Twitter : plus d'homogénéité au détriment des clients alternatifs avec l'API 1.1

01 juin 2018 à 15h36
0
Twitter a annoncé cette nuit la prochaine version de son API, détaillant ainsi sa stratégie concernant les services tiers et tout particulièrement sa volonté d'offrir une expérience homogène à tous les utilisateurs finaux.

00BE000005220714-photo-logo-twitter-bird.jpg

Autrefois réservé aux technophiles, Twitter a désormais une telle influence, notamment au travers des médias, qu'il cherche plus que jamais à avoir la mainmise sur son écosystème, au travers de la future version 1.1 de son API, qui restreindra les possibilités de certains services tiers.

Twitter tient notamment à ce que les utilisateurs finaux bénéficient des dernières nouveautés, telles que les pages thématiques et Twitter Cards inaugurées mi-juin, qui favorisent les relations avec des partenaires, renforcent l'attrait et donc la réputation du service, et entrainent ainsi à terme des revenus.

Clients alternatifs découragés

Les clients traditionnels alternatifs, tels qu'Echofon ou Tweetbot qui sont explicitement nommés, ne sont donc plus les bienvenus, puisqu'ils dispersent les utilisateurs et retardent l'adoption de ce type de fonctionnalités. Twitter a par conséquent prévu plusieurs mesures pour les décourager.

Pour commencer, la société limitera considérablement leur intérêt en imposant ce qui n'étaient jusqu'à présent que des recommandations concernant les fonctionnalités et la terminologie à employer, et donc en limitant leur potentiel d'innovation et de valeur ajoutée. Elle se réservera également le droit de transmettre ses exigences aux éditeurs des clients populaires, c'est-à-dire à ceux qui atteindront prochainement 100 000 utilisateurs ou à ceux qui sont déjà au-delà et qui doubleront leur nombre d'utilisateurs. Enfin, les clients Twitter intégrés d'origines à certains dispositifs, plus difficiles à mettre à jour, seront quant à eux soumis à une certification préalable.

Services mieux encadrés

De nombreux autres services tiers resteront en revanche les bienvenus : tous ceux proposant de l'analyse mais pas d'interaction directe avec la timeline, tels que Klout (ouf !), et naturellement tous ceux destinés aux professionnels, bien plus susceptibles de générer des revenus, y compris s'ils permettent de publier des tweets.

Les applications seront néanmoins plus étroitement encadrées, au travers de conditions d'accès à l'API plus strictes. Plus aucune de ses fonctions ne sera accessible sans authentification, dans le but de réduire les utilisations malveillantes. La plupart des applications seront par ailleurs ramenées de 350 à 60 interactions par heure et par fonction, à l'exception des clients qui bénéficieront à l'inverse d'un rehaussement à 720 appels/heure, soit un toutes les 5 s.


La version 1.1 de l'API de Twitter sera publiée et mise en place au cours des prochaines semaines. La version 1.0 cessera alors de fonctionner six mois plus tard.

021C000005360520-photo-twitter-api-1-1.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Procès Apple/Samsung : la juge pointe une
Mike Klayko, p-dg de Brocade quitte un groupe en croissance
HP externalise WebOS au sein de sa nouvelle filiale Gram
Creative Sound Blaster série Z : des cartes son (très) haut de gamme
Apple en négociations avec les acteurs américains de la TV
Numericable augmente de 2 euros ses tarifs avec une offre TV à la rentrée
Hipstamatic se sépare de près de la moitié de son équipe
Antivirus : BitDefender dévoile sa gamme 2013
Accès aux fourreaux fibre : des soupçons d’abus de position dominante pour Orange ?
Skype pour Windows 8 : premières images et informations
Haut de page