Le Japon investit 1 milliard dans la recherche sur l'homme augmenté et les cyborgs

Nathan Le Gohlisse Contributeur
06 août 2019 à 16h30
0
Cyborg-Japon.jpg
© TheDigitalArtist / Pixabay

Près d'un milliard de dollars. C'est le montant maximum que le gouvernement japonais se dit prêt à investir dans la recherche sur l'homme augmenté et les technologies cyborgs, a rapporté fin juillet le quotidien économique Nikkei. L'objectif ? Concevoir des technologies réalistes, capables d'épauler un corps vieillissant ou de pallier la pollution industrielle.

L'initiative est singulière, mais peut-être pas si folle. Le gouvernement nippon invitera sous peu des chercheurs et universitaires à étudier des propositions de technologies dédiées à l'augmentation humaine dans 25 domaines d'expertise. Une source gouvernementale évoquée par ZDNet indique qu'un budget de 100 milliards de Yens (soit 921 millions de dollars) aurait d'ores et déjà été réservé au financement de ces futurs projets sur les cinq prochaines années. En tout, ce financement s'étendrait sur une durée totale de 10 ans.

Coupler l'homme à l'ingénierie : une solution à certains problèmes actuels du Japon ?

En dépit de quelques propositions cyborgs farfelues, explique le média américain, certaines des technologies prochainement à l'étude pourraient contribuer à solutionner une part des problèmes actuels du Japon, comme le vieillissement de la population, le nettoyage des océans ou la pollution industrielle. Quitte à laisser transparaître un certain cynisme de la part des autorités nippones.

L'un des défis premiers auquel le Japon devra faire face concerne la natalité : les Japonais tendent à avoir moins d'enfants que par le passé, au point de faire reculer le taux d'accroissement naturel de 0,27 %. Une problématique qui inquiète notamment l'industrie. Le vieillissement de la population induit par cette natalité en baisse fait planer le spectre d'un manque important de main d'œuvre au cours des prochaines années. Augmenter des employés prenant de l'âge et leur permettre de travailler plus longtemps constituerait ainsi une solution à court terme, notamment pour empêcher l'industrie japonaise de trop perdre en cadence, note ZDNet.


Des projets qui devront aboutir entre 2025 et 2060 pour être pris en compte

De manière plus large, le Japon chercherait aussi à encourager le développement d'une « technologie cyborg qui pourrait remplacer les fonctions du corps humain par la robotique ou les organismes vivants d'ici 2050 », indique pour sa part Nikkei. Le principe de l'hibernation artificielle compterait en outre parmi les projets loufoques mais néanmoins pris au sérieux par le gouvernement japonais. Il consisterait à maintenir un organisme humain en stase pour améliorer sa longévité.

Plus réalistes peut-être, les technologies d'automatisation pour l'agriculture, la gestion des forêts, la construction de bâtiments, la pêche ou encore le recyclage de déchets industriels seront étudiées avec attention.


Le Japon serait prêt à mettre en place les premières subventions dès l'année prochaine, pour des projets qui, eux, devront aboutir entre 2025 et 2060.

Source : ZDNet
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top