🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Le Royaume-Uni veut de l'énergie solaire directement captée depuis l'espace, une idée inspirée par Isaac Asimov

16 novembre 2020 à 12h25
19
Soleil © Pixabay

Les autorités britanniques envisagent la construction de stations solaires en orbite, pour capter l’énergie solaire et alimenter le pays en électricité. Très ambitieux, ce projet n’en est pas moins envisageable, estime le gouvernement.

En 2019, les énergies renouvelables constituaient la première source d’électricité au Royaume-Uni . D’après le World Resources Institute, le pays a en outre réduit ses émissions de CO2 d'environ 40 %, soit plus que tout autre grand pays industrialisé actuellement. Le Royaume-Unis souhaite désormais aller bien plus loin dans la production d’une énergie propre. 

Signé Isaac Asimov

Le plan est digne d’une œuvre de science-fiction… Et pour cause, l'idée même a été évoquée par l’un des maîtres du genre, Isaac Asimov, en 1941.

Le gouvernement britannique souhaite ainsi développer un système d’énergie solaire basé dans l’Espace, et exploitant d’imposants satellites dotés de panneaux solaires. L’énergie captée serait ensuite convertie en ondes radio à haute fréquence puis renvoyée à des récepteurs positionnés au sol et connectés au réseau électrique. 

Pour y parvenir, les autorités ont commissionné des recherches à ce sujet auprès de l’organisation Frazer-Nash Consultancy, qui va notamment s’occuper du design des satellites. Le Royaume-Unis va également recevoir l’aide d’Oxford Economics, qui dispose d’une expérience significative dans le domaine du spatial.

« Le Soleil ne se couche jamais dans l'Espace, donc un système d'énergie solaire spatial permettrait de fournir de l'énergie renouvelable à n'importe quel endroit de la planète, de jour comme de nuit, par temps de pluie ou de soleil. C'est une idée qui existe depuis des décennies, mais qui a toujours été perçue comme étant à des années de distance », explique Graham Turnoch, directeur général de l’Agence spatiale britannique. 

Un défi technique et environnemental

La faisabilité du projet est notamment induite par l’impressionnante baisse des coûts des lancements spatiaux, boostés par le secteur privé et la compétition. Comme le précise le gouvernement dans un communiqué, le défi technique que représente l’assemblage des satellites est également considérable, mais pas impossible. 

Un porte-parole déclare par ailleurs : « Alors que les effets du changement climatique s'accentuent, d'éminents instituts de recherche et des agences gouvernementales consacrent de nouveaux fonds et une attention particulière aux nouvelles approches visant à réduire le réchauffement de la planète ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
19
kace9
Gros fumage de moquette, je comprends pas comment ils peuvent 1s penser que ce sera rentable …<br /> Démo en 10 lignes: gagner un facteur 3 ou 4 en éclairage (24x7 vs 6 à 10h par jour selon le lieu), c’est bien ! Mais il faut compter plus de 10K€/kg en orbite a minima pour envoyer des panneaux solaires dans l’espace ! Il y a d’innombrables contraintes (très gros écarts de températures, radiations, pas de maintenance possible, micro-météorites, etc …) pour ensuite transformer des MW de puissance en rayon laser (avec déperditions, évidemment), envoyer ce faisceau à travers l’atmosphère (déperditions aussi, problèmes écologiques potentiels) puis reconvertir cette puissance lumineuse en électricité (en général, les pertes sont énormes à ce niveau : comment le faire sans forte pertes???). Bref, ça va faire des M€ par MW, contre des K€ depuis la Terre …<br /> Si qqn trouve où mon raisonnement est foireux, je suis preneur. Mais sincèrement, ça me paraît totalement fumeux comme concept !
twenty94470
Je pense qu’il préfère polluer l’espace plutôt que la Terre quitte à perdre de l’argent et du rendement.
Nmut
Le facteur est largement plus grand que 3 ou 4 (plus de longueurs d’onde, pas de déperdition atmosphérique) mais je suis d’accord avec toi, c’est sur qu’au final, ça va couter bien plus cher que la même chose au sol…
Niverolle
Quand à faire, j’aurais plutôt construit une étoile noire ! Certes, c’est un concept plus conformiste, mais il fait toujours son petit effet…
laporte2001
J’imagine la tête du volatile, ou de l’avion, qui passerait sur le chemin du faisceau laser… A moins de stocker l’énergie dans un E2PZ ça va être compliqué techniquement…
srochain
Et encore, vous oubliez le principal. Ces satellites doivent obligatoirement orbiter à 36000 km au dessus du sol en geostationnaire sinon le satellite se déplacera par rapport au pays proprietaire qui veut bénéficier de son investissement et arrosera plutôt les autres.
SuperKang
Peut être qu’ils se sont dit que c’est la seule solution pour utiliser de l’énergie solaire au royaume uni!
Martin_Penwald
On pouvait construire des centrales réceptrices de micro-ondes dans SimCity2000. Par contre, le voisinage avait tendance à prendre feu spontanément.<br /> En théorie, ça marche.<br /> En pratique, ça semble très compliqué à mettre en œuvre.
kyrios
Il ne sont pas les premiers à y songer… les chinois avaient également annoncé leur intention de stations solaires en orbite.<br /> Si on veut sortir des énergies fossiles et éviter le nucléaire, il faut bien trouver des solutions. En l’absence d’atmosphère, le rendement devrait être suppérieur au rendement obtenu sur terre et il n’y a pas de problème d’intermittence. Cela permet aussi de résoudre le problèmes des terrains (prix, pas forcément bien adaptés et surtout plus utiles si ils peuvent être alloués à autre chose).<br /> Il faut prendre en compte le contexte global.<br /> Ils ne vont pas envisager de telles solutions pour leur mix énergétique sans business plan. Si ils l’envisagent c’est que potentiellement le bénéfice à en tirer est intéressant pour eux.
EnLighter
Suis le seul à avoir vu Gundam 00 on dirait. La différence avec ce manga réside dans l’utilisation d’un ascenseur spatial pour transmettre l’énergie. On n’y est pas encore … mais l’idée est récurrent en science fiction.<br /> Cependant, le Royaume Uni ne fait que prendre le départ d’une course déjà initiée par les japonais et rejoints par les chinois il y a peu. Les Japonais on accéléré la recherche de la transmission de l’énergie par onde suite à la catastrophe de Fukushima et veulent depuis remplacer leurs centrales nucléaires par un dispositif similaire à celui décrit dans l’article mais avec des stations de réception de l’énergie en mer.<br /> Je pense qu’il faut attendre les premiers tests avant de juger de la faisabilité et de la rentabilité car avec les dernières technos et surtout le côté pérenne d’une telle installation, la rentabilité ne se mesure pas à court ou à moyen terme, mais sur le très long terme.
jcc137
Par contre pour la conversion ondes-électricité quel est le rendement ?
JGP
Ils peuvent faire des centrales marémotrices. Ils possèdent l’une des plus haute marée de la planète, soit 16,5 mètres à l’estuaire de la Severn.<br /> Selon une source que j’ai trouvé, ils ont déjà étudié la possibilité d’installer une centrale marémotrice à cet endroit pour une production de 12 900 GWh/an, soit 5% de la production électrique britannique. Ce projet de 24 milliards d’euros a été abandonné finalement.
phoenix206
Clubic pourquoi publier des informations d’illuminés qui pensent changer le monde par une idée miraculeuse? Le rendement doit être misérable, et le coût du kwatt.h catastrophique
mcbenny
Ton raisonnement n’est pas foireux je pense. Le problème c’est les chiffres.<br /> Ton argumentation n’est valable que si les chiffres font apparaître un manque de rentabilité. et les chiffres que tu donnes, pardon mais ils ne me semblent pas crédibles, juste sortis d’un chapeau. Ca marche ou ça marche pas, en fonction des chiffres.<br /> En gros tu n’as rien prouvé.<br /> Je n’ai pas consulté leur projet mais en bon mouton standard, j’ai plus tendance à croire une étude commandée (ou considérée) par un gouvernement qu’un commentaire semi-anonyme sur un obscur site vaguement technophile.
Smarteco
La recherche fondamentale doit être poursuivi et ce programme semble difficile en terme d’objectif réalisable. Un «&nbsp;pont aérien&nbsp;»/ VPN est il canalisable?
kace9
C’est ton droit, mais fait 3 calculs sur un coin de table, et tu verras que ça doit coûter de l’ordre de 1000 fois plus cher depuis l’espace … Et là, tu comprendras que c’est même pas la peine d’être précis pour savoir que le projet n’est pas rentable.<br /> Pour le faire encore plus court: le gain à être dans l’espace (24x7 vs ~6h efficaces par jour, soit ~4x mieux) est déjà bouffé par la conversion du laser en énergie électrique (s’ils font 25%, c’est déjà bien!). Ensuite il y a tout le reste : coût d’envoi dans l’espace, pas de possibilité de maintenance, atténuation du faisceau par l’atmosphère, problème écologique, dispersion du faisceau sur 36000km, etc …
micquer2
des chiffres fantaisistes !<br /> le cout du Mwh solaire &lt; 50€ !<br /> le cout du Mwh eolien &lt; 100€<br /> et non des K€ sur terre !
micquer2
si en theorie ca "marche "<br /> peux tu nous donner un lien web qui explique le fonctionnement etc
Oungawak
Comme quoi le succès total de la gestion du Brexit et de la pandémie a rendu les britanniques très confiants. Prochaine étape pour reprendre le contrôle de leur souveraineté : Construire une Sphère de Dyson ! xD<br /> En plus ça tombe bien, les satellites de OneWeb qu’ils ont racheté une fortune sont encore disponible, puisque les ingénieurs leur ont dit que leur idée de faire un GPS avec est une absurdité. Le gouvernement va simplement leur demander de s’en servir dans une centrale solaire orbitale à la place ! <br /> J’imagine déjà la communication des pro-Brexit : «&nbsp;Grâce à notre succès dans la reprise de contrôle du pays et notre génie britannique, nous allons pouvoir capter toute la lumière de la Terre pour que de nouveau le soleil ne se couche jamais sur la Grande Bretagne. Ainsi nous profiteront des fruits de notre souveraineté retrouvée pendant que le reste monde dépérira dans l’ombre.&nbsp;» xD
srochain
Cette histoire ne tient pas debout pour de simples raisons astronomiques.<br /> Le PPV doit être à la verticale de l’équateur à 36000 Km au dessus du sol sur le méridien de l’Angleterre, soit sous un angle très défavorable qui ferait traverser l’épaisseur de la couche atmosphérique sur une épaisseur très préjudiciable à la concentration du rayon qui se diffuserait par réfraction perdant une grande partie de la puissance émise.<br /> Solution zéro pour une meilleure capture qu’au sol.<br /> Par ailleurs, je lis dans quelques postes que certain font allusion à un câble tendu entre le PPV et le sol. Là encore pour une raison astronomique cela ne tient pas debout. En supposant que l’on puisse tendre un câble entre un satellite et le sol, celui ci s’enroulerai autour de la Terre. Seul le point situé à 36000 Km orbite à la même vitesse que la rotation de la Terre, tous les points moins distants orbitent d’autant plus rapidement qu’ils sont proche de la Terre. Résultat : Chaque point du câble ayant une vitesse orbitale différente celui-ci s’enroulerait en spiral autour de la Terre mais comme le tour de la Terre est légèrement supérieur à ces 36 000 Km puisque la ligne équatoriale fait 40 000 Km le câble décrira une parabole.<br /> Serge Rochain
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Super prix sur cette tablette Lenovo Tab M10 128Go + dock chez Boulanger
Renault arrête la location de batteries sur sa ZOE en Allemagne : la France va-t-elle suivre ?
Amazon : 120 élus, syndicats et éditeurs appellent à stopper le géant
Cyberpunk 2077 : le prochain Night City Wire se focalisera sur le personnage incarné par Keanu Reeves
Le OnePlus 9 se dévoilerait en images avec un écran plus large et trois capteurs photos
Les écouteurs sans fil Xiaomi Redmi Airdots Sport à moitié prix 🔥
Un chargeur à induction Samsung pour moins de 3€ seulement avec cette ODR
Darty casse le prix la barre de son Denon DHT-S 416 !
Google laisse échapper sa tactique anti-EU ; Sundar Pichai présente ses excuses à Thierry Breton
Le client Steam Bêta se met à jour pour supporter les manettes des Xbox Series X | S et PS5
Haut de page