le réseau social et leur utilisation par des sociétés ou des administrations tierces.

Pour cause, depuis 2008, Facebook a été requis une vingtaine de fois aux Etats-Unis pour communiquer des données personnelles d'utilisateurs aux autorités (FBI, DEA, ICE). Dans ces cas, l'ensemble des informations mises en ligne ont été divulguées lors d'enquêtes portant sur des affaires de viol ou de terrorisme.

Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de rempli...

Lire d'autres articles

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page