Coronavirus : Google et Twitter demandent à leurs salariés de privilégier le télétravail

05 mars 2020 à 08h39
2
Google HQ

Face à la propagation du coronavirus, la résistance continue de s'organiser. Dans ce contexte, le recours au télétravail est de plus en plus fréquent, comme c'est le cas chez plusieurs entreprises de la tech, telles que Google ou Twitter.

Le télétravail a souvent été loué pour les bénéfices qu'il apporterait aux employés, même si certaines études remettent en question cet avis. Quoi qu'il en soit, avec l'épidémie actuelle de maladie à coronavirus, il présente au moins l'avantage de limiter les risques de contamination. C'est pourquoi de plus en plus d'entreprises le proposent, voire l'imposent, à leurs salariés.


Cas suspect chez Google, à Dublin

Ainsi, lundi dernier, Google a demandé à ses équipes de Dublin (Irlande) de ne pas venir au bureau le lendemain. D'après l'entreprise, cette consigne constituait une « mesure de précaution pour protéger la santé et la sécurité » du personnel. La cause de ce bouleversement : un employé présentait des symptômes de l'état grippal, et donc peut-être du Covid-19.

A priori, le retour au bureau devait néanmoins intervenir dès ce mercredi. Il ne s'agit cependant pas de la seule mesure prise par Google, pour lutter contre la propagation du virus. Hier, la firme a en effet annoncé l'annulation de son événement I/O.


Twitter et Coinbase favorables au télétravail

De son côté, Twitter s'est plus généralement prononcé en faveur du télétravail pour tous ses salariés. « Nous encourageons vivement tous nos employés dans le monde à travailler de chez eux, s'ils le peuvent », explique la société sur son blog. Une recommandation soutenue qui se transforme même en obligation pour les équipes situées à Hong Kong, au Japon et en Corée du Sud.

D'autres entreprises emboîtent le pas des deux géants, à l'image de Coinbase, plateforme d'échange de devises. Sur Twitter, son P.-D.G., Brian Armstrong, a déclaré : « Nous demandons à certains employés de commencer à travailler à domicile cette semaine », tout en admettant qu'il ne s'agissait pas d'une « solution parfaite ».

D'après les dernières estimations, le coronavirus a infecté plus de 92 000 personnes dans le monde et provoqué plus de 3 100 décès.

Source : Business Insider
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
FoxLeGoupil
C’est aussi le cas dans beaucoup de PME Françaises.
orionb1
dans mon administration : « il ne faut pas créer la panique » et « on attend qu’il y ait plus de cas »<br /> je sais pas ce qu’ils n’ont pas compris dans les mathématiques de la gestion d’une épidémie mais plus tu t’y prends tard, moins t’es efficace tandis que ne rien faire crée beaucoup plus de panique que de prendre des mesures rassurantes
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Bon plan forfait mobile : une nouvelle offre 50Go à 7,99€ seulement
Xbox Game Pass : un mois de mars chargé avec Ori, NBA 2K20 et Halo
Logitech G se lance dans le mobilier gaming via un partenariat avec la luxueuse marque Herman Miller
Le programme de crowdsourcing SETI@Home prend fin après 21 ans d'existence
La Smart TV TCL 4K UHD à prix cassé chez Fnac
Project Maverick, un nouveau jeu Star Wars, fuite via le PSN
Voici les gagnants du concours de photos nocturnes d'Apple
Forfait mobile : votre smartphone à partir de 1€ avec un forfait Bouygues Sensation
Huawei travaille sur sa propre alternative à Google Search
Haut de page