Les SSD d'OCZ inaugurent le nouveau contrôleur Indilinx Martini

Par
Le 22 novembre 2010
 0
En attendant le lancement d'un véritable nouveau contrôleur SSD haute performance, en réponse notamment aux SandForce, Indilinx occupe le terrain en proposant depuis peu une nouvelle révision du « Barefoot ». Avec le contrôleur répondant au nom de code « Martini », Indilinx continue de miser sur le rapport performance/prix plutôt que sur les performances.

0140000003765486-photo-ocz-vertex-plus.jpg
Crédit photo : AnandTech

OCZ, dont les SSD Vertex et Colossus reposent sur l'« Indilinx Barefoot », en a naturellement annoncé le renouvellement. Les nouveaux « OCZ Vertex Plus » et « Colossus Plus », qui remplacent leurs prédécesseurs, tirent effectivement d'ores et déjà parti des améliorations du contrôleur et de son nouveau micrologiciel (firmware).

L'« Indilinx Martini » apporte tout particulièrement un bond en avant en écriture aléatoire. Un premier test révèle ainsi que l'écriture de fichiers de 4 Ko passe d'environ 15 Mo/s à environ 45 Mo/s, soit un taux de transfert triplé ! Le débit en écriture séquentielle gagne quant à lui environ 11 %. En lecture le gain n'est que de 5 % en aléatoire, tandis qu'il est négligeable en séquentiel.

L'« OCZ Vertex Plus » est décliné en capacité de 32, 64 et 128 Go. Il sera commercialisé aux Etats-Unis d'ici quelques semaines aux prix publics respectifs de 75, 115 et 195 dollars, soit des tarifs très raisonnables compte tenu de leurs performances. Le détail de l'« OCZ Colossus Plus » est enfin encore inconnu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top