Les AirPods Pro embarquent la réduction active du bruit, mais comment fonctionne cette technologie ?

29 octobre 2019 à 12h39
0
AirPods Pro

Les écouteurs d'Apple débarquent sur le marché le 30 octobre, et seront équipés d'une technologie de réduction de bruit active. On peut avoir du mal à imaginer la manière dont elle fonctionne, alors quelques explications s'imposent.

Si vous avez suivi l'actualité, vous n'avez peut-être pas manqué la présentation, par voie de presse, des prochains écouteurs d'Apple, les AirPods Pro, commercialisés à partir de 30 octobre au prix de 279 euros. Outre leur aspect physique avec une tige raccourcie, leur étanchéité ou leur résistance à la sueur, le réel point d'intérêt de la paire des intra-auriculaires sans-fil de la marque à la pomme est sans contestation le système de réduction de bruit active embarqué.

Une technologie qui utilise le son... pour l'éliminer

Du côté d'Apple, on indique que deux micros sont incrustés dans chaque écouteur, pour capter le son ambiant et l'annuler, en adaptant le signal pas moins de 200 fois par seconde. Forcément très pratique lorsqu'on ne veut pas que notre écoute soit brouillée par des sons ambiants. Cette technologie de réduction active du bruit n'est pas inédite et mérite que l'on s'attarde un peu sur elle.


Contrairement aux casques ou écouteurs antibruit passifs, remplis de mousse, souvent plus lourds et limités dans le sens où ils ne réduisent pas le bruit environnant au-delà de 15 à 20 décibels, les casques et écouteurs dotés d'une techno de réduction active du bruit ne vont pas se contenter de réduire le bruit, mais vont se servir du son de manière active pour éliminer tout problème de bruit.

Une « interférence destructive »

La réduction active du bruit fut popularisée par le fabricant Bose, non satisfait d'une réduction de bruit de 20 décibels, qui eut décidé de passer par ce que l'on appelle l'« interférence destructive », pour éradiquer tout bruit ambiant. Pour que cela fonctionne, il faut positionner un micro le plus près possible de l'endroit où le son entre dans l'oreille.

Le principe est alors que les deux ondes (celle provenant du casque ou des écouteurs antibruit et celle du bruit extérieur), qui ont une fréquence et une amplitude identiques, s'annulent littéralement, permettant à l'utilisateur de se concentrer sur le son qu'il veut entendre. Les ondes sonores du casque sont déphasées de 180 degrés par rapport au bruit indésirable, ce qui provoque l'annulation du bruit extérieur.

réduction-active-bruit.png
© Olympiades de Physique

Source : HowStuffWorks
Modifié le 29/10/2019 à 14h15
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top