Le VDSL2 en distribution indirecte est disponible : récapitulons

28 octobre 2014 à 18h15
0
Des centaines de milliers d'abonnés ADSL bénéficient d'une hausse de débit depuis hier, suite à la mise en service du VDSL2 sur les lignes en distribution indirecte.

L'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms en France, avait annoncé cet été qu'elle autoriserait « cet automne » l'exploitation du VDSL2 sur les lignes téléphoniques en distribution indirecte. C'est hier, le 27 octobre 2014, que cette autorisation est finalement entrée en vigueur.

Un peu plus d'un an après le lancement du VDSL2 en France (le 1er octobre 2013), limité dans un premier temps aux lignes en distribution directe, cette technologie est désormais accessible à l'ensemble des lignes du réseau cuivre historique, y compris à celles qui sont séparées des NRA par un sous-répartiteur. Elle permet pour rappel de profiter de hausses de débit sur le réseau existant, sous conditions.

00F0000006673554-photo-filtre-adsl.jpg

Il faut se trouver en zone dégroupée, à moins de 1500 m de son nœud de raccordement d'abonnés, mais il faut aussi que les équipements du fournisseur d'accès à Internet (DSLAM) et le modem du client soient compatibles. Tour d'horizon des forces en présence :
  • Orange n'a pas communiqué officiellement, mais sa division low cost Sosh l'a fait sur Twitter, et il ne fait aucun doute que l'annonce vaut pour la maison mère. L'opérateur historique n'indique pas quelles parts de NRA sont compatibles, mais il faut en tout cas disposer du modem Livebox Play, qu'il suffit de redémarrer.

  • SFR n'a pas communiqué non plus, mais de nombreux internautes raccordés par le biais d'un sous-répartiteur signalent sur Twitter qu'ils sont devenus éligibles au VDSL2. Comme d'habitude avec ce FAI, la migration n'est malheureusement pas automatique, il faut la réclamer expressément auprès du service client (par téléphone au 1023). Le cas échéant les clients échangent gratuitement leur box pour une NB6v (avec le « v » de VDSL2).

  • Pas plus de communiqué de la part de Free, mais certains abonnés concernés signalent sur Twitter qu'ils sont passés automatiquement au VDSL2, après avoir redémarré leur Freebox Server. Il faut simplement disposer d'une Freebox Révolution (Freebox v6).

  • Bouygues Telecom a profité hier de l'annonce de la fibre à 1 Gb/s pour officialiser l'extension du VDSL2 sur son réseau. Des 12 millions de foyers raccordés au réseau en propre de l'opérateur, 3 millions sont éligibles au VDSL2. À titre de comparaison, la France compte 27 millions de foyers. Une Bbox Sensation est nécessaire.

  • Enfin OVH, chantre du VDSL2, a tenu promesse et activé le VDSL2 sur l'ensemble des lignes en distribution indirecte de ses quelques NRA.

La courbe de débit étant exponentielle, on rappelle que les gains sont négligeables à moins d'être très proche du NRA, où les abonnés bénéficiaient déjà de débits à peine inférieurs à ce que l'Arcep qualifie de très haut débit (seuil de 30 Mb/s). Le VDSL2 ouvre donc certains foyers à ce très haut débit fixe, quitte à renforcer la fracture numérique.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Sony prévoit de sortir Horizon Zero Dawn sur PC
Netflix va accélérer sa production de contenus originaux français en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top