Internet : les Français inquiets pour leurs données personnelles (Arcep)

0
Une large majorité de Français utilisent quotidiennement Internet, mais une étude du Credoc pour l'Arcep révèle qu'ils se montrent inquiets sur les sujets sensibles de la protection des données personnelles, ou encore la sécurisation des paiements en ligne.

La méfiance monte encore d'un cran pour les réseaux sociaux, un défi pour ces derniers.

Les 18-24 ans sont les plus sensibles

Est-ce le signe de la maturité des internautes français ? Selon le baromètre du numérique présenté lundi 27 novembre par l'Autorité de régulation des télécoms, l'Arcep, l'Agence du numérique (qui regroupe la mission French Tech, le Plan très haut débit et le programme Société numérique), et le Conseil général de l'économie, les Français sont de plus en plus inquiets et vigilants au sujet de la protection de leurs données personnelles.

Selon cette étude, un Français sur trois adapte son comportement en ligne en fonction de ce paramètre. Les 18-24 ans se montrent particulièrement sensibles (ils sont aussi les plus sensibilisés) à la protection de leurs données. C'est même un sujet d'inquiétude pour 40 % des déclarants dans cette tranche d'âge. Ils sont par exemple 69 % à avoir déjà refusé une application qu'ils trouvaient trop invasive. Et un peu plus d'un tiers (34 %) sont abonnés à un service de sécurisation des paiements en ligne.

01F4000008678774-photo-arcep-logo.jpg


Encore 7 millions de Français n'ont pas Internet

On est loin, cependant, d'un refus du Net : 76 % des personnes interrogées pour ce baromètre du numérique déclarent utiliser quotidiennement Internet, +2 points en un an. Le smartphone est plébiscité pour surfer (64 %), y compris à domicile. 61 % déclarent avoir déjà effectué des achats en ligne, mais plutôt sur un poste fixe. Là encore, la peur du piratage en retient certains : 59 % des personnes ont abandonné en cours d'achat par manque de confiance au moment du règlement.

L'étude révèle cependant une tendance, sans doute liée au scandale devenu permanent des fake news et la succession d'affaires de fuites de données géantes : les réseaux sociaux n'inspirent pas confiance à près des trois quarts des Français. 66 % des personnes interrogées déclarent avoir déjà renoncé à publier un contenu ou supprimé un message pour protéger leur vie privée. Le service public numérique commence à s'installer dans les habitudes : 67 % (+5 points) ont déjà effectué une démarche administrative en ligne. Mais demeure aussi cette réalité : 12 % des déclarants, soit l'équivalent de 7 millions de Français, ne se connectent jamais à internet.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Apple supprime l'application iOS de Shadow pour violation des règles de l'App Store
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top