Les USA s'apprêtent à interdire l'achat et l'utilisation des drones de fabrication étrangère

12 mars 2020 à 09h53
17
drone-DJI.jpg
Drone DJI (© Pixabay)

Washington évoque un risque pour la sécurité nationale pour justifier cette nouvelle mesure drastique, qui n'est pas sans rappeler l'affaire Huawei.

Alors que Donald Trump vient d'annoncer interdire aux Européens l'accès aux États-Unis pendant au moins 30 jours sur fond de coronavirus, une nouvelle mesure prise par Washington pourrait presque faire figure de « mesurette ». Pourtant c'est tout sauf ça. L'administration Trump est en train de préparer un décret exécutif qui interdirait aux ministères, organismes et entreprises fédérales américaines de se procurer des drones fabriqués à l'étranger, révèle Tech Crunch.


Un décret qui vise directement les acteurs chinois, DJI en tête

Rédigé durant le premier trimestre, le projet de décret vise les drones directement fabriqués à l'étranger, ou bien ceux dont certains composants proviennent de l'étranger. Les USA redoutent que les petits aéronefs télécommandés ne servent à s'emparer de données sensibles, qui seraient ponctionnées par des États souhaitant faire défaut à l'Oncle Sam.

Les USA n'hésitent pas à évoquer un risque pour la sécurité nationale. Mieux, le texte pondu par les dirigeants américains cible spécifiquement la Chine et les menaces qui découleraient de son exploitation des drones, l'empire du Milieu hébergeant plusieurs acteurs majeurs de la technologie, parmi lesquels DJI, le leader mondial des drones de loisir qui distribuerait environ sept appareils sur dix dans le monde, et dont le siège est basé à Shenzhen, comme une certaine... Huawei.

Dans un communiqué de presse, le porte-parole de DJI, Michael Oldenburg, juge ce projet de décret comme « une autre attaque contre les technologies de drone basée sur le pays d'origine », rappelant au passage que plusieurs agences américaines avaient reconnu les produits DJI comme étant « sûrs pour une utilisation dans les opérations gouvernementales ».


Encore la crainte de l'espionnage

L'ordonnance exécutive précise que la politique fédérale entend favoriser l'utilisation de drones construits directement aux États-Unis. Si cette dernière est bien adoptée, les agences fédérales disposeront d'un gros mois pour s'aligner sur ses dispositions.

Le département américain de l'Intérieur a pris une première décision symbolique, en tout début d'année, en diffusant une directive visant à immobiliser sa flotte d'environ 800 drones de fabrication étrangère, sauf en cas d'urgence.

Craignant que la Chine force ses entreprises à espionner pour son propre compte en utilisant certaines technologies, les USA ne prennent pas, ici, une mesure totalement inédite. Nous avons tous en mémoire la décision d'interdire les équipements Huawei et ZTE, deux entreprises chinoises, qui fait aujourd'hui toujours scandale et qui a conduit à une guerre commerciale entre les présidents Trump et Jinping.

Source : Tech Crunch
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
16
PHIL-IP
Pourquoi ne pas interdire les produits US sous prétexte d’espionnage également… Les USA ne se privent pourtant pas d’espionner tout azimut mais ça ne les dérange pas
wegener
Toujours cocasse d’observer la paranoïa sécuritaire du pays qui espionne ouvertement et sans vergogne absolument tout le monde y compris ses alliés !<br /> Ils pourraient au moins avouer qu’il s’agit juste d’une mesure de boycott économique…
clintl
Oui, mais comme on a détruit les entreprises Européennes par cupidité, on a rien d’autre à la place.
Blues_Blanche
A quand la même politique pour l’Europe ?
Bicu
Encore une fois, un article où les chinois sont soupçonnés d’espionnage.<br /> Je me demande si un jour vous parlerez de l’espionnage des USA contre la Chine, par exemple<br /> http://blogs.360.cn/post/APT-C-39_CIA_EN.html
carinae
clair… surtout que c’est stupide ! Ils n’ont qu’a dire que c’est pour protéger leurs fabriquants et c’est tout. Si on veut faire de l’espionnage il suffit d’utiliser un drone américain et roule …
carinae
oui enfin les chinois ne sont pas en reste non plus … a la différence prés que pour eux c’est essentiellement de l’espionnage industriel. Mais sur le fonds tu n’as pas tord … on parle essentiellement des chinois mais les américains font pire …
arlesien13200
avec les bisounours (ou comiques) qu’on a à la tête de l’Europe, ils n’ont pas de cou…es.
Bezenman78
Ou quand le protectionnisme s’appuie sur des ressorts éculés, pour justifier une prise de décision au nom de la sacro-sainte sécurité intérieure…
nordic16
Quand on ne peut plus compétitionner avec les meilleurs on leur ferme notre marché en inventant des faussetés et réalités alternatives les accusant à tout coup d’espionnage et autres balivernes. Voilà ou en sont rendus les USA. Les Américains largué par les Chinois dans l’industrie des drones non militaires.<br /> BAH…s’ils sont prêts a payer bien plus cher pour des produits dépassés technologiquement pourquoi pas!
Serge_Ebeza
Les usa le font car, ils sont en position de force.
Alfredo
tout à fait d’accord
Alfredo
Trump fait du protectionnisme à tout va sous prétexte de sécurité intérieure
Souaib_iya
S’il s’agit de la sécurité, tous les fabricants devraient être concernés y compris les entreprises américaines.
pemmore
C’est vrai qu’il y a toujours un moment dans l’histoire ou un pays a besoin de goûter à une dictature, nous avons donné avec Robespierre cerise sur le gâteau le génocide de vendée et du Choletais (qu’on oublie toujours) les deux Napoléons (leurs guerres monstrueuses + des génocides en Afrique) Thiers, le maréchal Pétain et l’aide aux nazis, pour revenir à la démocratie. Les Américains n’ont pas eu cette chance étant entrés directement en démocratie (quoique indiens esclavage ça a craint) donc le Trump convient bien, mais on oublie que toute dictature se termine toujours par une grande misère et pauvreté, on remerciera Trump du cadeau aux USA.
ahvanco
Je croyais que ce qu’ils ne supportaient pas était le vol de technologie !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le Pixel 4a sera proposé au même tarif que le 3a
Samsung travaille sur de nouvelles cellules de batteries allant jusqu'à 800 km d'autonomie
Trottinettes électriques : Jump (Uber) dévoile son nouveau modèle
Le Realme 6i et un certain RMX2063 se montrent sur Geekbench
Finalement, DOOM Eternal ne sera pas en vraie 4K sur Google Stadia...
Suspicion : Apple TV+ commande une série thriller avec Uma Thurman
Huawei lance le P40 Lite en France à partir de 279 €
Warzone : le Battle Royale de Call of Duty a attiré 6 millions de joueurs en 24h
Le Huawei P30 (128 Go) sous la barre des 400€ 🔥
L'E3 2020 annulé, les éditeurs cherchent d'autres solutions pour présenter leurs nouveautés
Haut de page