DeepMind et Google capables de prédire les vents un jour à l’avance grâce à une IA

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
03 mars 2019 à 19h40
2
Eoliennes implantées dans le sud Aveyron_cropped_0x0

Prédire d'ou viendra le vent pour améliorer, notamment, le rendement des éoliennes. C'est l'idée qui se cache derrière une IA conçue conjointement par Google et DeepMind (une filiale britannique du géant californien). Cette dernière vise à prédire, avec un peu plus d'une journée d'avance, la direction précise du vent.

On ne peut pas contrôler le vent, mais Google veut nous aider à savoir d'où il viendra. La firme de Mountain View et DeepMind commençaient ainsi, en cours d'année dernière, à alimenter une IA en données météorologiques. L'objectif était, à terme, de lui permettre d'estimer avec suffisamment de précision la direction future des vents. Après des mois de recherche, les deux groupes touchent au but.

Quand Google s'investit en matière de développement durable

Cette initiative s'inscrit dans l'effort de Google pour les technologies aidant au développement durable. Preuve s'il en faut, l'IA de DeepMind a été alimentée par des données météo, certes, mais aussi par des données récoltées à l'aide des propres éoliennes de Google, posées ces dernières années pour réduire l'impact carbone de la firme.

On apprend d'Engadget que le dispositif mis au point par DeepMind, avec le soutien de Google, permet en l'état de prédire la direction des vents avec 36 heures d'avance. Des performances sur lesquelles Google peut désormais s'appuyer pour améliorer de manière notable le rendement de ses éoliennes.

Le machine learning au service de l'environnement

D'ailleurs, cette avancée permet à la firme d'annoncer, la veille pour le lendemain, à ses partenaires quelle quantité d'énergie elle sera en mesure de livrer. Une mesure qui a d'ores et déjà contribué à augmenter de 20% la valeur de l'électricité produite par le groupe, est-il précisé dans son communiqué.

DeepMind, de son côté, peut se targuer d'avoir grandement contribué à mettre au point une IA dont l'utilité n'est clairement plus à démontrer. Cette initiative pourrait en outre donner au grand public une meilleure image des recherches en Machine Learning.

Comme le note Engadget, la filiale anglaise de Google peut aussi profiter de l'occasion pour clamer haut et fort que sa technologie n'est pas seulement utile lorsqu'il s'agit de mettre une raclée à des joueurs professionnels sur StarCraft II.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Envie d'une réelle immersion lors de vos séances ciné à la maison ? Découvrez notre comparatif des amplis Home-Cinema
SoundCloud lance son système de rémunération
Quels sont les meilleurs services Cloud pour stocker ses données en ligne ?
La Space Force, entre risée mondiale et future élite numérique
Blade (Shadow), placée en redressement judiciaire, cherche un repreneur
Ionity, formé par Volkswagen et BMW, veut booster le réseau de recharge européen
Xbox Game Pass : NBA 2K21 et une vague de jeux de sport débarquent bientôt
Brave va lancer un moteur de recherche privé et basé sur un index indépendant
AMD officialise la Radeon RX 6700 XT et avance quelques benchmarks
Forfait RED by SFR : plus que quelques jours pour profiter de l'offre 100 Go à 15€/mois
Haut de page