GIGABYTE lance sa "ferme" à SSD Aorus Gen4 AIC : 8 To à 15 Go/s ventilée

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
24 septembre 2019 à 11h31
0
gbt-aorus-4-way-ssd-678_678x452.jpg
© GIGABYTE

Présenté pour la première fois au printemps lors du Computex, l'AORUS Gen4 AIC est un adaptateur de luxe pour SSD au format M.2-2280. Cette carte, dotée d'un système de dissipation actif, permet d'adapter quatre SSD NVMe de 2 To sur un slot PCIe 4.0 x16. Elle fait cette semaine son entrée sur le marché.

Pensé essentiellement pour les professionnels et les utilisateurs les plus pointus, le dispositif de GIGABYTE peut se gausser de permettre aux 8 To de stockage SSD qu'il embarque de fonctionner à plein régime.

Jusqu'à 15 Go/s de débit en RAID 0

Une fois configuré en RAID 0, le débit maximal annoncé tutoie en effet le seuil des 15 Go/s en lecture et écriture séquentielles, tandis qu'on atteint les 430K / 440K IOPS en lecture et écriture, le tout grâce à un contrôleur Phison PS5016-E16, le seul à prendre en charge l'interface PCIe 4.0 x4 précise AnandTech. Pour supporter de tels débits, l'AORUS Gen4 AIC se pare d'un système de refroidissement costaud basé sur un dissipateur en cuivre, un ventilateur de 5 cm, une backplate et un ensemble de huit capteurs thermiques.

Exploités par l'outil Aorus Storage Manager, ces derniers permettent de gérer finement les températures et la ventilation du dispositif, qui profite de trois modes de refroidissement : « silencieux », « équilibré », et « performance ».

L'AORUS Gen4 AIC : un quatuor de SSD réservé pour l'instant au monde AMD... et qui vous privera de carte graphique dédiée

Bien qu'attractif avec ses 15 Go/s de débit maximum, le produit de GIGABYTE se confronte aux réalités actuelles du marché. Pour l'instant seules les plateformes AMD X570 pour processeurs Ryzen 3XXX supportent le standard PCIe Gen 4 et les nouvelles cartes mères AMD n'embarquent que 24 lignes PCIe 4.0 : x16 pour le slot dédié à la carte graphique, x4 pour un SSD NVMe et x4 pour le chipset.

gbt-aorus-4-way-ssd-e.jpg
© GIGABYTE

Au delà du fait qu'il faille se tourner obligatoirement vers les solutions d'AMD pour utiliser efficacement l'Aorus Gen4 AIC, ce dernier ne peut être exploité à son plein potentiel qu'en étant installé sur le slot normalement destiné à une carte graphique dédiée. Les autres solutions (comme installer le quatuor de SSD signé GIGABYTE sur un slot PCIe x16 contrôlé par le chipset) résulteront à un effet botleneck qui compromettra les performances de l'ensemble.

L'AORUS Gen4 AIC pourra donc servir aux utilisateurs n'ayant pas besoin d'un GPU dédié ou aux entreprises utilisant les plateformes dédiées aux puces EPYC 7000, dotées d'un maximum de 128 lignes PCIe Gen 4. Les futures plateformes pour processeurs AMD Threadripper de troisième génération pourraient aussi tirer avantage du nouveau produit de GIGABYTE. Nous serons fixés sur ce point en novembre.

Source : AnandTech
Modifié le 24/09/2019 à 11h31
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top