Début d'un essai clinique à Seattle pour tester un vaccin contre le coronavirus

17 mars 2020 à 15h57
0
vaccin

Dans l'État de Washington aux États-Unis, un test clinique pour un vaccin contre le COVID-19 vient de débuter deux mois après le début de la propagation du virus dans le monde. Cette rapidité d'action est inédite selon Lisa Jackson, docteur en charge de l'étude.

Alors que la France entière vient d'entrer en période de confinement pour ralentir l'épidémie de coronavirus, l'institut de recherche Kaiser Permanente aux États-Unis a effectué les premiers tests pour un vaccin, baptisé mRNA-1273. 45 adultes en bonne santé, âgés de 18 à 55 ans, se sont portés volontaires pour cet essai clinique.

Deux doses à un mois d'intervalle

Si les premiers essais se font aussi rapidement, c'est parce que les scientifiques chinois sont rapidement parvenus à séquencer le génome du virus. Ils l'ont ainsi partagé avec la société Moderna Therapeutics, à l'origine de ce nouveau vaccin, il y a 35 jours. Durant ce test clinique, les volontaires vont recevoir deux injections, à un mois d'intervalle, dans le haut du bras. Les injections seront réalisées avec un dosage différent afin de surveiller les effets secondaires qui peuvent suivre, comme de la fièvre et des douleurs.

Généralement, les vaccins contre des virus tels que celui de la rougeole sont mis au point à partir du virus diminué, précise la BBC, mais celui-ci est différent. Les chercheurs ont en effet utilisé un segment de code génétique copié du virus, issu des pics se trouvant autour de ce dernier, et lui permettant de s'accrocher aux cellules qu'il infecte. Cela devrait alors entraîner une réponse immunitaire des patients, même s'ils ne sont pas contaminés par le COVID-19.

Si l'essai est concluant, il faudra tout de même attendre entre 12 et 18 mois avant que le vaccin ne puisse être déployé à grande échelle.


La communauté scientifique travaille sans relâche

Les scientifiques du monde entier se sont lancés dans une course contre la montre dans le but d'endiguer la pandémie. En France par exemple, plusieurs essais cliniques utilisant des anti-viraux déjà connus sont en cours depuis vendredi dernier. Par ailleurs, l'entreprise américaine Inovio Pharmaceuticals travaille elle aussi sur un vaccin, pour lequel elle débutera les essais cliniques dès le mois prochain.

En attendant de trouver un traitement efficace, rappelons qu'il est primordial de respecter les gestes barrières, de rester chez soi et de ne sortir qu'en cas de grande nécessité, muni d'une attestation sur l'honneur.

Si vous vous ennuyez durant cette période, n'hésitez pas à consulter notre top des meilleurs jeux vidéo à tester pendant le confinement.

Source : Sciences et Avenir
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top