La ville de Pau déploie Fébus, une flotte de bus fonctionnant à l'hydrogène

27 décembre 2019 à 11h45
36
febus.jpg

Les bus à hydrogène de Pau, nommés Fébus, ont été inaugurés le mardi 17 décembre dernier par François Bayrou et le transporteur de l'agglomération paloise, Idelis.

Les six Fébus mis en circulation, coûtant chacun 1,8 millions d'euros, sont parmi les premiers au monde à rouler grâce à ce carburant considéré comme propre.


Une flotte de huit bus pour changer les transports

Cette nouvelle flotte Fébus a été surnommée en référence à un comte de Foix du 14e siècle. Elle inclura, à terme, un ensemble de huit bus, chacun capable de transporter 120 personnes.

Actuellement, seuls six d'entre eux ont été mis en circulation. Les Fébus mesurent 18 mètres de long, pour quasiment trois mètres de large et disposent de 35 places assises sur des fauteuils en cuir. Ces bus à hydrogène ont été conçus par Van Hool, une entreprise belge.

À terme, la flotte sera entièrement dédiée au trajet allant de l'hôpital à la gare de Pau, soit 14 stations pour un total de six kilomètres, réalisable en 17 minutes environ. Lors de la mise en service de ces bus nouvelle génération, les Palois ont pu profiter de « journées découvertes » se voyant offrir deux trajets à bord des Fébus.


À noter pour l'anecdote qu'Emmanuel Macron, qui devait se joindre à François Bayrou pour le lancement de ces bus, a finalement reporté sa venue en raison du contexte social.



Le carburant à l'hydrogène, le futur ?

Les Fébus sont propulsés grâce à une pile à combustible qui utilise l'hydrogène comme carburant, ce qui lui permet de n'émettre que de la vapeur d'eau et de l'oxygène, sans aucune particule fine. Chaque nuit, les véhicules sont rechargés dans une station à hydrogène, construite spécifiquement par la ville de Pau.

Celle-ci utilise des panneaux solaires pour générer environ 270 kilogrammes d'hydrogène par jour. Au total, chaque bus devrait être capable de parcourir 200 km entre deux recharges.

Certes, les Fébus ne rejettent aucune particules nocives. Néanmoins, comme le précise le Figaro, l'hydrogène n'est pas le carburant propre ultime : ce gaz doit être récupéré, notamment à partir d'énergies fossiles, engendrant de fait des émissions carbone indirectes.

Source : Hydrogenfuelnews
36
22
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

DSLR : malgré la chute des ventes, Nikon préparerait deux boîtiers pour 2021
Envie de changer de TV ? Notre comparatif des meilleurs téléviseurs par gamme de prix
Place des Libraires, la marketplace qui pousse le lecteur à la rencontre de son libraire (Interview)
Pour Noël offrez une jolie montre connectée Fossil à prix choc sur Amazon
Patrick Drahi lance son OPA sur Altice Europe, l'objectif ? Se retirer de la Bourse
Idées cadeaux à moins de 100 € : notre sélection des meilleures promos
Black Friday Week : le TOP des bons plans high-tech encore valables ce soir
Hottes Days Aliexpress : l'aspirateur sans fil Xiaomi Dreame T20 à prix choc
Xbox Series X : la production a démarré à la fin de l'été
Bon plan avant le Black Friday : la clé USB 3.0 SanDisk Ultra Flair 128 Go à près de -50% sur Amazon
Haut de page