Porno : au parlement britannique, 160 tentatives de connexion par jour

08 janvier 2018 à 11h09
0
Les parlementaires sont comme tout le monde et aiment bien, de temps en temps, aller traîner sur un site pornographique. Il n'y a rien de mal à cela si ce n'est qu'il semblerait qu'ils essayent de le faire depuis le réseau du Parlement lui-même. C'est en tout cas ce qui ressort de l'analyse des données publiques du parlement britannique demandée par la Press Association.

N'imaginez toutefois pas que ces parlementaires aient des sessions d'onanisme dans leurs bureaux : les sites de ce type sont filtrés, pour d'évidentes raisons.

160 demandes de connexion par jour ?

Les chiffres ont été rendus publics la première semaine de janvier 2018, après une demande de la Press Association dans le cadre la loi sur la Liberté de l'Information datant de l'an 2000. Ils permettent d'apprendre que les systèmes de filtrage du réseau Internet du parlement britannique ont bloqué environ 160 tentatives de connexion à des sites pornographiques chaque jour entre juin et octobre 2017. Au total, sur cette période, 24.473 demandes de connexions ont été enregistrées.

Un pic a été même identifié en septembre 2017 : 9.467 demandes de connexions bloquées, soit 315 par jour. Sur l'année, en prenant une moyenne de 24.000 demandes tous les quatre mois, soit 6.000 demandes par mois, ce sont donc environ 72.000 tentatives de connexion qui ont été bloquées par les pare-feu installés dans le parlement britannique.

01F4000008312028-photo-revenge-porn.jpg


Des demandes en baisse et pour la plupart involontaires

Si imaginer que les parlementaires britanniques ont tenté 72.000 fois de se connecter à un site pornographique en 2017 peut paraître énorme, ces chiffres sont à remettre en perspective : au Parlement il y a près de 8.600 ordinateurs utilisés par les élus et leurs collaborateurs et, bien évidemment, des visiteurs et des invités peuvent également bénéficier du réseau Wi-Fi.

Les autorités rassurent en outre que ces tentatives de connexion sont en grande majorité « involontaires », soit liées sans aucun doute à des publicités placées sur des sites moins problématiques. Et il semblerait que les élus et leurs collègues fassent des efforts : en 2015 le même filtrage du réseau au parlement britannique avait bloqué 213.020 connexions, soit trois fois plus.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top