DJI Mini 2 : la nouvelle version du drone portable gagne la 4K et plus d'autonomie

06 novembre 2020 à 17h51
12
dji_mini2_style © DJI

Pratiquement un an après le Mavic Mini , DJI récidive dans le drone ultra-léger. Le Mini 2 est encore plus performant, plus rapide et avec une meilleure caméra.

Découvrez ce nouveau modèle.

dji_mini2 © DJI

Un véritable poids plume

Avec les réglementations nationales ou européennes toujours plus restrictives à l’égard des « aéronefs sans pilote », le constructeur taïwanais a encore fait subir une cure d’amaigrissement au plus petit drone de sa gamme grand public.

Il abandonne également le nom Mavic qui prêtait trop à confusion avec la gamme pro. Le Mini 2 pèse seulement 249 g (batterie et hélices comprises évidemment), comme le mentionne son étiquette sur le côté du châssis, mais son poids apparemment identique à celui de son prédécesseur cache en réalité une batterie plus légère (86,2 g contre 100 g) et de plus faibles capacités (2 250 mAh contre 2 400 mAh sur le premier modèle).

Le constructeur promet une autonomie de 31 minutes à presque 17 km/h alors que son ancêtre plafonnait à 30 minutes à 14 km/h. Le gain est donc appréciable, mais pas révolutionnaire.

En réalité, DJI a compensé cette moindre capacité par une électronique moins gourmande, mais toutefois plus puissante. Ce Mini 2 est en effet plus rapide en ascension et descente, et il résiste encore mieux aux vents (jusqu’à 5 sur l’échelle de Beaufort contre 4 avec le Mavic Mini). En vitesse horizontale maximale, le Mini 2 gagne plus de 10 km/h (57,6 km/h) par rapport à la génération précédente (46,8 km/h).

Des améliorations réelles mais moins ostentatoires

Désormais, le Mini 2 capte l’escadrille de satellites Galileo en plus des GPS et GLONASS. L’altitude maximale passe également à 4 000 m (contre 3 000 auparavant). Pratique pour rapporter des souvenirs des Hautes-Alpes !

Le système de détection n’a pas changé. Il y a donc bien une détection optique entre 0,5 et 10 m mais pas de détection d’obstacles à l’horizontale, comme sur les modèles plus volumineux.

Avec l’intégration de la technologie OcuSync 2.0 (meilleure latence), ce mini drone assure une meilleure transmission et est plus stable en atteignant les 6 km de portée (trois fois plus qu’avec le Mavic Mini ). C’est intéressant, même si la réglementation française impose le vol à vue… et un mini drone blanc dans le ciel à 6 km, même un aigle ne le voit pas. Par ailleurs, la radiocommande change. Exit la version ultra-compacte des Mavic Mini/Mavic Pro, le Mini 2 adopte celle du Mavic Air , dotée d’une plus grande capacité (5 200 mAh contre 2 600 mAh sur la génération précédente).

dji_mini2_radio © DJI
Le DJI Mini 2 emprunte la radiocommande du Mavic Air (et gagne une meilleure autonomie)

L’Ultra Haute Définition dans moins de 250 g !

À l’image des téléphones, DJI a concentré ses efforts sur l’image, d’un point de vue matériel et logiciel. Ainsi, avec son capteur 1/2,3 pouces (jusqu’à 3 200 ISO), le Mini 2 autorise désormais de filmer en 4K (30 ips / 100 Mb/s) et de produire des photos de 12 mégapixels (toujours JPEG ou RAW).

Les clichés seront rapidement téléchargeables sur le téléphone, modifiés avec l’app DJI Fly ou automatiquement boostés grâce à la nouvelle fonction Photo améliorée. Le partage photo sur les réseaux sociaux est simplifié. Avec le zoom numérique (4x), le pilote s’approche de son sujet sans déplacer le drone et sans perte de qualité (en Full HD).

Le Mini 2 inaugure de nouveaux modes de prises de vue préprogrammés pour les pilotes grands publics. On a ainsi un mode dronie (montée et ascension à 45°), spirale, fusée, boomerang, sphère (26 images pour réaliser une sphère d’image), 180 ° (panorama) ou grand angle (une image composée de 9 clichés).

dji_mini2_presentoire2 © DJI
Un présentoir aux allures d'herbier du XIXe siècle
dji_mini2_style2 © DJI
Un écran LED se clipse et affiche des messages

Le DJI Mini 2 standard (incluant le drone, une radiocommande et une batterie) est en vente au prix de 459 €. Comme d’habitude chez DJI, une version « Fly More Combo » est également commercialisée au prix public de 599 €. Elle contient en plus deux batteries, un sac de transport et une station de recharge de batteries. DJI propose également à la vente un étrange présentoir de charge en forme de cloche qui rappelle l’Apple Mac Pro 2013.

L’avis de Clubic

Comme avec les smartphones, il y a désormais des nouveautés chaque année. On est tenté de vouloir le dernier drone pour une meilleure caméra ou d’autres spécifications. Avec un drone, les accessoires ne sont pas compatibles (sauf carte mémoire), donc il est nécessaire de racheter des batteries, des filtres UV, etc. Acquérir un tel objet volant se révèle avoir une danseuse. Mais quel plaisir de s’envoyer en l’air !

Source : Neowin

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
9
Oncle_Picsou
Rien de moins par rapport au premier mavic pro d’un point de vue technique, le seul truc c’est qu’il est un peu moins resistant au vent du fait de son poids plume.
Vanilla
Ils disent EXACTEMENT le contraire dans l’article:<br /> Ce Mini 2 est en effet plus rapide en ascension et descente, et il résiste encore mieux aux vents
Oncle_Picsou
Sauf que Vimaire parle de la comparaison avec le mavic pro 1 qui est 3x plus lourd, et non avec le Mavic mini 1 ^^
Apoka
J’ai rédigé cette news.<br /> Oui le Mavic Pro est plus lourd, donc il a globalement une meilleure tenue contre le vent qu’un drone plus léger. Mais le Mini 2 possède des moteurs plus performants et tient mieux le vent que le Mavic Mini et autant que le Mavic Pro.<br /> Le Mavic Pro est un excellent drone mais il date de 4 ans, avec une mécanique et électronique de 4 ans :<br /> ne capte pas les satellites Gallileo<br /> a une plus faible autonomie (21 mn en vol)<br /> caméra moins sensible (1600 ISO en photo) et de moins bonne qualité (60Mb/s contre 100 sur le Mini 2)<br /> impossible de zoomer numériquement en mode vidéo 1080p<br /> pas de mode de pilotage automatisé comme le Mini 2<br /> une transmission vidéo moins bonne (moins stable, moins de portée)<br />
Apoka
voir ma réponse à Vanilla
Philippe_Martinez
Bonjour Lo.<br /> Le mini 2 s’est beaucoup amélioré par rapport au premier mais il reste un drone pour le loisir pur.<br /> En mode vidéo, tu ne peux pas filmer en profil plat, alors qu’avec le Mavic Pro tu as le D-Log et le D-Cinelike, ce qui est une obligation pour celui qui veut retoucher ses vidéos.<br /> Le Mavic pro a quand même un détecteur d’obstacle à l’avant, le Mini 2 n’en possède pas.<br /> Le Mavic pro est le seul drone de la gamme à proposer la véritable 4K (4096x2160), le Mavic Pro 2, le Mavic Air, le Mavic air 2 et le Mini 2 ne proposent que l’Ultra HD en 3840x2160.<br /> Bien sur, sur bien des points le Mavic pro accuse son âge mais si une personne veut un drone sérieux, le Mini 2 ne suffira pas. Non il faut qu’il aille sur un Mavic Air 2 au minimum.
kroman
J’ai acheté le Mavic Mini il y a même pas 2 mois. Dommage qu’il ne soit pas sorti avant, pour mon voyage !<br /> Ce modèle corrige tous les défauts du Mavic Mini (facilement perturbé par le vent, portée vidéo en conditions réelles limitée même avec la version US, pas de zoom, électronique gourmande qui consomme vite la batterie même sans voler et surchauffe le CPU)
Apoka
Tout a fait, c’est bien pour cela que précise que le Mini 2 est pour le grand public alors que le Mavic Pro est pour les pros
Apoka
La rédaction de Clubic ne l’a pas encore testé mais c’est en effet l’idée
kiwi5
4 ans deja?! aie
mavicAr
Bonjour à tous,<br /> Le Mavic mini et le DJI mini 2 sont parfaits pour débuter dans le pilotage d’un drone.<br /> Néanmoins, il manque toujours une extension à l’application DJI Fly pour l’usage en double-commande.<br /> Une seconde application DJI Fly utilisée par un formateur serait raccordée à celle de l’apprenti par une liaison sans fil (par exemple bluetooth ou wifi)<br /> Le formateur disposerait d’une seconde télécommande afin de reprendre instantanément les commandes de vol du drone.<br /> Dès que les manches de la radiocommande du formateur sont au neutre, l’apprenti peut reprendre les commandes.<br /> Un autre avantage de cette extension serait que le formateur qui est habitué à la disposition des manches en mode 1 pourrait entraîner un stagiaire qui a choisi une disposition en mode 2.<br /> Cette extension de l’application DJI Fly répondrait aussi aux exigences de la réglementation qui nécessite qu’une deuxième personne puisse reprendre les commandes lorsque le pilote pratique le vol en FPV ou en mode tracking alors qu’il se déplace.<br /> Dès que ces applications seront rendues disponibles, un Mavic Air 2 et un DJI Mini 2 seront acquis par de nombreuses familles pour entraîner de jeunes débutants au pilotage de drone :<br /> en sécurité grâce à la capacité du formateur de reprendre les commandes instantanément<br /> et en limitant les nuisances sonores. Ceci facilitera la recherche d’un terrain d’évolution.<br /> Bons vols,
kiwi5
un formateur pourquoi faire?! deja les drones modernes sont tout automatiques et un singe pourrait le faire voler.<br /> le tello a plus ou moins ce que tu veux avec sa branche edu, ce n’est pas pour autant que tout le monde s’est rue dessus.<br /> justement un bon terrain pour s’entrainer a ne pas faire n’importe quoi est a peut pres tout ce qu’il faut
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Un forfait mobile 4G sans engagement 60 Go à moins de 4€/mois 🔥
Les écouteurs Huawei Freebuds Pro encore moins chers avec un Mi band 4 offert 🔥
Fnac casse le prix de la Smart TV LED 4K 65
Xbox Series X | S : The Medium repoussé au mois de janvier
Des deepfakes de Trump, Gore ou Zuckerberg au cœur de la nouvelle série des auteurs de South Park
Télétravail : sélection des meilleurs prix sur les fauteuils gaming & chaises de bureau
Offrez-vous un smartphone Xiaomi Redmi Note 9 Pro à prix cassé sur Amazon
Philips met à jour sa gamme de vidéoprojecteurs PicoPix
Le clavier gaming Logitech G512 SE est bradé à l'occasion de la Gaming Week Cdiscount
Avant la justice, le patron d'Engie estime que Suez a refusé tout dialogue avec Veolia
Haut de page