Grande-Bretagne : 100% des foyers alimentés par l'énergie éolienne offshore d'ici 2030 ?!

07 octobre 2020 à 19h10
32
© gov.uk

Boris Johnson promet d'acheminer de l'énergie éolienne dans chaque maison et appartement britanniques d'ici 10 ans. Le pari fou d'une révolution industrielle verte.

Une Grande-Bretagne civile à 100% alimentée par de l'énergie éolienne provenant d'installations marines, est-ce envisageable ? Oui, nous répond Boris Johnson lui-même ! Dans le cadre de la conférence du parti conservateur, le Premier ministre britannique a déclaré que l'énergie éolienne offshore pourrait bien alimenter chaque foyer du Royaume-Uni, et ce d'ici 2030.

40 GW d'énergie éolienne en 10 ans, l'incroyable deal de Boris Johnson

« Votre bouilloire, votre machine à laver, votre cuisinière, votre chauffage, la prise électrique pour votre véhicule électrique, toutes recevront leur énergie proprement grâce aux brises qui soufflent autour » du Royaume-Uni, a affirmé Boris Johnson, comprenant ainsi l'Angleterre, l'Écosse, le Pays de Galles et même l'Irlande du Nord.

Pour tenir cet objectif à 10 ans, que Boris Johnson qualifie d'ailleurs de « révolution industrielle verte », et s'il veut bien devenir le leader mondial de la production d'énergie propre en exploitant les ressources illimitées que l'éolien offshore représente, le Royaume-Uni va devoir mettre la main à la poche.

Et si le pays veut distribuer de l'énergie propre dans toutes les maisons, il lui faudra au moins produire 40 GW d'énergie éolienne. Un engagement que Johnson avait promis de tenir s'il remportait les élections. C'est tout simplement 10 GW de plus que les précédentes annonces faites en mars 2019, dans le cadre de l'accord sur le secteur éolien offshore.

© Pixabay

Le Royaume-Uni peut-il suivre financièrement ?

On aurait pu croire que la crise de coronavirus et les difficultés économiques qui en découlent puissent faire reculer les dirigeants britanniques sur leur politique verte, mais il n'en est rien. Pour le Premier ministre britannique, la Covid-19 représente même une opportunité. Le gouvernement a annoncé un investissement de 160 millions de livres sterling (environ 176 millions d'euros) dans le développement de la prochaine génération de turbines.

Le pari n'est peut-être pas si fou, lorsqu'on sait que le Royaume-Uni est le pays européen qui a installé le plus grand nombre de parcs éoliens en 2019, avec 2,4 GW offshore et onshore confondus.

Mais les efforts financiers devront être considérables. Le cabinet d'analyse Aurora Energy Research évoque un investissement nécessaire à hauteur de 50 milliards de livres (près de 55 milliards d'euros) pour atteindre les 40 GW. « Un taux d'installation annuel moyen de 260 turbines devra être maintenu pendant cinq ans », précise l'institution. C'est une turbine installée quotidiennement sur cette décennie. Sans doute plus facile à dire qu'à faire…

Source : Engadget

Modifié le 08/10/2020 à 08h37
32
24
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

6 mois, 2,5 Tb/s de données : Google dévoile une attaque DDoS extrême 3 ans après
GM va faire rouler des voitures autonomes sans conducteur à San Francisco
BMW déploie une grosse mise à jour et offre Android Auto à plus de 750 000 propriétaires
Raspberry Pi : une carte d'extension offre la 5G au mini-ordinateur
Le disque dur externe Western Digital 2 To à moins de 70€ 🔥
Microsoft aide une ONG à nettoyer les océans grâce au machine learning
Bon plan antivirus : Norton 360 Deluxe passe sous la barre de 35€
En Chine, Auchan cède sa filiale SunArt à Alibaba pour 3 milliards d'euros
Test Amazfit ZenBuds : des écouteurs pour dormir sur ses deux oreilles
L'opérateur RED by SFR casse les prix sur ses forfaits mobiles 4G
scroll top