Un FAI promet le purgatoire numérique en cas de téléchargement illégal

07 janvier 2018 à 14h55
0
Le fournisseur d'accès à Internet américain Armstrong Zoom Internet vient d'envoyer à tous ses abonnés une lettre rappelant dans des termes très fermes les sanctions prévues à l'encontre des internautes qui se feraient prendre à télécharger des fichiers illégaux. Le FAI durcit le ton, et se dit prêt à fermer le robinet à mégaoctets pour les entêtés du torrent.

Une mesure radicale qui pourrait avoir des effets très concrets chez les internautes qui ont fait le choix d'un domicile connecté.

Débit réduit au minimum

C'est ce qui s'appelle changer d'approche dans la lutte contre le téléchargement illégal. Alors que les Etats-Unis ont abandonné l'an dernier le principe de la riposte graduée qu'ils avaient emprunté aux Français, le fournisseur d'accès Armstrong Zoom Internet invente un nouveau concept : celui de la riposte sans graduation. Dans un courrier que s'est procuré TorrentFreak, le FAI qui commercialise ses services dans le Nord-Est des Etats-Unis explique à ses clients la nouvelle règle que l'on pourrait résumer en cinq mots : tu pirates, je te saque.

« conformément aux règlements et à la loi fédérale relatifs à la violation des droits d'auteur, Armstrong vous informe que toute activité de téléchargement illégal liée à votre service Zoom Internet nous contraindra de réduire votre accès au niveau minimal. » Tel est le message, censé vous inciter, si vous ne l'avez pas encore fait, à désinstaller votre client BitTorrent préféré.

01F4000008784686-photo-armstrong-zoom-internet.jpg


Un consommateur à la merci des FAI ?

Et histoire de dissuader les plus récalcitrants, Armstrong Zoom Internet détaille les conséquences fâcheuses lorsque votre accès est réduit au niveau minimal : « Cela pourrait affecter vos services connectés à Internet, comme le contrôle du thermostat de votre domicile ou votre solution de vidéosurveillance en streaming. » Un débit réduit à un mince filet de kilooctets risque en effet de rendre impossible ces services de domotique dont l'architecture repose de plus en plus sur le web.

Voilà qui donne à réfléchir sur le pouvoir croissant des FAI américains sur leurs usagers, à l'heure où la puissance publique américaine se désengage de plus en plus de la lutte contre le piratage. Celui-ci tend à reculer, mais reste massif : en 2016, près d'un milliard de films et séries ont été illégalement échangés sur les réseaux P2P en Amérique du Nord. La méthode d'Armstrong Zoom Internet risque par ailleurs de faire des émules chez les fournisseurs d'accès US, désormais débarrassés des obligations de la neutralité du Net, qui protégeait le consommateur de ce type de représailles numériques.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top