Safeplug : un routeur Tor mettant l'anonymat à la portée du premier venu

22 novembre 2013 à 14h08
0
Pogoplug surfe à son tour sur la vague Prism. Il lance effectivement le Safeplug, un appareil permettant au premier venu d'assurer son anonymat sur Internet au travers du réseau anonyme Tor.

Pogoplug, qui commercialisait jusqu'à présent des appareils permettant de mettre en place son propre cloud, lance aujourd'hui le Safeplug, un appareil promettant cette fois de bloquer facilement le pistage sur Internet.

0190000006858204-photo-safeplug.jpg

Le Safeplug fonctionne un peu comme un véritable routeur VPN. Une fois activé, il détourne effectivement le trafic vers un autre réseau, le réseau Tor en l'occurrence, parfois qualifié de Darknet. Pour ce faire on le branche à sa box, on lance son navigateur Internet, puis on se rend sur une page Web qui active l'appareil.

Une mise en œuvre à la portée du « bon père de famille »



Le fabricant ne le précise pas mais il semble que cette page exploite les procédures de configuration automatique de proxy des navigateurs Internet les plus courants (Chrome sur ordinateur et Android, Firefox, Internet Explorer et Safari sur ordinateur, iPhone et iPad). En l'occurrence le proxy fonctionne sur le Safeplug, qui sert alors d'intermédiaire entre ce navigateur et le réseau Tor, ce qui évite d'installer des logiciels sur ses différents ordinateurs.

Dès lors chaque requête issue du navigateur, au lieu d'être transmise en clair et par le chemin le plus court au site Internet visé, emprunte un circuit aléatoire de nœuds Tor, tout en étant chiffrée à chaque étape. Les requêtes sont par conséquent impossibles à tracer, mais la navigation est en contrepartie ralentie. Si l'utilisateur le souhaite et s'il dispose d'une connexion à la hauteur, il peut d'ailleurs faire de son Safeplug un nœud Tor, que d'autres internautes pourront emprunter, pour contribuer à l'amélioration du réseau.

0190000006858208-photo-tor.jpg
En + vert les ordinateurs Tor, en rouge le chemin en clair et en vert un chemin chiffré. Source : Wikipédia

Un bloqueur de pub intégré



Naturellement utiliser Gmail via Tor n'empêchera pas Google de cibler ses publicités en fonction des emails que vous recevez. Tor ne peut empêcher le pistage à lui seul. Le Safeplug embarque par conséquent un bloqueur de publicités et d'outils de pistage. Mais l'utilisateur n'est pas dispensé pour autant de choisir les bons services en ligne. Une liste blanche permet enfin de passer outre Tor pour les sites Internet avec lesquels ce n'est pas pertinent (tel que Facebook).

Le Safeplug est disponible dès à présent aux États-Unis, au prix public de 50 dollars. Le fabricant ne livre malheureusement pas en dehors des USA et aucune information n'a été communiquée pour le reste du monde. À défaut, ceux que ce produit inspire pourront envisager de confectionner leur propre solution avec un Raspberry Pi et la distribution Onion Pi.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top