Aux USA, Ring, sonnette connectée d’Amazon, permet à la police d'accéder aux images enregistrées

02 août 2019 à 11h19
0
Ring 2 - Vue caméra

Ring serait d'ores et déjà en partenariat avec au moins 200 commissariats de police dans l'ensemble des États-Unis.

Ce partenariat devrait permettre aux forces de l'ordre d'accéder plus facilement aux images enregistrées par la caméra.

Plus besoin de mandat pour accéder aux images

Alors que la start-up a été rachetée l'année passée par Amazon, elle compte désormais de multiples partenariats avec la police américaine.

Initialement, Ring avait pour objectif d'aider les particuliers à réceptionner leurs colis, en leur apportant un certain sentiment de sécurité.

C'est dans ce cadre que le géant du e-commerce a passé des accords avec les polices américaines.

Grâce aux informations obtenues par Mortherboard, nous apprenons que le partenariat induit que, sous réserve du consentement préalable des propriétaires, les forces de police peuvent accéder au images enregistrées par les sonnettes connectées, en cas d'incidents à proximité. Pour cela, les agents n'ont plus besoin de mandat, mais seulement d'une demande d'accès aux images auprès des utilisateurs - et de l'accord de ces derniers donc.

Certains accords impliquent également que la police fasse la promotion des sonnettes connectées Ring. Plus le nombre de sonnettes Ring vendues par ce biais augmentera, plus les agents obtiendront des crédits, leur permettant d'obtenir les produits gratuitement.

Cette initiative, portée par Ring et Amazon est, bien entendu, un atout pour les deux sociétés, qui étendent ainsi autant leur ancrage dans le domaine de la surveillance que leur promotion auprès de potentiels acheteurs.



Des défaillances sont mises en lumière

Si ces sonnettes connectées s'avèrent être utiles pour certaines personnes, elles peuvent aussi être un véritable ennui pour d'autres.

En effet, une sonnette Ring signale parfois un piéton qui passe devant la maison, voire même une voiture qui circule à proximité. Ces « menaces » sont signalées à la police alors que ce sont en réalité de fausses alertes. Cela peut ainsi créer un sentiment d'insécurité et de paranoïa auprès des habitants qui, face à de nombreuses alertes, risquent d'alimenter un climat d'appréhension dans leur quartier.

Par ailleurs, Motherboard précise qu'à travers l'application Neighbours, associée à la sonnette Ring, les particuliers peuvent signaler des personnes suspectes croisées dans le quartier. Or une étude des publications montre que les personnes notifiées comme suspectes sont majoritairement des personnes de couleurs finalement signalées à tord.

Source : Vice
11
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
scroll top