Les AirPods Pro embarquent la réduction active du bruit, mais comment fonctionne cette technologie ?

29 octobre 2019 à 12h39
0
AirPods Pro

Les écouteurs d'Apple débarquent sur le marché le 30 octobre, et seront équipés d'une technologie de réduction de bruit active. On peut avoir du mal à imaginer la manière dont elle fonctionne, alors quelques explications s'imposent.

Si vous avez suivi l'actualité, vous n'avez peut-être pas manqué la présentation, par voie de presse, des prochains écouteurs d'Apple, les AirPods Pro, commercialisés à partir de 30 octobre au prix de 279 euros. Outre leur aspect physique avec une tige raccourcie, leur étanchéité ou leur résistance à la sueur, le réel point d'intérêt de la paire des intra-auriculaires sans-fil de la marque à la pomme est sans contestation le système de réduction de bruit active embarqué.

Une technologie qui utilise le son... pour l'éliminer

Du côté d'Apple, on indique que deux micros sont incrustés dans chaque écouteur, pour capter le son ambiant et l'annuler, en adaptant le signal pas moins de 200 fois par seconde. Forcément très pratique lorsqu'on ne veut pas que notre écoute soit brouillée par des sons ambiants. Cette technologie de réduction active du bruit n'est pas inédite et mérite que l'on s'attarde un peu sur elle.


Contrairement aux casques ou écouteurs antibruit passifs, remplis de mousse, souvent plus lourds et limités dans le sens où ils ne réduisent pas le bruit environnant au-delà de 15 à 20 décibels, les casques et écouteurs dotés d'une techno de réduction active du bruit ne vont pas se contenter de réduire le bruit, mais vont se servir du son de manière active pour éliminer tout problème de bruit.

Une « interférence destructive »

La réduction active du bruit fut popularisée par le fabricant Bose, non satisfait d'une réduction de bruit de 20 décibels, qui eut décidé de passer par ce que l'on appelle l'« interférence destructive », pour éradiquer tout bruit ambiant. Pour que cela fonctionne, il faut positionner un micro le plus près possible de l'endroit où le son entre dans l'oreille.

Le principe est alors que les deux ondes (celle provenant du casque ou des écouteurs antibruit et celle du bruit extérieur), qui ont une fréquence et une amplitude identiques, s'annulent littéralement, permettant à l'utilisateur de se concentrer sur le son qu'il veut entendre. Les ondes sonores du casque sont déphasées de 180 degrés par rapport au bruit indésirable, ce qui provoque l'annulation du bruit extérieur.

réduction-active-bruit.png
© Olympiades de Physique

Source : HowStuffWorks
Modifié le 29/10/2019 à 14h15
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top