SSD : le 840 Evo de Samsung souffre d'un bug qui altère ses performances

23 septembre 2014 à 12h16
0
0096000006694328-photo-samsung-840-evo.jpg
Le 840 Evo de Samsung, second SSD disposant de NAND flash TLC, semble souffrir d'un bug génant qui handicape ses performances en lecture sur des données anciennes, révèle hardware.fr.

Certains utilisateurs du forum overclock.net investiguent depuis maintenant un mois à propos de baisses de performances en lecture. Les lenteurs ressenties et la baisse de réactivité ont peu à peu été chiffrées.

Un utilisateur a ainsi publié un relevé effectué par HD Tach, mettant en scène son 840 Evo et son 840 Pro, à titre de comparaison. Lorsque des données datant de plus d'un mois sont stockées sur ce SSD, les performances en lecture chutent bien en-dessous de ce dont est capable un 840 Evo, parfois sous les 100 Mo/s.

012C000007636393-photo-hd-tach-840-evo.jpg
012C000007636965-photo-hd-tach-840-pro.jpg

Cette personne dispose de deux 840 Evo (un modèle 500 Go et un modèle de 1 To) : le comportement est semblable sur les deux SSD. Samsung est visiblement au courant de ce problème, qui semble logiciel. Un correctif est donc en cours, sans que le constructeur ne puisse cependant avancer de date de disponibilité.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top