Test iRobot Roomba S9+ : un aspirateur haut de gamme aux performances exceptionnelles

Mathieu Grumiaux Contributeur
14 octobre 2019 à 17h41
0
La note de la rédac
Avec le s9+, iRobot remet en jeu sa place de leader sur le marché des aspirateurs robots. L'appareil, à un tarif de près de 1 500€, se décrit comme la solution la plus complète et performante pour le nettoyage des sols. La marque américaine a t-elle réussi à justifier son prix très élevé ?

iRobot change pour la première fois son design iconique

Le Roomba s9+ est un produit haut de gamme et cela se sent dès l'ouverture de la boite. Les matériaux choisis par la marque sont de grande qualité et l'appareil respire la qualité et la solidité. Les finitions sont tout simplement exemplaires, aucune pièce ne dépasse ou semble fragile. iRobot a tout simplement effectué un travail remarquable sur la conception de son produit et sa réalisation.

Test Roomba s9+
La fabrication générale est de très grande qualité © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Depuis ses débuts, le constructeur a opté pour une forme ronde pour l'ensemble de ses appareils. Le s9+ inaugure un nouveau design, en forme de « D » qu'iRobot est allé repêcher chez l'un de ses concurrents. C'est en effet du côté de chez Neato que la marque est allé s'inspirer, pour améliorer la qualité du nettoyage dans les coins et près des meubles présents dans la pièce.

Test Roomba s9+
Une forme inédite pour iRobot qui permet une meilleure aspiration dans les recoins © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur le dessus iRobot fait preuve de sobriété, avec un système lumineux suivant les courbes circulaires de l'appareil pour donner quelques informations sur son état de fonctionnement. C'est très élégant et discret, de même que les commandes qui se résument à trois boutons, un pour démarrer un cycle complet de nettoyage, un autre pour un passage ciblé sur une zone restreinte et le dernier pour renvoyer le robot à sa base.

Test Roomba s9+
Seulement trois boutons pour démarrer rapidement son Roomba s9+ © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sous l'appareil on retrouve le système de brosse mis au point par iRobot, à savoir deux pales en caoutchouc, qui permettent de ramasser à la fois les poussières et les poils sans laisser de résidus dans la maison. Une petite brosse latérale se charge elle de récupérer la saleté dans les coins et de l'accompagner vers l'entrée d'aspiration.

Test Roomba s9+
Les pales en caoutchouc n'accrochent pas les poils et sont très efficaces pour décoller la saleté © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Navigation précise en toutes situations

Après la configuration du robot aspirateur via l'application mobile iRobot (sur laquelle on reviendra dans quelques instants), nous avons lancé un premier nettoyage en utilisant l'option « Cartes intelligentes » proposée par le logiciel, qui permet après plusieurs passages de proposer une cartographie de la maison et de définir les pièces à travailler selon ses besoins, ou les zones à éviter.

Comme le Irobot i7, dont le s9+ est définitivement une simple évolution, l'appareil dispose d'un système de reconnaissance laser assisté par une caméra. L'ensemble de ses composants offre une reconnaissance très fine des différentes pièces de la maison, mais également des objets qui se trouvent placés sur le sol.

Test Roomba s9+
La caméra permet d'analyser rapidement et précisément la maison et ses obstacles © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le robot sait anticiper un mur ou un pied de chaise et à l'inverse de bon nombres de ses semblables anticipe le choc par un arrêt quelques millimètres avant l'impact. Le s9+ a le bon gout de ne pas endommager les différents éléments qui composent la maison, ni son pare-choc avant en se cognant trop violemment dans la maison. Un vrai bon point, unique à cet appareil. La navigation dans l'espace est également au dessus de la mêlée, avec une réelle intelligence dans les déplacements, notamment autour des tables et chaises. Le robot n'est jamais pris en défaut là où d'autres modèles se retrouvent régulièrement coincés en cours de passage.

Test Roomba s9+
Le Roomba s9+ peut se frayer un chemin partout où il se trouve © Mathieu Grumiaux pour Clubic


Des nettoyages efficaces mais qui prennent du temps

La qualité d'aspiration du Roomba s9+ est tout simplement remarquable. Sur les sols durs, l'appareil effectue un quasi sans-faute en étant d'une efficacité à toute épreuve. Poussières, détritus ou pics d'animaux, rien ne lui résiste pour une sol impeccable une fois le cycle terminé. On ne peut que saluer le travail d'iRobot sur ce point.

Les moquettes ou tapis sont des surfaces moins évidents pour le s9+, qui rencontre des difficultés à monter dessus pour les aspirer. C'est fort dommage alors que l'appareil détecte ses surfaces plus molles pour aspirer plus en profondeur les poussières et poils incrustés mais le robot arrive trop peu souvent à y accéder sans une aide extérieure.

Test Roomba s9+
Les tapis font de la résistance © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Par contre, les premiers nettoyages sont lents. Très lents. Notre surface de nettoyage est d'environ 50 m2, et le s9+ a mis près de 2H30 pour finir son premier cycle d'aspiration. La qualité de nettoyage est une nouvelle fois remarquable, mais l'on ne comprend pas pourquoi le robot s'évertue à passer et repasser plusieurs fois aux mêmes endroits, alors qu'il a plus que correctement aspiré la moindre particule de poussière sur le sol.

Pour être tout à fait honnête, les cycles suivants, une fois la cartographie complétée (ce qui prend environ 3-4 cycles complets) sont plus rapides, pour environ 1H30 de travail, mais là encore le robot pourrait aller plus rapidement en passant uniquement deux fois sur zone. Le coup d'aspirateur rapide avant l'arrivée de vos invités est à proscrire de ce fait, le s9+ n'étant pas conçu pour le nettoyage « vite fait, bien fait ».

Une application mobile complète et bien pensée

Le logiciel compagnon iRobot permet à la fois la mise à jour (plutôt rapide) de l'aspirateur, mais aussi son paramétrage complet. Vous pouvez choisir entre un mode normal, qui alternera entre aspiration classique et plus forte en cas de détection de zones plus sales (le robot se mettant à passer d'avant en arrière pour éliminer la saleté en profondeur).

Test Roomba s9+
Test Roomba s9+

L'interface permet un démarrage à la carte en quelques secondes

Il permet également d'activer la programmation, très étoffée avec la possibilité de régler les différents passages quotidiens ou hebdomadaires selon ses préférences. iRobot propose également un réglage par défaut trois fois par semaine, pour éviter de passer du temps dans les réglages et qui devrait convenir à bon nombre d'utilisateurs.

L'application donne enfin accès à la cartographie de son logement, et des différents étages qui le composent. Vous pouvez étiqueter chaque pièce pour retrouver facilement dans la liste la cuisine ou la salle de bains et lancer un nettoyage ciblé et rapide.

Test Roomba s9+
Test Roomba s9+

La programmation est tout aussi bien pensée grâce à une interface soignée

iRobot a particulièrement bien pensé l'ergonomie de son logiciel. En appuyant sur le gros bouton de démarrage du s9+, affiché sur la page d'accueil, vous aurez la possibilité de sélectionner les pièces à nettoyer avant le lancement du cycle. Deux clics suffisent pour lancer un programme adapté à vos besoins de la journée, sans passer par plusieurs menus. L'interface est globalement d'une facilité déconcertante pour tous les publics, même les moins à l'aise avec la technologie.

Une base de chargement qui fait office de récupérateur des poussières

Pour le s9+, iRobot a repris la station de charge proposée avec le i7, à savoir un accessoire tout en hauteur (et un peu volumineux dans un salon) qui, une fois que le robot a terminé sa tache de nettoyage, aspire le contenu du réservoir à poussières, et l'envoie dans un petit sac jetable après une trentaine d'utilisation. Le fonctionnement n'a pas changé d'un pouce depuis le précédent modèle et offre l'expérience la plus simple et la plus satisfaisante vue sur un robot aspirateur jusqu'à aujourd'hui.

On regrette une nouvelle fois qu'iRobot ne propose qu'un seul sac supplémentaire dans la boite de son aspirateur, là où un produit valant près de 1 500€ aurait pu récompenser un peu plus l'acheteur de son investissement.

Test Roomba s9+
Des sacs très utiles mais un peu chers © Mathieu Grumiaux pour Clubic

La base sert également à recharger l'appareil après chaque nettoyage. Lors de nos tests, l'autonomie fut comprise entre 2H et 2H30, selon la puissance d'aspiration demandée. Si l'appareil a besoin d'un peu de batterie pour finir son cycle, il retournera automatiquement à sa base pour se recharger avant de terminer son travail.

Bravaa Jet m6 : le robot laveur de sols revu et corrigé

La sortie du Roomba s9+ était l'occasion pour iRobot de présenter le Braava Jet m6, un appareil laveur de sols qui se présente comme le compagnon de l'aspirateur. Le design n'évolue pas en profondeur dans cette nouvelle version, à part la présence d'une caméra sur le dessus de l'appareil.

Test Roomba s9+
Le Braava Jet m6 se fond dans la gamme© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le Bravaa Jet m6 reprend en effet le même système de navigation et de cartographie que celui à l'oeuvre dans le Romba s9+. Mieux encore, les deux appareils sont connectés via le cloud, et fonctionnent de concert. Lorsque vous lancez l'aspirateur, une option s'affiche vous donnant la possibilité de démarrer le laveur de sols immédiatement une fois le cycle d'aspiration terminé pour une maison nettoyée de fond en comble une fois rentrés chez vous.

Test Roomba s9+
Le lavage démarre automatiquement après l'aspiration pour les heureux possesseurs des deux appareils

Le Bravva Jet m6 est livré avec plusieurs lingettes, dont deux jetables et deux réutilisables et lavables en machine. Nous avons commencé par le nettoyage avec eau et produit, fourni dans un petit flacon de démarrage par la marque. Là encore, on aurait aimé vu le prix de l'appareil avoir plus que les quelques millilitres fournis gracieusement par iRobot, qui ne permettent que de laver son sol deux fois avant de repasser à la caisse.

Test Roomba s9+
Le réservoir est très facile d'accès © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le robot reconnait automatiquement la lingette mise en place, et démarre le programme adéquat lors de la mise en marche. Il projette ensuite un petit peu d'eau mélangée au liquide de nettoyage et effectue des allers-retours pour bien étaler le produit, avant de poursuivre sa progression. Le résultat est mitigé. Si le sol est propre, le robot n'évite pas les traces sur du carrelage, nous laissant à penser que le travail aurait été plus net à la main.

Test Roomba s9+
La sortie d'eau pour un nettoyage des sols durs © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le nettoyage à sec quant à lui permet de recueillir les dernières poussières présentes sur le sol, mais ne présente que peu d'intérêt si l'on dispose d'un Roomba à côté, qui sera bien plus efficace pour ce genre de tâches.

Le nettoyage est plutôt rapide, avec un peu moins de 2H30 pour le nettoyage de l'appartement. Mais, et c'est un gros point noir, le Bravaa Jet m6 ne peut pas franchir les barres de seuil. C'est particulièrement gênant dans notre cas puisque le robot ne peut pas accéder à la chambre, ou à la salle de bains et n'effectue qu'un nettoyage incomplet sur la totalité de la maison. Ce défaut est à prendre en compte avant l'achat, tant l'appareil peut se révéler inutilisable selon la configuration de votre maison.

Dans les faits, le Bravaa Jet m6 est excellent pour un nettoyage quotidien ou régulier, afin d'entretenir sa maison sans efforts. Il sera particulièrement utile pour les propriétaires de larges espaces, qui s'épargneront une tâche fastidieuse une fois rentrés du travail.

Pour le reste, le robot laveur de sols n'est pas indispensable et ne conviendra pas à un nettoyage minutieux du sol, dans les règles de l'art. Le balai reste encore la meilleure option pour arriver à un résultat impeccable.

iRobot Roomba s9+ : l'avis de Clubic

Avec le s9+, iRobot ne revoir pas sa copie en profondeur mais apporte une amélioration d'un concept qui a fait ses preuves. Le robot nouvelle génération voit sa forme renouvelée pour une récupération encore meilleure des poussières dans les différents coins de la pièce.

L'efficacité de l'appareil est remarquable, entre une détection précise des différentes pièces, et ses brosses en caoutchouc qui ne laissent aucun répit aux poils d'animaux ou aux poussières tenaces.

Le s9+ est un vrai haut de gamme dont le vrai seul point noir reste son prix, très élevé. A vrai dire, on peut même se demander si l'explosion du tarif est justifié pour un produit, certes remarquable, mais qui n'a pas tant évolué en termes de performances ou des fonctionnalités depuis la précédente génération.

Reste que le Roomba s9+ reste une référence absolue sur le marché de l'aspirateur robot, un appareil presque parfait qui va donner du fil à retordre à la concurrence pour lui arriver à la cheville.

iRobot Roomba s9+

Les plus
+ Détection et navigation dans l'espace au dessus du lot
+ Nettoyage performant
+ Application mobile
+ Remarquable qualité de fabrication
Les moins
- Son prix
- Des cycles un peu longs pour pas grand chose
- Difficultés à travailler sur des tapis
Fabrication
Qualité d'aspiration
Navigation
Logiciel
4.5

Modifié le 21/10/2019 à 10h05
6 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top