Aux USA, Ring, sonnette connectée d’Amazon, permet à la police d'accéder aux images enregistrées

Yvonne Gangloff Contributrice
02 août 2019 à 11h19
0
Ring 2 - Vue caméra

Ring serait d'ores et déjà en partenariat avec au moins 200 commissariats de police dans l'ensemble des États-Unis.

Ce partenariat devrait permettre aux forces de l'ordre d'accéder plus facilement aux images enregistrées par la caméra.

Plus besoin de mandat pour accéder aux images

Alors que la start-up a été rachetée l'année passée par Amazon, elle compte désormais de multiples partenariats avec la police américaine.

Initialement, Ring avait pour objectif d'aider les particuliers à réceptionner leurs colis, en leur apportant un certain sentiment de sécurité.

C'est dans ce cadre que le géant du e-commerce a passé des accords avec les polices américaines.

Grâce aux informations obtenues par Mortherboard, nous apprenons que le partenariat induit que, sous réserve du consentement préalable des propriétaires, les forces de police peuvent accéder au images enregistrées par les sonnettes connectées, en cas d'incidents à proximité. Pour cela, les agents n'ont plus besoin de mandat, mais seulement d'une demande d'accès aux images auprès des utilisateurs - et de l'accord de ces derniers donc.

Certains accords impliquent également que la police fasse la promotion des sonnettes connectées Ring. Plus le nombre de sonnettes Ring vendues par ce biais augmentera, plus les agents obtiendront des crédits, leur permettant d'obtenir les produits gratuitement.

Cette initiative, portée par Ring et Amazon est, bien entendu, un atout pour les deux sociétés, qui étendent ainsi autant leur ancrage dans le domaine de la surveillance que leur promotion auprès de potentiels acheteurs.



Des défaillances sont mises en lumière

Si ces sonnettes connectées s'avèrent être utiles pour certaines personnes, elles peuvent aussi être un véritable ennui pour d'autres.

En effet, une sonnette Ring signale parfois un piéton qui passe devant la maison, voire même une voiture qui circule à proximité. Ces « menaces » sont signalées à la police alors que ce sont en réalité de fausses alertes. Cela peut ainsi créer un sentiment d'insécurité et de paranoïa auprès des habitants qui, face à de nombreuses alertes, risquent d'alimenter un climat d'appréhension dans leur quartier.

Par ailleurs, Motherboard précise qu'à travers l'application Neighbours, associée à la sonnette Ring, les particuliers peuvent signaler des personnes suspectes croisées dans le quartier. Or une étude des publications montre que les personnes notifiées comme suspectes sont majoritairement des personnes de couleurs finalement signalées à tord.

Source : Vice
11 réponses
9 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top