Covid-19 : l'OMS proposera sa propre application de traçage aux pays qui n'en disposent pas

11 mai 2020 à 13h15
5
coronavirus-application-mobile.jpg © Pixabay
© Pixabay

L'Organisation mondiale de la santé devrait lancer une application, durant le mois de mai, qui aiderait certaines nations dépourvues de ressources à se prémunir contre le coronavirus .

En France, l'application de suivi de contacts StopCovid , dont les tests en conditions réelles débutent cette semaine, devrait être lancée au début du mois de juin . D'autres pays ont déjà déployé leur version du dispositif, comme le Royaume-Uni, qui a également fait le choix du contact tracing , mais aussi l'Inde. Bernardo Mariano, Directeur de l'information de l'OMS, a fait savoir à nos confrères de Reuters que l'institution travaille au lancement de sa propre application de traçage numérique.

Aider les citoyens des pays qui ne disposent pas des ressources suffisantes

L'Organisation mondiale de la santé tient à ce que les habitants vivant dans des pays qui ne disposent pas des moyens nécessaires au développement d'une application mobile de lutte contre le Covid-19 puissent en utiliser une, qui serait créée puis déployée par elle.

L'agence de l'Organisation des Nations unies envisage de mettre à disposition des États qui n'ont pas les ressources suffisantes un outil permettant aux gens de bénéficier d'un premier diagnostic, en les interrogeant sur leurs symptômes potentiels, ce qui contribuerait au dépistage de la maladie. Le dispositif pourrait comporter de nombreuses informatiques pratiques, comme les moyens de se faire tester par exemple.

Les gouvernements pourront reprendre à leur compte l'application développée par l'OMS

L'OMS souhaiterait par ailleurs inclure une fonctionnalité de suivi de contacts (contact tracing), qui serait basée sur la technologie Bluetooth. Rappelons que s'agissant du traçage des données mobiles dans la lutte contre le Covid-19, le contact tracing est à mi-chemin entre l'observation des pratiques collectives de mobilité et de confinement, et le contrôle des confinements individuels, bien moins protecteur des libertés individuelles pour ce dernier.

Si l'institution compte publier sa propre version sur les traditionnels magasins d'applications, les gouvernements du monde entier pourront profiter d'un code publié en open-source sur la plateforme GitHub pour ajouter des fonctionnalités et développer à leur tour leur version de l'outil de traçage numérique.

L'Organisation mondiale de la Santé espère rendre accessible son application notamment en Amérique du Sud et en Afrique, où les systèmes de santé ne sont pas optimaux et où la pandémie s'est étendue ces dernières semaines.

Source : Reuters , Engadget

Modifié le 11/05/2020 à 14h05
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
cirdan
Petite faute d’orthographe verbale dans le titre
AlexLex14
Hum exact, je ne l’avais pas choisi, je viens de modifier. Merci pour l’attention @Cirdan
mcbenny
Je ne comprends pas pourquoi chaque pays a besoin de sa propre application.<br /> J’entends bien que l’interface doit être traduite, et que certains contenus doivent êtres localisés (adresses de centres de soins etc.) mais pour les fonctionnalités elles-mêmes, ça devrait être les mêmes non ?<br /> (/!\ PARANO ALERT /!)<br /> Ou alors c’est que les états y incorporent quelque chose de spécial, qui n’a rien de médical…
pemmore
Croire que l’informatique va sauver le monde tient du fantasme, vouloir suivre des malades alors qu’un pays comme le notre, dans les 10 meilleurs mondiaux dans presque tout les domaines est totalement incapable de tester toute sa population, ils font comment les 100 derniers les plus pauvres?<br /> Bon quitte à faire tomber le coq tricolore dans la fange de sa basse cour, dans la riche et considérable quantité d’études d’études sur les covid, on trouve le nom de savants de toutes les nations du monde sauf les notres: ils y étaient tous, nous n’y étions pas et nous partons avec 18 ans de retard.<br /> Bien sur aucunes en Français, la preuve!<br /> Le vaccin humain arrivera peut être à dérouter miraculeusement, les cellules T helper multifonctionnelles pour déclencher les cellules T mémoire, (je sais pas ce que ça veut dire, mais ça fait classe dans un forum.)<br /> Tiens pourquoi aucun savant «&nbsp;clubic&nbsp;» ne nous explique pas le procédé ELISA, ça nous ferait avancer sur la connaissances des virus.
orionb1
j’espère que la Belgique suivra, parce que connaissant mon pays, on aura une préversion bêta buguée quand tout sera fini depuis dix ans
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le prochain iPhone 12 Pro aurait un écran 120 Hz, comme la concurrence, et une meilleure autonomie
Super Mario 64 : Nintendo porte plainte contre le portage PC... évidemment
Intel accusée par des employés de négliger les mesures sanitaires pour favoriser la production
Mediatek dévoile un nouveau SoC : le Dimensity 1000+
La nouvelle Citroën C4 électrique officiellement présentée le 30 juin
D'où viens-tu, Ryugu ? Les équipes scientifiques étudient la surface de l'astéroïde
Microsoft Office 365 protège désormais les utilisateurs des « Répondre à tous » excessifs
Nintendo : des codes sources et schéma de la Wii fuitent... Des clones à venir ?
Xbox Series X : Microsoft attendrait que Sony dévoile le prix de la PS5 pour adapter le sien
La gamme de montres connectées NoiseFit Endure se dévoile
Haut de page