🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Vaccination - COVID-19 : Doctolib devient le "partenaire officiel" de l'État

12 janvier 2021 à 17h27
15
vaccin © kfuhlert/Pixabay
© kfuhlert/Pixabay

L'entreprise franco-allemande Doctolib va permettre aux patients français de prendre un rendez-vous et de choisir un centre de vaccination en ligne depuis sa plateforme.

Doctolib a annoncé, lundi 11 janvier, avoir été sélectionné pour devenir le partenaire dit « officiel » de l'État afin de davantage faciliter l'accès à la vaccination contre la COVID-19. Dans le cadre de la crise pandémique qui nous touche, la plateforme proposait déjà des services de rendez-vous en ligne pour effectuer des tests PCR de dépistage. Doctolib propose à présent des créneaux de vaccination pour 150 centres adaptés en France. Les plateformes Maiia et Keldoc ont aussi été sélectionnées par l'État.

Une prise de rendez-vous en ligne largement étendue à compter de vendredi

Et si Doctolib était le sauveur de l'État, critiqué pour sa campagne pour le moins poussive de vaccination ? C'est en tout cas l'objectif affiché par toutes les parties. Si la plateforme franco-allemande n'est pas la seule à avoir été sélectionnée, elle est celle qui, forte de ses 42 millions d'utilisateurs, pourrait constituer le principal catalyseur aux yeux des Français.

Doctolib a développé, ces deux derniers mois, un logiciel de gestion des centres de vaccination et de prise de rendez-vous en ligne, dédié aux patients concernés par la vaccination contre la COVID-19. Et la plateforme a déjà pris les devants, puisqu'elle recensait au début de cette semaine déjà 150 centres de vaccination en France.

L'État veut désormais passer à la vitesse supérieure. Les autorités souhaitent que tous les sites de vaccination actifs et à venir soient équipés d'un système permettant de le mettre en relation avec Doctolib (et les autres services retenus) pour procéder à une prise de rendez-vous en ligne. L'État, qui s'engage à prendre en charge le coût de cet équipement, veut que tout soit en ligne d'ici mercredi soir.

Les patients éligibles pourront officiellement prendre rendez-vous en ligne à compter du 14 janvier. Il s'agit des Français de plus de 75 ans et des professionnels de santé de plus de 50 ans.

Vaccination Doctolib Covid-19
© Capture d'écran Doctolib.fr, par Clubic

Un gain de temps pour les patients et pour les sites de vaccination

Sur sa plateforme, Doctolib permet aux Français prioritaires de prendre rendez-vous à n'importe quel moment et en même temps pour leurs deux injections. Dans la foulée, les patients reçoivent les informations nécessaires sur la vaccination et peuvent recevoir des rappels, par voie électronique ou par SMS, pour ne pas passer à côté des deux échéances.

Les centres de soins et autres sites prenant en charge la vaccination vont pouvoir bénéficier, outre la prise en charge du coût de l'équipement, d'une gestion optimisée de la vaccination, avec par exemple la pose automatique du second rendez-vous de vaccination, et d'une gestion des plages vaccinales selon les doses disponibles. Les plateformes comme Doctolib enverront aussi automatiquement les informations, consignes et documents (questionnaire médical, formulaire de consentement, etc.) avant ou après le rendez-vous.

Parmi les sites déjà équipés pouvant assumer tout de suite une prise de rendez-vous, on retrouve le CHU de Rennes, le CHU de Nice, le CHU de Tours, ou encore le CHU de Clermont-Ferrand.

Doctolib travaille, en parallèle, avec les médecins généralistes libéraux pour préparer le déploiement de sa solution à plus grande échelle encore. « Nous allons amplifier nos efforts dans les prochains jours et les prochaines semaines, en particulier avec les médecins généralistes libéraux, pour permettre aux publics prioritaires d’accéder encore plus facilement à la vaccination » a confirmé Stanislas Niox-Chateau, co-fondateur et président de Doctolib.

Doctolib et les données ? La polémique ?

La plateforme et le député LFI Jean-Luc Mélenchon ont eu un échange ce 12 janvier sur Twitter . L'élu des Bouches-du-Rhône accuse Emmanuel Macron d'avoir choisi une entreprise privée pour « ficher toute personne passée par ses mains » dénonçant un « mépris des services publics, choix contraint du privé et des données de santé privatisées ».

La plateforme a rappelé, sur le réseau social, que les données des utilisateurs sont sécurisées et qu'elles restent « la propriété des patients ».

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
8
BraveHeart
"Et si Doctolib était le sauveur de l’État, critiqué pour sa campagne pour le moins poussive de vaccination "…<br /> Quelle honte quand même…entre la sollicitation de cabinets de consulting (Mc Kinsey et Bain) pour les campagnes de tests et de vaccinations, avec les succès que l’on sait, on voit que l’Etat est totalement dépassé…la faillite totale d’un système…ce qui n’a pas empêché les directeurs des ARS de recevoir la Légion d’Honneur pour leur totale incompétence il y a quelques jours…
jvachez
Doctolib c’est plus ou moins bidon comme site.<br /> On arrive souvent sur ce message «&nbsp;Ce praticien ne prend pas de nouveau patient sur ce motif.&nbsp;» et cela même si on est déjà patient.
LeToi
Pourquoi parler plus de Doctolib que des 2 autres ?!
MisterGTO
BraveHeart:<br /> la faillite totale d’un système…<br /> Je suis certain que tu vas nous donner l’exemple d’un système qui fonctionne ?<br /> Cela doit être très facile j’imagine.
BraveHeart
Quasiment tous les pays qui vaccinent et nous sont comparables (Espagne, GB, Allemagne, Italie)…exception faite de la Hongrie, du Mexique…nous n’avons RIEN fait et appris depuis le H1N1…140 000 vaccinés, en oubliant de préciser dans les communiqués «&nbsp;triomphalistes&nbsp;» que sur ces 140 000, il n’y a que 35 000 patients (alors que le schéma vaccinal d’origine n’était absolument pas celui-là), les 105 000 autres sont des professionnels de santé…et encore, quand on ne pique pas le cuistot de l’hosto qui ne rentre pas dans les clous vu qu’il reste des doses non prévues …derrière la Roumanie et la Pologne, «&nbsp;le meilleur système de santé du monde&nbsp;». <br /> A titre de comparaison, lorsque je vivais en Afrique, on faisait 20 000 vaccins en 15 jours de brousse…à deux… <br /> PS: et je ne parle pas du suivi des entourages des covidés…
BraveHeart
Non, je suis professionnel de santé…et donc je parle de ce que je vois…<br /> Logistique inexistante, on a "essayé " de faire des tests logistiques de livraison vaccinale cette semaine, et le WE qui plus est -on avait oublié de le faire, si, si !!, fiasco total- on a «&nbsp;oublié&nbsp;» que pour vacciner il faut des vaccinateurs- aussi incroyable que cela soit, aucune liste de médecins et d’infirmiers n’a été établie et la première ARS s’est réveillée…le 07 Janvier ( 2021 , pas 2020) , celle du Nord, pour chercher des volontaires, la CPAM se réveille hier et bombarde les professionnels de mails en leur demandant-le 12 Janvier- de venir en toute urgence…et je ne parle pas des vaccins livrés pour les EHPAD le vendredi soir ou le samedi matin alors qu’ils ne se conservent que 5 jours, sachant qu’il n’y pas de vaccinateur en structure le WE…un certain Edouard Philippe a demandé un rapport logistique en Juillet 2020, réalisé par un général de gendarmerie, rapport qui n’a pas été suivi d’effet, il recommandait de confier la logistique soit au ministère de l’Intérieur (SDIS, Sécurité Civile) soit à la Défense (le Service de Santé des Armées avait uneréputation mondiale )…rien n’a été fait, les ministres étaient…en vacance…<br /> Le plan initial, c’est de vacciner la population âgée et débilitée, les soignants n’en font partie sauf facteurs de risque…mais pour gonfler les chiffres avec le personnel présent sur place, rien de mieux que de les vacciner…il faudra quand même m’expliquer pourquoi un cuisinier de 23 ans est personnel à risque…<br /> Un lien qui a beaucoup fait rire les médecins, celui de l’organigramme de l’ARS d’une région…qui reflète pourquoi tout va mal: bureaucratie incompétente et pléthorique, d’où le recours à des cabinets de consulting (pas très compétents d’ailleurs) et doctolib…<br /> http://ac.matra.free.fr/FB/20200424ARS.pdf
BraveHeart
Non, non, les personnes âgées étaient la cible de phase 1…en phase 2, le personnel soignant de plus de 50 ans/présentant des facteurs de risque…Macron a piqué une crise (enfin, une colère médiatique alors que tout venait de lui initialement, mais les ricanements internationaux l’ont vexé) et tout le planning a été bouleversé…
julla0
Franchement, quand je te lis, je me demande vraiment où tu bosses…
BraveHeart
il faudrait ouvrir les yeux et vous réveiller, braves citoyens …vous ne pourrez pas vous déchargez éternellement sur des gens notoirement sous-payés et épuisés…certaines infos données ci-dessus sont aisément vérifiables en consultant un palmipède célèbre paraissant le mercredi, comme quoi le hasard fait bien les choses…et encore, je n’ai pas parlé des soignants COVID + qu’on force à aller travailler…avec l’imprimatur, noir sur blanc, de la sécu !!!
julla0
Sauf que tu as la mémoire courte, je suis soignant… je t’ai d’ailleurs précisément déjà dit ce que je faisais mais de toi, on ne sait pas grand chose, en dehors de tes critiques je veux dire ^^<br /> Dans mon hôpital, en tout cas, ca ne se passe pas comme tu le décris… mais ce que tu dis est bon à savoir, je vais appeler la direction et leur conseiller de prendre contact avec toi, dans ma ville y a que 40000 habitants, en venant avec ton copain, dans un mois, tu auras vacciné tout le monde <br /> On pourra alors parler de consentement, ce qui tombe à point nommé puisque c’est justement le concept principal de mon TFE!
MisterGTO
Tombé par hasard sur cet ancien message, c’est assez marrant de le relire avec 10 mois de recul
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Apple : vers un casque de réalité augmentée
La nature ne nous a fait que 5 doigts ? En voila un 6e, robotique, que l'on adopte en un rien de temps
Carrefour Flash, comment fonctionne le premier magasin totalement automatisé de Paris ?
Alphabet (Google) va intégrer des robots à ses équipes pour les tâches d'entretien
Niantic lève 300 millions pour partir à la conquête du metaverse
Hey Disney : un assistant vocal s'invitera dans les hôtels de Disneyland dès l'année prochaine
Rolls-Royce passe les 600 km/h avec un avion électrique, un record
Ces gants haptiques vous permettront de toucher des objets dans le metaverse
Metaverse : une modération essentielle mais impossible ?
La ville de Séoul annonce vouloir
Haut de page