Des sondes sur la Lune pour enrayer les théories du complot

Par
Le 02 décembre 2016
 0
La conquête de l'Espace, et plus particulièrement celle de la Lune, continue de faire rêver bon nombre d'entre nous. Elle soulève encore chez certains de multiples questions, puisque la dernière fois que l'être humain a posé le pied sur notre satellite naturel remonte à 1972.

L'unique satellite naturel de la Terre suscite encore l'intérêt de bien des chercheurs à l'heure actuelle. Grâce au projet Google Lunar X-Prize, une équipe d'ingénieurs allemands s'est donnée pour mission d'envoyer des sondes sur la Lune. L'objectif ? Photographier les restes de la mission Apollo 17, la dernière en date à s'être posée sur la Lune en 1972.

Ce projet, lancé par Google, est une compétition internationale dans laquelle seize équipes s'affrontent pour remporter la somme de 30 millions de dollars. L'équipe gagnante devra être capable d'envoyer un robot sur la Lune en 2017, parcourir 500 mètres et envoyer des photos et des vidéos sur Terre. Grâce à ce projet, les chercheurs germaniques entendent mettre ainsi fin à la théorie du complot.

08610242-photo-apollo-11-lune.jpg

Un complot qui perdure encore


Complot apparu après le scandale du Watergate, qui a remis en cause la confiance des américains dans leurs institutions. Malgré les preuves amenées à plusieurs reprises par la NASA, les rumeurs continuent de fleurir et aujourd'hui encore de nombreuses personnes continuent de croire que l'être humain n'a jamais posé le pied sur la Lune. Les ingénieurs allemands se sont associés à la marque automobile Audi pour confectionner les deux robots qu'ils souhaitent envoyer sur place. L'entreprise SpaceFlight Industries se chargera d'intégrer les sondes dans un vol commercial à destination de la Lune.

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top