Windows 9, Cortana et cloud au menu de la rentrée de Microsoft France

Par
Le 23 septembre 2014
 0
La division France de Microsoft a profité de sa rentrée pour confirmer plusieurs informations. Côté produits, Windows 9 (Threshold) sera bien dévoilé le 30 septembre prochain. Pour ce qui est de la stratégie, le groupe souhaite toujours mettre en avant les services cloud ainsi que les mobiles.

00fa000007637641-photo-p1080682.jpg
Comme chaque année, Microsoft France fait une conférence de rentrée pour rappeler à tous les prochaines étapes que traversera le groupe. Un rendez-vous occulté cette année par un autre événement, le 30 septembre, au cours duquel le groupe dévoilera les dernières évolutions de Windows.

S'il n'est pas besoin d'être devin pour comprendre qu'une nouvelle mouture du système d'exploitation maison y sera dévoilée, Alain Crozier a tué tout suspens. Sur scène, le président de Microsoft France explique : « l'année dernière, nous étions avec une version Windows 8, dans quelques heures, dans quelques jours, nous sortirons notre nouvel OS, Windows 9 ».

Le responsable ne s'est pas étendu sur les fonctionnalités de l'OS, laissant les subtilités de cette annonce au rendez-vous « Windows & Enterprise » de la fin du mois. Bernard Ourghalian, directeur technique et sécurité du groupe, a toutefois livré quelques précisions sur certains volets de Threshold. « Microsoft a la volonté de décliner Windows 9 vers les appareils faibles en puissance. Ce n'est pas un secret de dire que 256 Mo de mémoire suffiront pour faire tourner le système », explique le responsable.

Enfin, le groupe n'a pas souhaité donner d'informations concernant l'arrivée d'une version en langue française de Cortana, l'assistant vocal censé entrer en concurrence frontale avec le Siri d'Apple. Alain Crozier explique simplement : « Cortana sera sur le marché français dans quelques mois. Elle travaille actuellement d'arrache-pied et prend des cours de français en accéléré ».

« Cloud first »

Microsoft entend également concrétiser sa stratégie « cloud first, mobile first » en embrassant l'ensemble des objets connectés déjà présents sur le marché. Le cloud restera en effet une composante majeure de l'offre du groupe de Redmond. Tout d'abord, par le biais de l'innovation avec par exemple Azure Machine Learning et de l'ouverture aux autres plateformes (Android, iOS mais surtout SAP et Oracle).

Un point sur lequel Microsoft axe ses efforts pour séduire les professionnels et les orienter vers ses services. Afin d'accompagner les entreprises dans leur « transformation numérique », le groupe tente de les amener à choisir des solutions en cloud. Dans ce cadre, un partenariat avec Cegid a été signé. L'objectif est ici de distribuer aux sociétés une offre dédiée comprenant Office 365 adossé aux solutions de CRM, de gestion des finances ou des ressources humaines de l'éditeur.

Pour convaincre les professionnels, Patrick Bertrand, directeur général de Cegid groupe joue sur la corde sensible : « nous sommes passés d'une logique de Capex, c'est-à-dire d'une logique d'investissement à une réflexions sur le coût des charges et de l'entretien, l'Opex. Le digital vient en soutien de cette logique de transformation ». Un discours qu'entendront peut-être les entreprises qui souhaitent miser sur le cloud.

Toujours est-il que si les stratégies de Microsoft sont donc clairement affirmées, l'éditeur ne livre cependant aucune donnée concernant ses résultats, se retranchant derrière des obligations imposées par la communication financière. Il faudra en effet attendre encore un mois avant de connaître les premiers retours depuis l'arrivée de Satya Nadella à la tête de la firme.

Pour en savoir plus

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top