Test DJI Mavic Mini : le petit Rocky du drone

Stéphane Paput
Expert Drones
14 novembre 2019 à 18h00
0
La note de la rédac
En véritable challenger, le DJI Mavic Mini vient de monter sur le ring et compte bien piquer le titre de champion dans la catégorie "poids plume". Dans une compétition du drone déjà largement dominée par DJI, il ne fait aucun doute que le petit nouveau va rafler la mise, et même jouer les trublions dans les classes supérieures.

Fruit d'un long et difficile développement selon Roger Luo, le président de DJI, le Mavic Mini brise une nouvelle fois les limites de la miniaturisation, en alliant prix modéré, qualité photographique et performances de vol. Ce mini drone annonce 249gr à la pesée, et réclame 399€ pour le spectacle. Des chiffres dérisoires, considérant le niveau de puissance vantée par le petit puncheur. Mais comme tout progrès demande sacrifice, reste à savoir ce qui a été délesté.

DJI Mavic Mini : la fiche technique

Prix public : 399 € standard - 499 Fly More Combo

  • Catégorie : Mini
  • Dimensions : 14 x 8,2 x 5,7 cm
  • Dimensions Déplié : 16 x 20,2 x 5,5 cm
  • Poids : 249 grammes
  • Batterie : 2 400 mAh donnée pour 30 minutes d'autonomie
  • Système de positionnement : 3 capteurs optiques en dessous +GPS + GLONASS
  • Nacelle de stabilisation 3 axes
  • Capteur CMOS 1/2,3" : 12 mégapixels / Ouverture f/2,8 / Focal 24 mm, équivalent 35mm
  • Résolutions vidéo : 2,7K@30fps et 1080@60fps

  • Accessoires :
  • 3 batteries
  • Station de recharge
  • 4 paires d’hélices
  • Cage de protection d’hélices à 360°
  • Fixations permanentes des hélices (vis et tournevis)
  • 2 paires de joysticks
  • Sacoche de transport
  • Chargeur


Le poids du Mavic Mini passe volontairement sous la barre des 250gr, et échappe ainsi à plusieurs réglementations à l'heure actuelle, dont celle des Etats-Unis, du Royaume-Uni, et de la France, évitant la nécessité d'être équipé de signaux lumineux, et l'obligation de l'enregistrement du drone et de la formation du pilote.

La découverte exaltante du Fly More Combo




Dans son bundle Fly More, le Mavic Mini est livré dans une mallette de transport premium et bien façonnée, qui contiendra aux côtés du drone l'ensemble des accessoires à part la cage à hélices. Au déballage, notre joie ne fait que grandir devant ce package si confortable pour le pilote, notamment avec 3 batteries et une station de recharge.

Sans exception, tous les accessoires présentent un bon niveau de construction, à part pour la finesse et la flexibilité des hélices. Sujette à une déformation prématurée, on comprend l'utilité des 3 paires de rechange. Basée sur une énième revisite du format repliable, la radiocommande donne un bon feeling en main. Même si son ergonomie reste singulière, tous les éléments (mâchoires, boutons, range joysticks, antennes, molette) sont costauds et bien étudiés.

Le drone quant à lui impressionne par sa minceur et sa légèreté. Affriolant, les bras repliables montés sur retour de force font aussi leur petit effet. D'une couleur gris clair propre au modèle et reprenant les lignes de la série des Mavic, le drone renvoi de bonnes impressions. A part ceux du dessous, il n'y pourtant pas de capteurs externes, et leur absence peut refroidir un œil averti. A ce propos, les prises d'air fake à l'avant n'aident pas. Les vraies se situent en dessous, et il faudra faire attention à ne pas les obstruer. On est également perturbé par la fixation permanentes des hélices, qui les laissent se balader au gré des manipulations de l'appareil.

Acheter le DJI Mavic Mini

Une mise en route somme toute succincte




Le déploiement du Mavic Mini est instantané. Pas besoin de s'occuper des hélices, déjà fixées sur vis à pivots, mais facile à remplacer. A l'arrière de l'appareil, une trappe s'ouvre pour accueillir la batterie. On aura préalablement vérifié son niveau soit sur la station de recharge, soit sous le drone, à côté du bouton d'allumage. Le cache caméra est relativement dur à enlever. Dans l'élan, prenez garde à ne pas arracher la nacelle. Les capteurs, les aérations et la nacelle étant à ras du sol, choisissez bien votre terrain pour le décollage et l'atterrissage.

Passant à la RC, on savait que ça n'allait pas être facile. Le premier montage est incertain, les mâchoires s'adaptant difficilement au smartphone. L'ergonomie n'est pas forcément au rendez-vous. L'embout proéminent du câble USB gène un peu la main gauche. Toutefois, soutenus par un bon retour de force, les joysticks donnent d'excellentes sensations, tout comme les boutons et la molette. Après une installation laborieuse, qui prendra un petit temps d'adaptation, la RC a quand même une prise en main correcte.

Le lancement et la synchronisation sont immédiats. La nouvelle app DJI FLY présente une interface simplifiée, avec des paramètres de bases pour la photo et la vidéo et quelques raccourcis. Par exemple, les modes de vol et les modes photos/vidéos sont accessibles directement sur l'écran principale. Le changement de format 4:3/16:9 se fait cependant dans les paramètres, ce qui est moins accessible. Attention, toujours en mode beta à l'heure du test, l'app sera susceptible d'évoluer.

La navigation : violent uppercut du gauche

Les tests de manœuvrabilités ont été effectués en matinée nuageuse, avec quelques rayons de soleil, sous un vent léger à moyen.

Manœuvres standards

Dès le décollage automatique, le Mavic Mini subjugue par sa parfaite stabilisation. En état stationnaire, le drone ne bouge pas d'un iota malgré un vent moyen. Et aux premières manœuvres, les commandes sont excellemment réactives. En mode standard (P), les vitesses verticales et latérales sont bonnes avec de franches accélérations. Les marches avant et arrière sont encore plus performantes, jusqu'à atteindre environ 30km/h, et la distance de freinage est incroyable. La dureté des joysticks demandera un peu d'entrainement, mais au fil des manœuvres, on est époustouflé par le niveau de précision et de stabilisation du drone dans un ciel pourtant un peu agité. La gestion des courbes ne pose aucun problème. Si ce n'était pas fortement déconseillé par la législation (et le bon sens), on pourrait dire qu'on peut s'approcher du drone sans risquer de perdre un œil.
MM_Manoeuvres
Zone de Manœuvres - Grange de la Chamary - Saint Vincent de Boisset

Euphorisant, le mode Sport (S) décuple les vitesses et l'accélération dans toutes les directions, jusqu'à environ 45km/h, sans perdre en précision dans les commandes, et améliore même les distances de freinage. Nouveau venu parmi les modes DJI, le mode CineSmooth adoucit drastiquement les vitesses, surtout le lacet (rotation) qui devient complètement mou, mais laisse les déplacements accommodants pour changer de position. Le mode est parfaitement adapté pour des prises de vues harmonieuses.

Manœuvres automatisées

Les modes de vols intelligents disponibles sur le Mavic Mini se limitent aux 4 Quickshots de bases de chez DJI, à savoir Dronie, Circle, Rocket et Helix. Nous ne présenterons que brièvement ces derniers, qui sont considérés comme récurrents aujourd'hui.



Pour rappel, tous ces plans fonctionnent sur un système de tracking automatique, permettant au pilote de sélectionner son sujet en dessinant un cadre sur l'interface. En test, la reconnaissance est assez efficace mais parfois un peu brusque pendant le suivi. Le pilote peut aussi choisir la distance d'éloignement du drone par rapport au sujet, à l'exception ici du plan Circle, qui ne propose malheureusement pas le contrôle du rayon.

De manière générale, les Quickshots facilitent la prise de vidéos artistiques en automatisant des manœuvres qui demandent a priori un certain temps d'entrainement. C'est particulièrement le cas pour les plans Helix et Circle. Les plans Dronie et Rocket sont tout aussi bénéfiques et pertinents pour la mise en valeur d'un sujet, mais seront plus accessibles au pilote aguerri.

Toujours aussi commode, le mode Return-to-Home fait revenir à pleine vitesse le drone à son point de départ. Accessible depuis un bouton de la RC, ce mode fera gagner du temps en fin de vol. Prenez garde toutefois à la trajectoire de retour, le Mavic Mini ne disposant pas de système d'évitement d'obstacle.

La nuisance sonore est acceptable, tirant dans les aigues, et devient inexistante à 50m. Même aux alentours de 150m, distance à ne pas dépasser pour garder le drone en vue, on note très peu, voire pas, d'interférence de signal. Il y'aura toutefois quelques artéfacts sur le retour vidéo, par exemple lorsque l'on modifie des paramètres photo. Après une détection du sol préalable, l'atterrissage se fait sans encombre sur la table de piquenique. La batterie du drone tiendra 25 minutes jusqu'au seuil des 20%. On constatera en même temps l'absence de réglage d'alerte de batterie faible. La batterie de la RC aura été consommée de 50% en 3 vols. Une fois les éléments repliés rapidement, le léger bundle s'emportera à la main ou dans un petit sac à dos.

La très honorable capture photo

MM_Resolutions

Le Mavic Mini est équipé d'un capteur CMOS 1/2,3" de 12 mpx, produisant des photos au format 4:3 ou 16:9, uniquement en JPEG. Sans toucher aux réglages, les images sont d'une très bonne netteté et d'une bonne plage dynamique. Pour un drone de cette taille, la qualité est vraiment épatante. En bon challenger, le Mavic Mini pourrait faire rougir quelques-uns de ses aînés. Il n'y a pas d'autres modes de prises de vues, à part le mode Timed Shot. Ce dernier sera principalement voué à la création de timelapse, mais il vous faudra les éditer manuellement.

MM_Mouvement

Un des points forts réside dans la stabilisation de la caméra. La capture en mouvement ne produit que peu, voire pas de distorsion optique notable, ni flou. Face au changement de luminosité ambiante, la gestion de l'exposition, automatique mais débrayable, est également assez performante et intuitive. La correction manuelle de l'exposition EV est aussi possible par pas de 1/3, et est plutôt efficiente. Attention toutefois aux zones surexposées qui peuvent devenir brûlées sur la photo.

MM_Shutter&ISO
Plage de variation de vitesse d'obturation & Plage de variation ISO

En mode Manuel, on débloque les réglages de l'obturateur électronique et de la sensibilité ISO. L'ouverture étant fixe à f/2,8, et la sensibilité étant basculée en manuelle, la montée en Vitesse d'obturation assombrit très vite les images. Sur une plage disponible de 4s à 1/8000s, les clichés sont difficilement exploitables à partir de 1/1250s sans toucher aux ISO. On ne pourra déterminer le seuil optimal qu'en faisant varier ces deux facteurs. A la variation simultanée en Sensibilité, disponible jusqu'à 3200 ISO, la dégradation de la netteté commence à apparaître et croît à partir de ISO 400.

Une capture vidéo admirable



La caméra du Mavic Mini enregistre avec une résolution maximale de 2,7K@60fps, avec un bitrate maximum de 40 Mb/s. En 1080p, les vidéos présentent un grand niveau de détail et de belles couleurs naturelles. L'amélioration de la netteté est largement perceptible en 2,7K@25fps, mais le passage en 30fps sera nécessaire pour ne perdre en fluidité. Même en déplacement rapide, la capture conserve toute sa douceur et ne présente aucun lag notable. Comme pour la photo, aucun mode ou profil n'est disponible à l'heure actuelle, mais globalement, la qualité vidéo est juste époustouflante pour un drone de ce calibre.

Les modèles créatifs de DJI Fly



Pour le Mavic Mini, DJI a rendu accessible l'édition vidéo à un public plus novice. En mode basic, une nouvelle fonctionnalité offre toute une sélection de modèles de montage automatique, d'une durée de 10 à 30s, couplés d'une musique de fonds. La sélection de modèle comprend environ 25 modèles, selon des thèmes variés. Pour chaque rush préalablement sélectionné, vous pourrez choisir une séquence précise, puis accéder rapidement au résultat final. Attention, la démo que nous avons réalisée s'est faite après le vol, sur les fichiers basses résolutions du cache. Pour éditer à partir des fichiers HD, il vous faudra les télécharger sur votre smartphone, alors que le drone est encore connecté. Après la finalisation du rendu, vous retrouverez les possibilités de partage sur les réseaux sociaux. Pour les initiés, un onglet Pro redirige aussi vers des fonctionnalités d'éditions plus avancées.

L'Avis de Clubic : Aaadriiaannn !

Agile et vigoureux, le Mavic Mini a su briller sur le ring et frise la victoire incontestable. En dépit d'un certain manque de modes de vols intelligents, les performances en vol manuel et les quelques Quickshots peuvent abattre toute compétition de même classe. Idem pour la qualité de la caméra, qui montre un niveau remarquable en photo comme en vidéo. Sans forcément exiger la 4K, on attendait toutefois un peu plus de fonctionnalités, comme un mode AEB. L'interface est également assez réussie et accommodera fort bien les pilotes débutants.
Pour 100 euros de plus, n'hésitez surtout pas à choisir le Fly More Combo, qui prolongera formidablement l'expérience et la durée de vol.

DJI Mavic Mini

Les plus
+ L'excellente stabilisation
+ La photo en qualité naturelle
+ L'interface simplifiée
+ La grande autonomie
+ L'encombrement minime
Les moins
- Les modes de vols intelligents restreints
- Les fonctionnalités photos limitées
- Gestion de l'exposition légèrement perfectible
Qualité du matériel
Navigation
Qualité photo
Qualité vidéo
4

Acheter le DJI Mavic Mini
Modifié le 15/11/2019 à 11h07
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top