Un chercheur britannique estime que l'accès à Internet devrait être un droit fondamental

Benjamin Bruel
Publié le 17 novembre 2019 à 13h00
Connexion Internet

Une étude affirme que l'accès à Internet devrait devenir un droit fondamental et non plus une industrie comme les autres.

Publiée dans le Journal of Applied Philosophy et réalisée par un chercheur britannique, l'étude repose sur le fait que l'accès à Internet permet aux populations de tenir pour responsable les politiques, les institutions ou les grandes entreprises de leurs décisions.

Internet n'est pas un luxe

L'étude a été réalisée par le Dr. Merten Reglitz, maître de conférence en principes éthiques (global ethics) à l'université de Birmingham, en Angleterre. Selon lui, l'engagement politique, mais aussi la liberté d'expression et d'information ou le droit de réunion, prennent désormais place en ligne. Ces libertés fondamentales sont donc mises en danger si une partie de la population mondiale ne peut s'offrir une connexion à Internet.

« L'accès à Internet n'est pas un luxe, mais plutôt un droit moral humain et chacun devrait avoir un accès sans surveillance et sans censure à ce média global - fourni gratuitement pour ceux qui ne peuvent se l'offrir », explique Marten Reglitz.


En lieu et place d'un luxe, le chercheur voit Internet comme le « conducteur d'une multitude d'intérêts et de droits humains cruciaux. L'accès à Internet est un moyen unique pour exercer une pression et tenir pour responsables les grands de ce monde comme les institutions mondiales et les multinationales ».

Une idée réaliste ?

L'étude en question s'appuie sur un certain nombre de précédents historiques récents, où Internet a eu un rôle central dans l'émancipation des peuples et la propagation de l'information. Il cite notamment le printemps arabe, la documentation des crimes commis par la police américaine sur des personnes afro-américaines ou les événements liés à la campagne #MeToo.

Le professeur Marten Reglitz s'appuie également sur des expériences ayant déjà eu lieu à travers le monde pour prouver la faisabilité d'une telle mesure. Il souligne par exemple l'initiative européenne WiFi4EU ou l'État indien du Kerala, où l'accès à Internet est devenu un droit humain universel.


Les efforts à réaliser sont encore colossaux, tant techniquement que pour faire plier les géants du secteur en ce sens. Pour le moment, l'Union internationale des télécommunications estime que 51 % de la population mondiale a accès à Internet.

Source : HelpNetSecurity
Benjamin Bruel
Par Benjamin Bruel

Journaliste spécialisé dans le numérique, l'espace, la technologie et l'innovation, je me passionne par tout ce qui a trait au futur et à la compréhension du monde de demain. J'exerce ce métier depuis quatre ans, souvent devant mon ordinateur et parfois en vadrouille entre deux pays d'Asie. Amateur de bande dessinées, de paranormal et de dark tourism, je voue aussi un culte aux œuvres de Philip Pullman et de Yoko Taro.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Proutie66

Bon et bien si un Chercheur britanique le dit.

DARTH_KAM

Chercheur en global ethics le mec. Attention, c’est le boss.
Mais ce qu’il dit est digne d’un gamin de 6 ans…
Avoir une liberté de déplacement en voiture peu polluante, c’est mieux que la prison.
Avoir accès à l’eau potable, c’est mieux que de boire de la boue.
Avoir accès à internet, c’est mieux que pas internet.

Quel article woaw…

Wen84

Des clowneries.

wackyseb

Et la fibre pour tous, c’est pour quand ?
La 5G même en zone blanche, on en parle aussi ?
Le dire c’est bien, être acteur et forcer le destin pour que tout le monde est accès à ce qui serait pour lui un « basique » je plussoies évidemment mais faut surtout que nos fournisseur se bougent où que l’état les force à bouger plus vite.
Genre arrêter de faire payer des milliards pour l’attribution des fréquences et obliger à déployer avec un délai réaliste pour 100% des gens et amendes par paliers

Mx34

Les mecs qui pleure pour ça franchement …
Comme dit au dessus, certains non même pas l’accès a l’eau potable. Y a des priorité plus importante que le fait de t’installer la fibre pour que tu puisses DL du pron toute la journée …

wackyseb

Attend je réfléchis… non chacun ses priorités. Ici on est dans un pays développé.
Pour l’eau potable et la voiture, c’est OK pour moi, pour mon pays, pour l’Union européenne.
Allez Next, ca fait longtemps que j’ai arrêté de m’en faire pour les autres, la vie est trop courte pour ce genre de considération. Profite de ta vie.
Va sauvez des animaux sur la banquise, va récupérer des migrants en Méditerranée si ça t’amuse, moi je ne peux que les plaindre mais aucun acte ne changera cet état de fait.
J’ai eu une maladie et je m’en suis sorti, a partir de là tes priorités changent dans la vie.
La mienne c’est de profiter à fond de ce que j’ai et d’essayer d’en faire plus avec mes amis et ma famille.
Égoïste, c’est sur mais comme tout le monde.
Si vraiment tu veux aider, fait un échange, la vie d’un démuni contre la tienne et ta rédemption t’apportera un bien être intérieur.

Palou

Déjà de la 4G voire même de la 3G, ce serait pas mal non plus

wackyseb

J’avais pas lu le DL du pron, réflexion très intéressante qui en dit long sur tes besoins.
Je ne peux pas t’aider, c’est pas pour ça que j’ai besoin de la fibre, essaie encore.
Sinon le streaming 720p c’est bien aussi si t’es amateur de pron

Mx34

Non mais t’inquiète, je sais qu’ils galèrent, je dirais pas que je m’en fou, mais a mon échelle je peux pas faire grand chose.
Par contre je viens pas pleurer en permanence pour la fibre. Si je la veux, je déménage et je choisis un endroit avec la fibre.
J’arrête de pleurnicher sans faire d’effort de mon coté, j’ai plus 15 ans.

linkin440

« L’accès à Internet n’est pas un luxe, mais plutôt un droit moral humain et chacun devrait avoir un accès sans surveillance et sans censure à ce média global - fourni gratuitement pour ceux qui ne peuvent se l’offrir »

Utopie quand tu nous tiens.