Le prix Nobel de chimie attribué à des chercheurs pour leurs travaux sur les batteries au lithium

09 octobre 2019 à 14h22
0
Prix Nobel de chimie 2019
© Nobel Prize

Trois chercheurs en chimie des matériaux ont été récompensés par le prix Nobel de chimie 2019. Ils ont été honorés pour leurs travaux respectifs, qui ont successivement permis de développer et d'améliorer les batteries « lithium-ion », devenues aujourd'hui incontournables dans de nombreux appareils.

Après le prix Nobel de physique 2019, divisé en deux, c'est celui de chimie qui s'est vu scindé, en trois parties cette fois. Les trois scientifiques mis à l'honneur recevront donc chacun un tiers des 9 millions de couronnes suédoises (environ 828 000 euros) promises au lauréat.

Des batteries indispensables dans l'industrie de la tech

Le prix Nobel de chimie 2019 est donc attribué à l'Américain John B. Goodenough (aucun lien de parenté avec David Goodenough1), au Britannique M. Stanley Whittingham et au Japonais Akira Yoshino. Tous trois ont, chacun de leur côté, œuvré pour le développement des batteries « lithium-ion », aujourd'hui largement utilisées dans les téléphones portables, les ordinateurs, ou encore les voitures électriques. L'Académie royale des sciences de Suède a qualifié cette invention de « bénéfice pour l'humanité », en particulier pour sa « capacité à stocker de l'énergie à partir de sources renouvelables ».

Coke en stockage d'énergie

Tout commence dans les années 1970, quand M. Stanley Whittingham cherche à fabriquer un nouveau type de batterie. Ses travaux sont alors financés par... Exxon, géant américain du pétrole. Le scientifique met ainsi au point la première batterie dont l'électrode négative (l'anode) est principalement composée de lithium.

Un peu plus tard, c'est John B. Goodenough - 97 ans aujourd'hui, un record pour un lauréat du prix Nobel - qui se penche sur l'amélioration du dispositif. Il s'intéresse alors à l'électrode positive (la cathode) et emploie un oxyde de métal, à la place du sulfure de tantale, utilisé par son prédécesseur. L'astuce permet d'améliorer grandement les performances de la batterie, qui commence à dévoiler son potentiel.

Enfin, en 1986, Akira Yoshino, perfectionne l'anode à base de lithium, jusqu'alors particulièrement instable. Pour limiter ce problème, il recourt à du « coke de pétrole », un composant noir, solide et riche en carbone, issu de la transformation des produits pétroliers lourds.

Suite des annonces des prix Nobel 2019 ces deux prochains jours, avec ceux de littérature jeudi et de la paix vendredi.

1 Personnage récurrent sur la chaîne YouTube du Joueur du Grenier

Source : The Guardian
Modifié le 09/10/2019 à 14h38
23
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top