JVC HA-FW1000T : des True Wireless très haut de gamme avec un son en bois

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
26 janvier 2022 à 17h15
2
JVC HA-FW1000T
© JVC

Très haut de gamme et atypiques, les nouveaux écouteurs sans-fil HA-FW1000T de JVC mettent le paquet sur les caractéristiques techniques.

Petite spécialité de la marque japonaise, l'utilisation régulière de bois dans ses membranes de haut-parleurs (casques/écouteurs/enceintes) lui permet vraiment de se démarquer de la concurrence. Sans tomber dans l'exubérance de quelques produits (avec une membrane imbibée de saké notamment), les HA-FW1000T sont les premiers du genre dotés d'un tel transducteur.

Un modèle qui sort du lot

Assez volumineux et plutôt lourds (7,9 g par écouteurs), les HA-FW1000T de JVC sont des écouteurs de type semi-intra, certifiés IPX4. Deux
choses leur permettent notamment de se différencier des autres True Wireless. Premièrement, son dos est plaqué en bois au niveau de la zone tactile. Deuxièmement, ils utilisent des embouts en silicone assez spéciaux. Ceux-ci sont composés d'un goulot central strié, et non pas lisse, ce qui, selon la marque, améliore la circulation de l'air.

La boîte est des plus classiques, pas extrêmement compacte, mais suffisamment pour tenir dans la plupart des poches.

JVC HA-FW1000T
© JVC

Une sacrée fiche technique

Bien sûr, ce qui fait vraiment la force des JVC reste la partie technique. Le modèle se repose notamment sur une puce Bluetooth 5.2 de
Qualcomm, qui prend en charge les codecs SBC, AAC et AptX Adaptive (et, par conséquent, la doublette AptX/AptX HD). En plus de cela, le constructeur confie la réduction de bruit à la technologie Adaptive de Qualcomm, ce qui permet d'adapter l'isolation en permanence, suivant la force du bruit extérieur.

Enfin, JVC propose un traitement sonore de son cru, baptisé K2. Celui-ci permettrait, à l'instar du DSEE de Sony, de retrouver une partie des informations perdues avec les codecs destructifs. L'autonomie, quant à elle, est annoncée à 9 heures en simple charge (sans doute sous codec AAC, et sans ANC), et jusqu'à 27 heures avec le boîtier.

Cerise sur le gâteau, la partie sonore s'appuie entièrement sur un transducteur maison de 11 mm, avec une chambre acoustique spéciale. Sa
membrane est composée d'un dôme central en bois et d'un anneau extérieur en carbone, une combinaison très haut de gamme qui justifiera, nous l'espérons, son tarif des plus premium : 400 euros.

Source : Communiqué de presse JVC

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
PiNgOa
Le « son en bois » dans le titre est trompeur. On a l’impression que vous avez testé les écouteurs et qu’ils sonnent mal…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Pixel Buds Pro : Google annonce ses nouveaux écouteurs sans-fil à réduction de bruit active
Sonos Ray : la promesse d'un son maxi au prix et au format mini
Haut de page