🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Test platine vinyle Ikea Obegränsad : un modèle design, idéal pour ne pas se prendre la tête

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
23 octobre 2022 à 11h58
46
ikea obegränsad


Le secteur audio n'est pas une nouveauté chez Ikea, du moins pas tout à fait. Son actuelle gamme Symfonisk comprend par exemple trois enceintes connectées assez réussies, sous environnement Sonos. Mais avec cette platine vinyle, présentée dans la gamme "home-studio" Obegränsad en partenariat avec Swedish House Mafia, la marque prend en marche le train d'une mode plus nostalgique que technologique.

La platine Ikea Obergränsad s'affiche comme un modèle clé en main, au design très scandinave (épuré), abordable (130 euros) mais pas cheap pour autant. Une platine parfaite pour qui n'a pas des centaines d'euros à investir ?

Ikea Obegränsad
  • Design réussi
  • Bonne qualité sonore
  • Simplicité de l'alimentation
  • Fabrication globalement sérieuse
  • Pas de cache-poussière
  • Plateau en plastique
  • préampli non-débrayable

Un amour de plastique, sérieux, mais pas sans poussière

Difficile de trouver une platine de conception un tant soit peu premium dans les 100 – 200 euros. Pour ces tarifs, la fabrication est généralement supérieure aux références vraiment gadget, mais les châssis se limitent presque exclusivement à du plastique de plus ou moins bonne qualité. Pour monter en gamme, et voir apparaitre du contreplaqué, du MDF (ce qui n'est pas pourtant pas luxueux), des placages en bois véritable, et du métal, il faut mettre la main au portefeuille.

Sur ce point, Ikea ne révolutionne pas les habitudes, et mise surtout sur le design. Celui-ci est plutôt original, car il dessine un petit carré de 30 x 30 cm, pour une épaisseur inhabituellement élevée de 13 cm. Si l'on oublie son épaisseur, la platine prend très peu de place par rapport à un modèle classique, bien que la marque triche un peu, le plateau de rotation étant ici débordant. Autre particularité, le ton noir mat, totalement en accord avec le code couleur de la gamme Obegränsad.

ikea obegränsad

Malgré la faible densité de l'ensemble (poids d'environ 1,75 kg), due à cette conception tout plastique du châssis, la platine Ikea ne donne pas une mauvaise impression. En effet, elle ne laisse trainer presque aucun élément susceptible de faire "tache". On ne retrouve pas de bouton claquetant, de commutateurs trop lâches, et autres classiques de modèles dans ces gammes de prix. Les deux seuls boutons/commutateurs présents, respectivement dédiés à la fonction marche/arrêt du moteur, et à la vitesse (33 ou 45 tours), sont particulièrement fermes. Même bonne impression pour les connectiques, que ce soit la sortie stéréo RCA ou l'entrée USB-C dédiée à l'alimentation.

Une chose est un peu plus perturbante : la présence d'un plateau de rotation en plastique, et non en aluminium ou en résine. Ces matériaux sont pourtant courants, même sur des platines autour de 150 euros. L'usage d'un plastique pas spécialement épais n'affecte pas nécessairement la planéité dudit plateau, mais n'inspire pas forcément confiance.

À l'inverse, le bras de lecture est plus sérieux que la moyenne. Il s'agit d'une référence assez dense en aluminium anodisé noir, plutôt robuste de prime-abord.

ikea obegränsad

Dernier point à relever, et plus gros défaut pratique de l'appareil : l'absence de capot cache-poussière. Cet accessoire brise souvent l'unité esthétique des platines, mais reste un indispensable pour ne pas passer le plumeau tous les deux jours. Sans surprise, la platine Ikea attrape rapidement toutes les poussières, phénomène amplifié par son côté noir mat. Au chapitre des petits détails, nous pouvons relever l'absence de palet centreur pour les disques 7 pouces, même si cet accessoire s'adresse à une niche, et ne coûte pas grand-chose à l'achat.

Simplicité des usages, pour s'adresser à tout le monde

On aurait pu croire qu'Ikea, afin de s'adresser à un public technophile, propose une platine automatique, avec des fonctions spéciales de type émetteur Bluetooth.

Rien de tout ça ici, puisque la platine n'a aucune automatisation : le bras ne vient pas se placer au démarrage d'un disque, et ne se lève pas en fin de disque. Tout passe par le classique système de levier. On ne retrouve pas non plus de puce Bluetooth, ni de sortie USB pour un raccordement sur PC (extraction du vinyle).

Non, l'intérêt de la platine est clairement sa simplicité, à l'image de son design épuré. Ce modèle à entrainement par courroie s'alimente par exemple via une simple prise USB-C, avec un chargeur de smartphone ou de tablette. Nous n'avons pas essayé toutes les puissances de chargeur, mais un simple ampérage de 2 A (10 W) est déjà suffisant pour alimenter correctement l'Obegränsad.

ikea obegränsad

Autre signe de simplicité, l'étage de préamplification phono (RIAA) intégré dans l'appareil. Il est donc possible de relier directement l'appareil à un amplificateur classique, ou des enceintes actives. Le seul petit défaut ici est que cet étage phono n'est pas désactivable, il n'est donc pas possible de raccorder son propre préampli phono à l'appareil.

Enfin, point que nous avons déjà évoqué, le passage de la vitesse 33 tours à 45 tours s'effectue via un simple commutateur, et non en déplaçant la courroie, ce qui est une bonne chose. Encore une fois, la platine Ikea se concentre sur l'immense majorité des disques du marché, et fait l'impasse sur la lecture des vieux disques Shellac, à savoir les 78 tours.

Platine vinyle Ikea Obegränsad (12)

Concernant l'unité de lecture, Ikea mise clairement sur le fait que l'acheteur ne sera pas du genre à upgrader sa cellule phono. Si un changement de cellule reste possible, grâce à sa fixation au standard ½" (fixation via deux vis par le haut), il n'est possible de régler, sur le bras de lecture, ni le contrepoids ni l'antiskating. Pour rappel, le contrepoids permet de contrebalancer le poids de la cellule, afin de trouver la bonne force d'appui du stylet de la cellule sur les sillons du vinyle. L'antiskating permet d'uniformiser la force d'appui entre le bord droit et le bord gauche du sillon, le bras de lecture ayant naturellement tendance à davantage appuyer vers l'intérieur lors de la rotation du disque.

Ici, tout est préréglé pour la cellule utilisée : une Audio-Technica AT 3600L. Il s'agit d'un petit classique pour les platines d'entrée et de milieu de gamme. Cette cellule est vendue à 30-35 euros (pas négligeable dans le coût de la platine donc), et s'appuie sur une architecture de type aimant mobile (MM), de loin la plus répandue.

Un son largement à la hauteur

On juge plus facilement une platine sur ses défauts sonores que sur ses qualités. Sur ce point, l'univers vinylique est particulièrement fascinant puisque représente l'exemple même de la confrontation entre ressenti et qualité objective. Nous nous garderons bien de polémiquer à ce sujet, mais gardons à l'esprit qu'au seul niveau des caractéristiques techniques, le vinyle est loin de pouvoir rivaliser avec ce qui existe dans le domaine numérique actuellement, lossless et Hi-res en tête, que ce soit en termes de dynamique (ou plutôt de rapport signal/bruit), de distorsion, ou de séparation des canaux. De plus, l'immense majorité des albums actuels sont enregistrés sur des supports numériques. Reste que sa qualité peut être considérée comme largement suffisante pour profiter d'une excellente qualité d'écoute, et que ce support n'a pas vraiment connu les dérives du CD en matière de mixage (la fameuse loudness war). Il reste important de rappeler une évidence trop souvent ignorée : la qualité du mixage est une immense partie du problème, bien avant le support utilisé ou les codecs employés.

Platine vinyle Ikea Obegränsad (12)

La platine Ikea fait exactement ce que l'on attend d'une platine bien réglée, dotée d'une cellule de bonne qualité. On ne retrouve pas ici de défaut marquant, comme un mauvais angle d'attaque, une inconsistance du moteur, ou encore une mauvaise planéité du plateau. Au contraire, l'Ikea Obegränsad fonctionne parfaitement, et le préampli phono est très bien adapté à la cellule Audio-Technica. Cette dernière met en avant une caractéristique du constructeur sur les cellules "abordables", à savoir une signature sonore légèrement chaude, par opposition au côté un peu plus aigu des cellules Ortofon, l'autre grand constructeur dans cette gamme de prix.

Platine vinyle Ikea Obegränsad (12)

Le son est agréable, très passe-partout, un peu rond, avec une scène sonore pas extrêmement ample, mais déjà assez profonde. La platine s'est très bien comportée avec l'ensemble des petites et grosses enceintes associées, des Borea BR02 (enceintes bibliothèques) de Triangle jusqu'aux exceptionnelles LS60 (actives) de Kef. En bref, une très bonne qualité, largement à la hauteur des autres références autour des 200, voire 250 euros type Audio-Technica AT-LP60X, Sony PSLX310BT, et autres Pro-Ject Primary E. Bien sûr, celles-ci gardent des avantages au niveau des réglages et de la construction.

7

Sans révolutionner le monde de la platine d'entrée de gamme, Ikea propose avec son Obegränsad un modèle à la fois design et très cohérent, doté d'une bonne qualité sonore. Mis à part sa pauvreté en matière de fonctions annexes, et quelques manquements formels, l'appareil est une belle réussite.

Les plus

  • Design réussi
  • Bonne qualité sonore
  • Simplicité de l'alimentation
  • Fabrication globalement sérieuse

Les moins

  • Pas de cache-poussière
  • Plateau en plastique
  • préampli non-débrayable

Construction 7

Ergonomie 7

Qualité sonore 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
46
29
Sodium
Le vinyle ou l’arnaque du siècle…
BlBird67
Toujours pas compris cet intérêt pour le vinyle. Ou comment payer une blinde pour réussir à écouter un son à la base bien pourri.
Bestdoud
Je suis pas d’accord, le son est pas pourri pour peu que les vinyles soient en bon état<br /> J’apprécie plus d’écouter un vinyle qu’un cd ou un MP3<br /> Après pour les prix, effectivement c’est l’arnaque
Mogette
Le son du vinyle est loin d’être mauvais. Il existe le vinyle HD et sur une bonne platine le son est magnifique. Mais c’est comme tout, il faut savoir y mettre le prix. J’ai récup cet été tous les album de mon père en version d’époque de Van Halen , Scorpion , Santana , Bob Marley , Pink Floyd … Sur ma platine Audio Technica et une cellule VMN95EN, le son est tout bonnement exceptionnel !
Bombing_Basta
Le démat, le cloud, le streaming, ou l’arnaque du siècle…
supersebastigor
Je n’ai pas compris la blague dans ton commentaire.
Loposo
je pense qu’il y a pas de blague, car a cause des limite physique du vinyl, on est loin du support le plus fidèle, donc on rajoute, du poids, des matériaux pas forcément recyclable, peu de min d’enregistrement par rapport a la taille que ca fait,…
zeebix
C’est avant tout pour le charme du vinyl plus que pour la qualité du son.<br /> Avis perso, j’y vois pas trop d’intérêt, sauf avec une vraie ancienne platine qui fait aussi déco.<br /> Avec un truc IKEA en totalité ou presque en plastique on s’éloigne… Loin du charme.
Wifi93
Il est clair que pour les générations qui n’ont pas connues la platine à vinyles 45/33/78 tours, ils vont trouver cela totalement ringard et complétement has been. Pourtant, je me souviens avoir lu un article où il était démontré que le son d’un vinyle était bien meilleur que celui d’un CD ou équivalent numérique. Après, c’est une question de matériels. Tout le monde se souviendra des années Hauts Parleurs.
bennukem
y a quand même le coté « à la mode » avec le vinyle, et dans certains coins, la cassette revient en mode « underground »
Blackalf
Sodium:<br /> Le vinyle ou l’arnaque du siècle…<br /> Les gens savent très bien ce qu’ils achètent, puisqu’on sait très bien ce qu’il en est du vinyle vs support numérique, alors où est l’arnaque ?<br /> Mogette:<br /> J’ai récup cet été tous les album de mon père en version d’époque de Van Halen , Scorpion , Santana , Bob Marley , Pink Floyd … Sur ma platine Audio Technica et une cellule VMN95EN, le son est tout bonnement exceptionnel !<br /> Voilà, c’est ça que les gens ne comprennent pas. ^^<br /> Pour ma part, j’avais autrefois une énorme collection de vinyles, mais hélas on m’a presque tout volé, sinon j’aurais encore une platine.
Sodium
Il n’y avait pas de blague, le vinyle est une arnaque c’est tout. Sa qualité est très nettement inférieure au CD ou au streaming et l’impression contraire qu’ont certains est soit a) de l’effet placebo ou b) un mixage différent parfois moins compressé qu’un mixage normal. C’est une mode qui ne repose sur absolument aucun argument rationnel.
Sodium
C’était dans quoi ton « article », Vinyle Magasine ?
Blackalf
Sodium:<br /> C’est une mode qui ne repose sur absolument aucun argument rationnel.<br /> Ce qui n’en fait toujours pas une « arnaque »…
Jsp75
On choisit le disque, on ouvre la pochette, on sort le disque comme un précieux, on le dépoussière. On le pose, petit craquement, la magie opère. Bien entendu, les maisons de disque ont flairé le filon et vont nous assaisonner. Ikéa veut sa part. Soit dit en passant, en parlant d’Ikea, leurs enceintes wifi sont d’un super rapport qualité prix. Même après l’augmentation de prix. J’en ai une qui cohabite avec une sonos one. Elle tient la comparaison. Et elle est compatible avec l’application. Je ne connais pas leur platine. Mais si ils ont apporté le même soin, ça doit être un produit efficace.
supersebastigor
Ben oui, ça doit être le flux audio du vinyl qui est mal compressé.<br /> Est il réellement sérieux de comparer un CD (dont le flux est kafi de trous) avec un vinyl?<br /> Avec un enregistrement lossless je ne pense pas faire la différence.
Bibifokencalecon
Les tourne-disques touchent la fibre nostalgique des « anciens » (ceux qui ont grandi avec) et/ou la fibre « charme » esthétique et redécouverte d’anciennes technologiques pour les « nouvelles générations » (le côté rétro avec la touche moderne d’aujourd’hui).<br /> Je ne juge pas les gens qui font du vélo alors qu’il existe bien d’autres moyens de transport. Alors pas de raison non plus de créer une distinction entre ces types de public.<br /> En ce qui me concerne, je n’ai que de « vieux vinyles », achetés il y a fort longtemps ou hérités. Je les écoutais déjà lorsque j’étais enfant, et quand j’en ressors un, c’est autant pour la gestuelle plus le fait entendre les petits grésillements que pour me replonger dans des souvenirs ou un état d’esprit.<br /> Évidemment que la qualité sonore ne rivalisera pas avec des sytèmes audios numériques sans perte et de haute qualité. Mais ce n’est pas ce que je recherche lorsque j’écoute un de mes vinyles. J’ai été bien content de pouvoir racheter un tourne disque neuf de bonne qualité lorsque mon précédent (datant des années 70) a arrêté de fonctionné.<br /> Quant à la platine vinyle Ikea Obegränsad, elle n’est pas pour moi. Esthétiquement, elle ne me correspond pas et je la trouve visuellement « massive ». Mais son prix est très correct et selon l’article, elle fait bien le travail. Cependant, dans la compétition directe, je me serai dirigé vers le Audio-Technica AT-LP60X.
Sodium
Mais bien évidemment que si, les gens achètent des vinyles parce qu’ils sont convaincus que le support possède des qualités intrinsèques. Pratiquement personne ne va investir là-dedans en toute connaissance de cause.
cyrano66
Bien sûr que si Le vinyle a des qualités « intrinsèques »<br /> Évidemment que non C’est pas le format qui « techniquement » et « rationnellement » à la meilleure plage de reproduction (quoique… ça reste bien meilleur que du mp3 compressé au massicot).<br /> Les acheteurs ne sont pas tous débiles.<br /> Personne de leur dit que depuis 1946 c’est le top de la technologie.<br /> Le support est fragile emmerdant, encombrant, on peut ni zapper ni scroller, ni l’écouter dans le métro, ni même faire de playlist.<br /> C’est dire comme c’est total ringardos<br /> Bon l’avantage c’est que y’a pas de pub.<br /> N’empêche que Ça ne lui enlève pas ses qualités. Personne n’écoute un titre de musique à l’oscilloscope.<br /> Écouter de la musique c’est du plaisir et des émotions.<br /> Quoi de plus subjectif que la musique.<br /> Perso j’ai l’âge d’avoir connu et utilisé toutes les tech.<br /> J’ai jamais abandonné mes vinyles de 40 d’âge comme mon whisky. Malgré mes lecteurs réseau, mes NAS, mon multiroom et mon streaming Hig-res.<br /> J’ai même changé ma platine cette année.<br /> Et comme le dit @Bibifokencalecon, même si elle fait le job perso je conseillerais autre chose que cette platine IKEA.
Bombing_Basta
Y’a au moins un avantage au vinyle, il n’a pas été touché par la guerre du volume… Qui fait qu’un CD peut avoir moins de qualité d’écoute qu’un jeu vidéo qui dispose des mêmes morceaux…<br /> lesnumeriques.com<br /> Bienvenue dans la guerre du volume<br /> Le soleil pointe ses derniers rayons à l'horizon tandis que vous regardez tranquillement votre journée s'éloigner en écoutant Radio Classique ou TSF Jazz. Vous tendez une main somnolente pour attraper votre tasse de thé, quand soudain un faux...<br /> Peut-être pour ça que certains croient qu’il a une meilleure qualité, car sa dynamique n’est pas écrasée dans une course débile à celui qui a la plus grosse…<br /> Petit outil pour savoir quel est le massacre apporté à quel album (et différent selon l’année de réédition) et permettant de comparer les formats aussi :<br /> https://dr.loudness-war.info/<br /> C’est systématique quasiment, les versions vinyles sont dans le vert…
Sodium
Non, du mp3 même basse qualité est supérieur à du vinyle. Quant au reste de ton message, c’est du blabla philosophico-ésotérique sans intérêt. La musique est un phénomène physique, ça répond à des lois précises, quelles plages de fréquence l’on peut reproduire et avec quelle qualité, et le vinyle est dans les choux (ce qui est légèrement normal pour un support aussi antique).
cyrano66
Jsp75:<br /> J’en ai une qui cohabite avec une sonos one.<br /> Si vous parlez de la symphonik c’est normal c’est une co édition sonos IKEA.<br /> Jsp75:<br /> Je ne connais pas leur platine. Mais si ils ont apporté le même soin, ça doit être un produit efficace.<br /> C’est peut-être un bon prix mais va pas falloir être trop exigeant avec cette platine et l’article pointe très bien ses défauts (pour moi rédhibitoires).<br /> Je crains qu’à moins de 300€ il n’y ait pas grand chose de correct sur le marché.<br /> Maintenant si c’est pour le côté rétro une boîte à chaussures avec un cure dent ça le fait aussi et ça coûte pas cher
Bombing_Basta
Pour une vraie comparaison entre CD et vinyle y’a le très bon dossier des numériques :<br /> lesnumeriques.com<br /> Qualités sonores du vinyle : les pointes sur les i<br /> C'est désormais une réalité, le disque vinyle est en train de vivre une seconde jeunesse. Pour un nombre semble-t-il toujours grandissant d'amateurs, la galette noire est devenue un complément essentiel aux usages modernes que sont streaming et...<br />
cyrano66
<br /> Elle m’a fait ma soirée celle la.<br /> Je reprend mon bla-bla-bla philosophico-ésotérique et je te laisse dans tes platitudes techniquo-insipides.<br /> Et pour ta culture, c’est le son qui est un phénomène physique, Pas la musique.<br /> mais tu peux pas comprendre c’est du bla-bla-bla philosophico-ésotérique
Sodium
Le son qui est un phénomène physique pas la musique… tu as un tout petit peu conscience que ça ne veut absolument rien dire ou pas du tout ?<br /> Non mais excuse-moi, je ne suis que musicien, home-studio-iste et ayant étudié l’audio et les techniques d’enregistrement dans le supérieur, je n’ai clairement pas ton niveau…
Eths25
J’ai pris un jour des fichiers FLAC en vinyl HD blabla et franchement je déteste le crépitement (un peu comme ceux qui tapent des lèvres)…
Sodium
Si l’on veut du crépitement rien n’empêche d’en rajouter sur du numérique de toute façon…
ERICP444
Je pense que les gens font un amalgame et comparent des choses (les supports audio) qui ne sont pas comparables. Le Vines il a son charme incomparable, les basses et les autres réponses qui font que ce n’est pas chaleureux à écouter. Il faut évidemment avoir du très bon matériel rempli avec ou sans préamplis phono intégré tout dépendra de la platine que l’acheteur possédera, perte enceinte et câblage de bonne qualité évidemment. ensuite il faut écouter attentivement le disque pour en découvrir son charme. Faites la même chose avec le CD c’est pas comparable évidemment le CD un sont beaucoup plus métallique, c’est mon avis, il méritait aussi son attention. Mais les deux supports ne sont pas comparable : le premier est totalement analogique le second est numérique. Et il est inutile d’aller plus loin avec le streaming qui en général est plus proche du CD, donc des 44,1 kg hertz sur 16 bite, quand les utilisateurs n’écoute pas leurs fichiers avec un casque Bluetooth….
VOP
@sodium<br /> En te lisant je me dis:<br /> Soit tu es un troll soit tu n’as jamais eu la chance d’écouter des vinyles sur du bon matos.<br /> Étonnant pour un home-studio-iste où la qualité audio se trouve logiquement au cœur de la passion…<br /> Bref bonne soirée.
Loposo
Bon alors un vinyl on peux pas aller aussi bas qu un CD, pour des raison de gravure.<br /> L astuce a l époque de la Motown pour sonner plus fort que les autres était de couper la fondamental que parfois le cerveaux va recréer mais aussi que quasi pas de système basique reproduise sous les les 50hz voir plus donc on coupe ça. Cela permet de monter plus le volume car moins de contraintes des sub bass pour la gravure.<br /> Ensuite un vinyl ça ça dépendre énormément de la qualité de gravure mais on va tourner vers 12 bit grand max donc loin des 16 bit d un CD<br /> Ensuite a l époque beaucoup de morceaux lors de la production utilisait des tape « bande cassette » sauf que bien souvent ça avait tendance a réduite voir couper les 10k-20khz. Ce qui peut donner la sensation d un son plus chaud<br /> Donc on rajoute la qualité du vinyl de la gravure du filtre riaa de la cellule du 2 ème filtre riaa ,… Bref on est loin de la fidélité, tout comme pour les transitoires etc<br /> Alors non un CD ne sonne pas métallique juste beaucoup plus précis donc demande plus de taff pour bien enregistrer mixer etc,… Un CD a plus de bit 96db pour du 16 bit ça équivaut à un marteau piqueur dans une chambre et en même temps être capable d entendre un mouche voler dans cette même pièce, ce que personne sera capable d entendre.<br /> Les vinyl pourquoi pas pour ceux qui on connus ça avec une vielle platine ou pour les DJ avec le touche
PaowZ
« Non, du mp3 même basse qualité est supérieur à du vinyle »<br /> Je ne suis pas d’accord. Le vinyle ne souffre pas du phénomène de transitoire, contrairement à un son numérique CD/MP3, donc l’attaque dépend directement de la fréquence d’échantillonnage. En cela, un vinyle restera meilleur. On pourra opposer le fait qu’en montant en fréquence d’échantillonnage, on diminue ce phénomène mais ça n’est certainement pas le cas pour un mp3 de basse qualité (admettons un constant bitrate à 128KHz qui code du 44,1KHz). Par contre, pour ce qui est de la dynamique (différence de niveau entre le niveau le plus faible et le niveau le plus haut d’une amplitude sonore), il est meilleur, oui.<br /> Et si on parle du SACD, oui, il éclate clairement le vinyle, en matière de propriétés audio intrinsèques…
_Troll
Le disque vinyle repose sur une evolution de la toute premiere methode de reproduction sonore. Du cylindre, au disque 110 tours, puis 78 tours et enfin 33/45 tours. Sillon, microsillon, stereo et meme quadriphonie. Le reproduction audio numerique a aussi evolue du compact disc a tout les types d’ebcodages de l’on connait aujourd’hui de plus ou moins bon. Un probleme du vinyle dont peu de gens parlent est sa vitesse angulaire constante, qui donne de meilleures performances au debut du disque et se degrade jusqu’a la fin. C’est pour cela qu’ils faisant, pour la musique moderne demandant beaucoup de basses frequences, des maxi 45 tours, un disque de la taille du 33 tours qui se joue a 45 tours. La separation des cannaux est pas tres bonne. Je trouve ce tourne disque Ikea tres moche car le plateau du disque est plus grand que la platine, et l’absence de couvercle la rends presque inutilisable.
Morlac
De la même manière qu’un mec qui a investi dans une 4090 ne vas pas passer ses journées sur le solitaire ou le démineur, un mec qui a une pièce pour écouter de la musique avec souvent entre 1500 et 2000 balles dans un combo de 2 colonnes Hifi type Triangle et un ampli de qualité, ne va pas écouter sa musique sur soundcloud.<br /> Les CD y’en a des bien, mais globalement c’est plat, ça manque de dynamique.<br /> C’est plutôt ça l’arnaque du siècle. On vous a vendu un super support mais c’est la grosse flemme pour le remplir.<br /> Y’a aussi l’aspect pré ampli qui joue pour le vinyl. Ca rajoute de la chaleur<br /> Après on va retrouver le même débat sur les sons de guitare par ex : certains préfèreront la froideur et la précision d’un son modélisé ou d’un ampli à transistors, d’autres (et j’en fait partie) ne jurent que par la chaleur et l’imprécision d’un bon son à lampes
tfpsly
supersebastigor:<br /> Ben oui, ça doit être le flux audio du vinyl qui est mal compressé.<br /> Est il réellement sérieux de comparer un CD (dont le flux est kafi de trous) avec un vinyl?<br /> Avec un enregistrement lossless je ne pense pas faire la différence.<br /> Les CDs ne sont pas compressés. Les MP3 oui bien sûr, mais utiliser un bon compresseur donnera un fichier que personne ne sera capable de différencier de l’original.<br /> Par contre un vinyle a une certaine forme de compression : vitesse de rotation constante, donc bien moins de surface disponible quand on se rapproche du centre du disque. Plus on avance dans le disque, et plus la qualité décroît.<br /> Longtemps les vinyles ont eu une image de meilleure qualité que les CDs, mais ça venait des premières séries de CDs, réalisés à partir des masters de vinyle (corrigés pour compenser les défauts du support vinyle) au lieu de repartir du master original pour faire un master propre.<br /> Does vinyl really sound better? An engineer explains<br /> Do Records Really Sound Warmer Than CDs?<br /> Il y a un côté plaisir nostalgique à utiliser un vinyle. Par contre un CD lui sera supérieur pour la qualité sonore (et même un bon MP3). Mais bon, le truc qui fera la plus grosse différence sera le reste de la chaîne derrière : ampli, HPs/casque.
Korgen
La musique est un art, donc subjectif contrairement aux lois physiques dont tu parles. Ils ont certainement oublié d’en faire mention lors de tes études, à moins d’avoir fait une « spécialisation Melodyne » ce qui expliquerait pas mal de choses.
ld9474
Perso vinyle ou cd ou numérique je m’en moque un peu. Du numérique écouté sur une enceinte moyenne ce ne sera pas aussi bien qu’un CD sur une top chaine et idem pour le vinyle.<br /> Ca existe encore le chargeur de vinyle? C’était un accessoir qu’on mettait sur la platine et qui permettait d’enchainer plusieurs 45 tours :).<br /> J’ai commencé ma vie avec le vinyle, suis passé au CD dès que j’en ai eu les moyens et mon dieu qu’est ce que c’était bien ! 70 minutes de musique sans avoir à se relever pour tourner le disque, quasi inrayable (parce que le vynil dès qu’il y a un petit pète c’est mort). Puis je suis passé au numérique et là c’était illimité :). Le top du top. Je suis pas ingé son mais je suis quand même un peu exigeant quand je me pose pour écouter de la musique. Quand je bosse je m’en contrefiche c’est plus pour avoir un bruit de fond.<br /> Bref, tout ca pour dire que je trouve très marrant ce retour au vinyle mais je n’y retournerai pas même si j’en ai quelques uns au garage.
Loposo
Encore une fois un CD a plus de dynamique qu un vinyl.<br /> Après c est le morceaux la manière dont il est mixé et enregistrer.<br /> Il y a eu d énorme abus en compression dynamique des morceaux avec l arrivé du numérique et d autres matos on a eu la possibilité de compresser et limiter que le matos d avant ne permettaient pas. Mais c est autre chose que le support.<br /> Donc ne pas tout confondre<br /> Ensuite les lampe ne donnent pas spécialement de la chaleur autre que la chauffe physique, mais si vous analyser une sinusoïdale qui passe par un lamp cela va créer énormément d harmoniques pair et impair.<br /> Pour le la chaleur il sera préférable de booster que les harmoniques pair et pas toute juste la 2 4 6 suffisent<br /> Et là pour les enceinte une pair a 400€ dans une pièce traité et corrigé par dsp fera un meilleurs job qu une colonne a 10000€ poser dans une pièce comme ça, mais bon on va pas faire un cours acoustique dans ce thread
paulposition
@Sodium Merci de rester polis dans vos échanges; Votre vérité n’est peut être pas celle des autres, et les grossièretés n’amènent rien au débat; Tous messages sortant de ce cadre seront supprimés.
Morlac
Ah mais on est d’accord ! Le CD en tant que technologie à plus de dynamique qu’un vinyle. Mais c’est la théorie. Dans les faits en fait c’est souvent l’inverse dû au mastering. D’où le fait que les CD sonne « plat ». C’est particulièrement flagrant sur des prod de metal moderne…<br /> Pour les lampes c’est justement les nombreuses imperfections de l’analogique qui donnent la chaleur si caractéristique au son. Et je pense qu’après c’est une question de goût.<br /> Enfin pour le prix on se retrouve : une paire de Triangle à 400€ pièce + un ampli dans les 500, une bonne platine, et lecteur cd correct et on est a 2000 balles
Laurent_SFN
Franchement je ne pense pas que les gens qui achètent du vynile aujourd’hui le fassent pour la qualité sonore, ou bien c’est très subjectif. Mais le fait d’avoir en possession un objet, avec toutes ses fragilités et ses imperfections, en contraste avec le côté très froid, indestructible et impersonnel des millions de morceaux disponibies à la demande sur les sites de streaming, bah ça peut jouer.
raymondp
Le ressenti de qualité audio est quelque chose d’on ne peut plus subjectif, mais évaluer un support juste sur ses qualités techniques n’est pas pertinent car l’oreille et le cerveau ne sont pas des instruments de mesure. D’ailleurs si Fraunhofer a mis du temps pour trouver la meilleure méthode pour l’encodage MP3, c’est bien pour cela : pour encoder le son non pas tel qu’il se diffuse par ses caractéristiques, mais tels que le l’oreille et le cerveau humain le perçoivent, cela s’appelle la psychoacoustique (rien à voir avec la psychologie…).<br /> Personnellement, j’ai connu le vinyle dans les années 80, je suis passé au CD parce que c’est vraiment plus pratique, mais il faut avouer que la qualité au départ était assez décevante comparé au vinyle; un son métallique, plat, en un mot : fade, le funk et le disco n’étaient pas terribles dessus. La faute certainement à la masterisation, pas à la hauteur.<br /> Là dessus, je rejoins un avis plus haut : on peut parler des amplis à transistor haute précision et des alimentations à sur-découpage et tout ça, franchement un bon ampli à lampes (moderne, pas une antiquité), donne un son incomparable AMA, souvent hors de prix il faut le dire.<br /> Pour ce qui est du vinyle, je me suis désintéressé de ma collection de jeunesse, à mon grand dam maintenant, car elle a dû finir à la poubelle, et j’y reviens maintenant, avec du matos non « audiophile » (aux prix délirants), mais de très bonne qualité. Je ne peux pas dire en toute honnêteté que le son est franchement meilleur que le CD. Il a une meilleure homogénéité, mais il est moins précis. Mais il y a le plaisir de l’objet, la nostalgie, le bonheur de le voir tourner sur la platine.<br /> Par contre le streaming, je ne suis pas fan. J’ai numérisé en bonne qualité (FLAC, ogg ou mp3) une grande partie de ma collection de CD, mais je trouve le son sur spotify par exemple pas terrible.
cyrano66
raymondp:<br /> mais je trouve le son sur spotify par exemple pas terrible.<br /> Ça dépend.<br /> En AirPlay ou Chromecast de toute façon c’est un peu tout pareil.<br /> (Surtout avec les versions gratuites qui brident le débit.)<br /> Avec du matos qui tient la route et un lecteur réseau avec un DAC potable ça va beaucoup mieux.<br /> Perso question goût/qualité audio je préfère Deezer et Qobuz à Spotify.
raymondp
cyrano66:<br /> Perso question goût/qualité audio je préfère Deezer et Qobuz à Spotify.<br /> Je ne connais que Spotify en streaming, via le compte de mon fils qui est abonné, et bien sûr Youtube. Les deux me paraissent pas terribles, mais ce sont les plus utilisés. Je ne sais pas ce que ça donne en streaming Qobuz mais en téléchargement c’est très bon !
Thorens-66
Toujours pareil,une bonne platine,style Thorens avec cellule Shure,des enceintes celestion et un ampli sanyo,c’était la configuration d’époque qu’on m’avait conseillé et c’est top,un son bien meilleur que le cd,après oui il y a plein de support maintenant qui upgrade le son, à chacun on kiff
cyrano66
Thorens-66:<br /> Thorens avec cellule Shure,des enceintes celestion et un ampli sanyo,<br /> La célèbre shure M44-7 ? (Cellule des DJ)<br /> Du coup j’imagine que c’est une platine automatique la TD 102 ou TD 402.<br /> Bon matos<br /> Après Chacun son oreille mais les puristes vont plutôt privilégier l’entraînement par courroie et les cellules elliptiques.<br /> Je peux vous demander le modèle ampli et enceinte ?
Didier-X
… je suis né avec le vinyl et le tube cathodique, j’ai encore quelques-uns de mes premiers albums, ‹ ‹ young americans › › et ‹ ‹ pinups › › de Monsieur David Bowie… je ne les écoute plus guère j’ai un peu changé de registre, plutôt early rockabilly, avec les micros pourris de l’époque et tout ce qui va avec… dépoussiérage avant et après écoute, j’écoute souvent quatre ou cinq LP’s à la suite, mon dernier achat, la bande son des Peaky Blinders,en vinyl of course,trois disques, écoutés dans leur intégralité à chaque fois bref… j’ai aussi du CD mais quelle misère !!! du plastique et encore du plastique, je vinyl comme son nom l’indique, c’est aussi du plastique,mais quel plaisir de le sortir de sa pochette!!! j’ai quelques originaux des années 50, notemment tous les Johnny Cash, que c’est beau, j’ai deux mille euros de matériel au plus (ah si j’étais plus riche!) …bref, meilleur ou plus mauvais là n’est pas la question, seul le plaisir compte…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test JBL Tour One M2 : un casque haut de gamme réussi moins cher que la concurrence ?
Test Apple HomePod (2023) : retour en fanfare pour l'enceinte connectée d'Apple ?
Test Dell XPS 13 2-en-1 2022 : la Surface Pro 9 peut-elle dormir sur ses deux oreilles ?
Test JBL Tour Pro 2 : des écouteurs pas tout à fait matures, mais aux innovations prometteuses
Test Elgato Facecam : que vaut son
Test G.Skill Trident Z5 RGB DDR5-6800 CL34 : et la DDR5 se transforme en fusée !
Test Intel Core i3-13100F : que vaut l'entrée de gamme de Raptor Lake ?
Test Polar Ignite 3 : une montre connectée sport tout en élégance
Test Sony DualSense Edge : la manette ultime pour la PS5 ?
Test QNAP TS-464 : un NAS performant, évolutif mais trop complexe ?
Haut de page