La livraison par drone reprend en Suisse après les accidents

24 janvier 2020 à 13h15
3
drone livraison

Après la suspension du programme de livraison par drone de la Poste suisse au mois de mai de l'année dernière, les vols s'apprêtent à décoller à nouveau, dès lundi 27 janvier.

Un conseil d'experts a délivré son feu vert après cinq mois d'examen des risques et du processus de sécurité. Mais ils délivrent également plusieurs nouvelles recommandations de sécurité.

Deux crashs causés par des malfonctionnements

Suite à deux crashs, la Poste suisse et le constructeur de drones américain Matternet avait mis en pause l'expérience dans l'ensemble du pays helvétique. Des malfonctionnements au sein de la flotte de drones, notamment sur le parachute de l'un des drones s'étant crashé, avait poussé les deux entités à mettre en place un « conseil d'expert » indépendant composés de spécialistes de l'aviation pour mieux examiner la situation.

« Rien ne s'oppose à la reprise des vols », a indiqué le professeur Michel Guillaume, responsable du Centre d'aviation de la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) et membre dudit conseil, dans un communiqué publié par la Poste et repris par le média suisse Le Matin.


Le conseil d'experts certifie un niveau de sécurité élevé et l'ensemble des livraisons par drone à travers le pays reprendra dès ce lundi 27 janvier.

Plusieurs recommandations pour améliorer la sécurité en vol

Le conseil d'expert demande notamment à Matternet de donner « plus de contrôle » à la Poste dans le contrôle des drones et la capacité d'inspecter régulièrement la flotte. Ils souhaitent aussi que l'entreprise se dote d'un directeur de la sécurité et améliore ses protocoles de vérification de l'état des drones.

Des essais ont été réalisés sur la flotte et Matternet a d'ores et déjà amélioré son système de vol, les appareils étant désormais plus stable en cas de vent. Plus de 2 000 vols d'essai ont été réalisés en Suisse depuis mai 2019, sur une distance totale de 17 000 km, pour mesurer la fiabilité des nouveaux drones. Le communiqué conjoint de la Poste et Matternet affirme que la flotte dépasse désormais les recommandations de l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) et du Service suisse d'enquête et de sécurité (SESE) en termes de sécurité.


La reprise des livraisons par drone n'est évidemment pas sans danger. Il n'est pas possible d'exclure totalement les risques dans le domaine de l'aviation, affirme le communiqué. Mais le jeu en vaut la chandelle : depuis le lancement du programme en 2017, les livraisons de sang en urgence à l'hôpital Tessin EOC, première institution à faire appel au service, ont gagné en moyenne 45 minutes de vitesse face aux transports traditionnels.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
PPano
Pour sauver des vies, oui, pour livrer des colis non, pas la peine de rajouter de la pollution sonore dans les airs car un drone n’est pas du tout silencieux.
TheLoy
« 45 minutes de vitesse » C’est un concept…
TheLoy
Mais tellement, ras le *** de la pollution sonore dans les villes. On veut s’entendre penser !
blackmustang
Justement, si un camion est remplacé par un drone, alors le bruit est moindre…
Caka
Tu es bête où tu es un troll? La capacité d’emport d’un drone et de loin inférieure à un camion, et le bruit bien plus important en règle général. Même si ton drone faisait moins de bruit il en faudrait 200 pour rivaliser avec une petite camionette, D"où plus de nuisances globales. Sans compter la moindre efficacité énergétique
blackmustang
Tu es chauve ou coiffé comme un genou ? Allez, je vais perdre à un peu de temps a essayer de t’expliquer des choses logiques en restant à ton niveau. Ce que tu avances n’est pas vérifiable tant que tu ne connais pas l’architecture de la solution mise en place : proximité des centres de livraison, capacité des drones, répartition des livraison sur la journée, capacité opérationnelle des drones. Un camion de livraison et son chauffeur n’ont aucune souplesse : il reste dans les embouteillages, n’est souvent jamais rempli, ne livre pas la nuit, fait plus de km car il doit suivre les voies existantes, laisse le moteur allumé en attendant que le client sorte en peignoir, refait une seconde livraison parce que personne n’était là à la 1ere et un camion diesel fait en général plus de bruit par rapport à un drone. Donc vois tu, rien de te permet de dire qu’une des 2 solution sera moins bruyante qu’une autre, si tu n’as pas toutes les variables en main, encore moins en insultant ton interlocuteur.
juju251
Bon, on arrête avec les attaques personnelles, merci.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Médiamétrie, à la rescousse de la télévision, va booster ses stats comme jamais
Pack Soldes Fnac Xbox One S + 5 jeux Xbox à moins de 250€
Un prototype de OnePlus Concept One tout de noir vêtu a été dévoilé
Soldes Cdiscount : prix choc pour l'Apple iPhone XR 64 Go qui tombe à moins de 600€
Epic Games Store : The Bridge et Farming Simulator 19 sont les nouveaux jeux offerts
Lucasfilm repousse la série Star Wars centrée sur Obi-Wan Kenobi pour améliorer le scénario
Intel lance ses NUC 8 Pro, des mini-PC à destination des professionnels
Rocket League : le support et le jeu en ligne bientôt abandonnés sur macOS et Linux
Intel : encore un résultat record ce trimestre, encore la promesse d'amoindrir les pénuries
Haut de page