Covid-19 : Allemagne, Italie... où en sont les "Stop-Covid" de nos voisins ?

15 juin 2020 à 09h57
0
© Corona Warn-App

L'application Corona Warn-App sera lancée cette semaine outre-Rhin, tandis que la version italienne est déjà un succès.

Alors qu'elle avait co-développé avec la France le protocole centralisé Robert, devenu plus tard l'outil StopCovid dans l'Hexagone, l'Allemagne a changé de braquet et décidé de développer une nouvelle application, en collaboration avec Google et Apple, qui sera disponible dès cette semaine outre-Rhin. En Italie, l'application nationale de suivi de contacts est sortie en même temps que StopCovid. Et elle fait déjà plus d'adeptes.

Deutsche Telekom et SAP ont participé au développement

L'Allemagne voulait à la base imiter son voisin et mettre à disposition du public une application de contact tracing visant à lutter contre le coronavirus dès le mois d'avril. Finalement, celle-ci ne fera son apparition sur les boutiques mobiles que cette semaine (certains médias allemands évoquent la date du 16 juin, mais celle-ci n'a pas été officiellement confirmée), et servira davantage à prévenir et anticiper une éventuelle seconde vague, tant redoutée partout dans le monde depuis que la Chine indique avoir recensé de nouveaux cas.

Baptisée Corona (ou Corona Warn-App plus précisément), l'application allemande a été développée par l'opérateur Deutsche Telekom et le puissant éditeur de logiciels SAP. L'outil a été adoubé par Google et Apple, et son code, open source, est disponible sur Github.

Une application similaire à StopCovid, sauf dans l'hébergement des données

« Elle ne fonctionnera que si nous nous y mettons tous. Nous ne pouvons combattre le virus qu'en équipe », a déclaré Jens Spahn, le ministre allemand de la Santé, ce dimanche. L'application Corona fonctionnera, comme en France, sur la base du volontariat et via la technologie Bluetooth. Contrairement à la version française, les données émises ne transiteront pas vers un serveur central, ce qui fut d'ailleurs la source du retard du lancement de l'application. Elle sera bien décentralisée (aucune donnée ne quittera le smartphone, si ce n'est le nombre de malades si malades il y a).

© Corona Warn-App

Une fois l'application et le Bluetooth activés, Corona détectera tout contact si un utilisateur reste à moins d'1m50 d'une autre personne, et ce pendant plus de 15 minutes. Si tel est le cas, les deux mobiles échangeront automatiquement des identifiants. Et s'il se révèle qu'une personne utilisant l'application est testée positive, celle-ci émettra automatiquement une notification à toutes les autres personnes croisées dernièrement.

L'Allemagne a franchi un nouveau cap de son déconfinement, dans la nuit de dimanche à lundi, puisque les contrôles aux frontières avec la France ont officiellement été levés.

Plus de téléchargements en Italie qu'en France

De l'autre côté des Alpes, l'application de suivi de contacts est disponible depuis le 2 juin, le même jour que StopCovid pour la France. Nommée Immuni, l'appli italienne affichait, en fin de semaine, déjà plus de 2,2 millions de téléchargements en seulement 10 jours, contre 1,5 million pour la France, alors même que seules quatre régions transalpines proposaient l'application. Elle devrait désormais être disponible à l'ensemble de la population, ce qui va favoriser une adoption plus massive.

Comme son voisin Suisse, l'Italie a privilégié l'API Exposure Notification de Google et Apple, mais on retrouve une start-up milanaise au développement. L'application fonctionne, ici aussi, sur la base du volontariat et grâce à la technologie Bluetooth.

© Captures d'écran App Store
Modifié le 15/06/2020 à 10h18
8
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top