Correcteurs orthographiques : quels sont les meilleurs logiciels ?

19 juin 2020 à 09h00
15
correcteur orthographe

Fautes de frappe, de syntaxe, d'orthographe, confusion de mots, répétitions, pléonasmes, manque de fluidité, ton trop familier... Quel que soit le niveau d'expression écrite de chacun, il n'est jamais vain de faire appel à un correcteur grammatical et stylistique.

C'est une étude qui revient chaque année. Depuis près de trente ans, le niveau d'orthographe des Français ne cesse de baisser. On n'écrit pourtant pas moins qu'en 1990. Au contraire, l'essor de l'informatique, les nouvelles technologies et le développement de nouveaux métiers ont créé de nouveaux usages rédactionnels. SMS, messages instantanés, emails, présentations PowerPoint, blogs, réseaux sociaux témoignent de l'omniprésence de l'écriture dans les milieux professionnels comme dans la sphère privée. Le paradoxe est saisissant et pourrait en partie s'expliquer par le déclin de la lecture, l'abus d'écrans, le milieu social et culturel, l'idée même que l'orthographe n'est plus importante.

Pourtant, les fautes de français sont toujours discriminantes. En février 2019, Le Parisien dévoilait les résultats d'un sondage OpinionWay pour Mon coach Bescherelle mené auprès de deux-cents directeurs des ressources humaines. 52% d'entre eux affirmaient que l'expression écrite pouvait jouer un rôle dans la mise à l'écart de candidatures. 15% estimaient qu'un faible niveau en orthographe avait pu freiner une promotion.

Dans l'idéal, il faudrait réviser ses fondamentaux. Mais en attendant de parfaire sa maîtrise de français, il existe de nombreux outils destinés à combler les lacunes de chacun. Ces correcteurs sont aujourd'hui capables de détecter des erreurs complexes comme les fautes d'accord en genre et en nombre, les pléonasmes, les confusions d'homonymes et de paronymes, les faux-amis. Mieux encore, certains sont capables d'analyser la structure des textes et de reformuler les phrases bancales. De simples vérificateurs orthographiques, on passe à des assistants de rédaction fonctionnels qui n'oublient pas de mettre à disposition de leurs utilisateurs les ressources nécessaires au rappel ou à l'apprentissage des règles linguistiques.

Antidote

Antidote est évidemment la référence par excellence en matière de correction orthographique. Mais pas que. L'outil disponible sur Windows, macOS et GNU/Linux s'attaque également aux fautes de syntaxe, aux styles alambiqués, aux barbarismes, aux répétitions et au langage familier. Toutes les erreurs relevées sont justifiées par le logiciel qui suggère systématiquement des éléments de rectification. Il serait alors plus juste d'évoquer un assistant à la rédaction plutôt qu'un simple correcteur automatique.

Antidote

En plus de ses fonctionnalités de base, Antidote embarque une série d'options et de modules qui complètent efficacement sa mission de coach en écriture. Dictionnaires de définitions, synonymes, antonymes, citations, champs lexicaux, conjugaisons sont autant d'aides précieuses qui épargnent quelques allers-retours entre le document rédigé, Google et le bon vieux Larousse qui trône dans la bibliothèque. Autres outils essentiels : les guides de la langue française grâce auxquels on révise facilement quelques règles d'orthographe, de grammaire, de ponctuation ou de typographie oubliées depuis trop longtemps.

Avec un taux de faux positifs très faible, Antidote achève d'asseoir sa légitimité. Néanmoins, en cas de non-reconnaissance d'un terme existant, d'usages répétitifs de mots étrangers ou d'acronymes inconnus, le correcteur laisse à chacun la possibilité d'enrichir un dictionnaire personnalisé.

Antidote est une solution commerciale. Il faudra compter 119 euros pour profiter de la dernière version qui comprend le logiciel et son intégration à différents outils comme un navigateur web (Chrome, Firefox, IE, Edge), une suite bureautique (LibreOffice / OpenOffice, MS Office) ou un client mail (Thunderbird, Gmail, Outlook). Ceux qui jonglent régulièrement entre le français et l'anglais trouveront opportun de se procurer le module anglais pour quelques euros de plus. Il est important de savoir que les mises à jour sont payantes.




LanguageTool

Sur le terrain du bien-parler, le monde du libre n'a pas à rougir. Depuis près de quinze ans, LanguageTool concurrence sérieusement les licences propriétaires les plus populaires. À la fois service web, application Java, extension de navigateur (Chrome, Firefox, Opera, Edge) et plugin (LibreOffice, OpenOffice, Word, Google Docs), le correcteur relève avec succès les fautes d'orthographe et de grammaire. Chaque détection s'accompagne de suggestions de modifications applicables en un clic. Dans l'ensemble, les corrections suggérées par LanguageTool sont satisfaisantes. Il faut néanmoins signaler quelques oublis isolés concernant les accents, les majuscules et la ponctuation.

LanguageTool

Soutenu par une communauté très active, LanguageTool est aujourd'hui capable d'identifier et de reprendre du texte rédigé en une trentaine d'idiomes nationaux et régionaux, dont le français, l'anglais, l'espagnol et l'allemand. Ces quatre langues bénéficient par ailleurs d'un traitement possible par n-grammes qui permet de corriger efficacement les erreurs d'homonymes et de paronymes après analyse contextuelle du paragraphe. Cette technique consommant d'importantes ressources système, LanguageTool la déploie côté serveur pour ses versions web, Chrome et Firefox. En revanche, pour l'utiliser sur un PC, il faudra télécharger des bases de données additionnelles (8 Go) et s'assurer de la puissance de son disque dur. SSD fortement recommandé.

En version gratuite, LanguageTool se limite à la vérification de textes de 20 000 caractères via le site web, et 10 000 via l'extension de navigateur. L'utilisation de l'outil en tant qu'addon pour LibreOffice et OpenOffice est libre. En revanche, pour bénéficier de l'intégration à Word et Google Docs ainsi que d'une correction plus poussée portant sur 40 000 caractères, le style, les erreurs de noms propres et les erreurs de numéros, il faudra opter pour la version Premium de LanguageTool proposée à partir de 19 euros par mois. Les tarifs sont dégressifs suivant de la durée de l'abonnement.

À toutes fins utiles, le correcteur est également décliné en modules pour d'autres applications comme Thunderbird, Visual Studio Code, Emacs ou Vim. Recensés sur le site de l'éditeur, ces forks ne sont cependant pas gérés par l'équipe officielle de LanguageTool.




Grammalecte

Débarqué plus tardivement et parfaitement gratuit, Grammalecte ne démérite pas. Initialement conçu comme plugin open source pour OpenOffice et LibreOffice, ce correcteur a depuis parcouru un bon bout de chemin. On le retrouve aujourd'hui extension pour Chrome, Firefox et Thunderbird.

Grammalecte

Quelle que soit sa plateforme d'accueil, Grammalecte se spécialise dans la recherche et la correction d'erreurs grammaticales, typographiques, stylistiques et de conjugaison. Néanmoins, son intégration et ses méthodes de fonctionnement divergent d'un service à l'autre.

Sur OpenOffice et LibreOffice, Grammalecte hérite d'un bouton personnalisé dans la barre de menus. On y trouve une série d'options paramétrables qui permettent de déceler répétitions et barbarismes, d'accéder aux tableaux de conjugaisons dynamiques, de sélectionner les types d'erreurs à signaler, de modifier l'apparence du soulignement. Bien que l'extension repose sur un dictionnaire riche de 83 000 entrées, il reste possible d'éditer son propre lexique. On apprécie enfin le formateur de texte qui perfectionne la mise en page d'une rédaction : suppression des espaces surnuméraires, ajout des espaces manquants et insécables, restructuration complète du document.

Une fonctionnalité que l'on retrouve sur Chrome, Firefox et Thunderbird, au même titre que l'éditeur lexical et le panneau de configuration des erreurs grammaticales à relever. En dépit de son efficacité, le plugin web de Grammalecte souffre d'une interface datée et moins intuitive. Il faudra alternativement passer par le menu de l'extension, par une page web spécifique ou par une boîte de dialogue liée à la zone de texte pour tirer profit des outils disponibles.

À l'instar de LanguageTool, la communauté de Grammalecte a développé des modules pour SublimeTexte, Vim, Emacs, Pluma et Sigil. Officiellement téléchargeables sur la page de l'éditeur, leur distribution et leur maintenance dépendent de développeurs tiers.




Rédacteur Microsoft

Rebaptisée Microsoft 365 en avril dernier, l'ex-suite Office 365 s'est enrichie d'un correcteur en ligne porté par l'IA. Rédacteur Microsoft - ou Microsoft Editor en anglais - remplace le vérificateur de Word et se donne pour mission d'améliorer l'expression écrite de chacun. On ne parle plus alors de simples corrections orthographiques, mais de vérifications syntaxiques et stylistiques avancées.

Redacteur Microsoft

Contrairement à l'ancien correcteur d'Office, Rédacteur Microsoft se déploie dans un panneau latéral dédié. Un compteur résume le nombre d'erreurs détectées ainsi que le nombre de points perfectibles dans le texte. L'utilisateur titulaire d'un abonnement gratuit accède aux suggestions de corrections pour les termes mal orthographiés et les fautes de grammaire. Il visualise la synthèse de l'analyse avancée du document sans pouvoir en afficher le détail.

Réservée aux abonnés Premium, l'analyse approfondie du texte permet de profiter de suggestions stylistiques proposées par l'intelligence artificielle : clarté, concision, ton, références, aide à la formulation. Des statistiques complémentaires communiquent des informations quant à la lisibilité du document (en anglais pour l'instant) et à la richesse du vocabulaire employé.

Assez convaincant dans l'ensemble, Rédacteur Microsoft s'extirpe des services Microsoft et tente une percée ailleurs sur le web avec ses modules pour Edge et Chrome. Version condensée du correcteur Word sus-présenté, l'extension de navigateur traque gratuitement fautes de grammaire et d'orthographe. Dans la mesure où la connexion à un compte Microsoft 365 est obligatoire, les abonnés aux packs Personnel (7€/mois ou 69€/an) et Famille (10€/mois ou 69€/an) bénéficient également de la vérification stylistique.

Encore très jeune, Rédacteur Microsoft n'est pas exempt de défauts : faux positifs, erreurs oubliées, suggestions de modifications inadéquates. Néanmoins, le recours à l'intelligence artificielle promet un outil évolutif, aux capacités améliorables.




Le Robert Correcteur

Tirant bénéfice d'un savoir encyclopédique réputé, Le Robert Correcteur frappe sur Windows et macOS. Intégré aux logiciels des suites Office, LibreOffice, OpenOffice, iWork ainsi qu'à Thunderbird, Mail et Chrome, il puise dans toutes les ressources linguistiques agrégées par les éditions Le Robert pour relever erreurs d'orthographe, de grammaire, de ponctuation, de typographie, de style et de conjugaison.

Robert Correcteur

Tout comme Antidote, LanguageTool ou Grammalecte, Le Robert Correcteur ne remplace pas le vérificateur d'origine des traitements de texte. Il convient donc de lui soumettre manuellement les paragraphes à corriger en les sélectionnant, puis en cliquant sur le bouton du plugin.

Le Robert Correcteur s'ouvre dans une fenêtre flottante. Les termes écorchés et les erreurs syntaxiques répondent à un code couleur suivant la nature de la faute. Pour chaque anomalie détectée, l'utilisateur accède à des explications et des suggestions de modifications.

En marge de son vérificateur, Le Robert Correcteur embarque plusieurs dictionnaires et guides visant à améliorer le style du texte. Consultables indépendamment de la correction, ils brassent définitions, synonymes, antonymes, locutions, citations, proverbes, conjugaisons, combinaisons, et rappellent synthétiquement les différentes règles linguistiques et typographiques auxquelles se plie le français.

Particuliers, il faudra compter 119 euros pour profiter du Robert Correcteur sur trois ordinateurs. Avant de s'acquitter de cette somme, il reste possible de tester gratuitement l'outil pendant 30 jours, sans limites de vérifications ni de fonctionnalités.


Modifié le 20/06/2020 à 08h17
15
14
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

DSLR : malgré la chute des ventes, Nikon préparerait deux boîtiers pour 2021
Envie de changer de TV ? Notre comparatif des meilleurs téléviseurs par gamme de prix
Place des Libraires, la marketplace qui pousse le lecteur à la rencontre de son libraire (Interview)
Pour Noël offrez une jolie montre connectée Fossil à prix choc sur Amazon
Patrick Drahi lance son OPA sur Altice Europe, l'objectif ? Se retirer de la Bourse
Idées cadeaux à moins de 100 € : notre sélection des meilleures promos
Black Friday Week : le TOP des bons plans high-tech encore valables ce soir
Hottes Days Aliexpress : l'aspirateur sans fil Xiaomi Dreame T20 à prix choc
Xbox Series X : la production a démarré à la fin de l'été
Bon plan avant le Black Friday : la clé USB 3.0 SanDisk Ultra Flair 128 Go à près de -50% sur Amazon
Haut de page