L'évolution du mange-disque des années 80 est une enceinte intelligente à cartes NFC

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
02 février 2020 à 11h50
0
Yoto player.jpg

Le tout dématérialisé a beau régner sur les contenus vidéo et audio, le retour à l'objet physique est pour certains une nécessité, une certaine manière de ne pas « simplement » consommer. Le succès du vinyle en est clairement le meilleur exemple, mais des initiatives uniques pointent çà et là le bout de leur nez.

C'est le cas du Yoto Player, une mignonne petite enceinte pour enfant intégrant un lecteur audio, mais surtout un système de cartes NFC permettant d'accéder à un vaste choix d'histoires.

Simple comme un objet

Développé par la marque Yoto ainsi que le Studio de Design Pentagram, le Yoto Player est en apparence une petite enceinte connectée très colorée et gadget. En apparence seulement, car à l'instar de La Fabrique à Histoires de Lunii, celle-ci n'est pas là pour relayer le signal d'un smartphone ou autres émetteurs Bluetooth, mais pour lire du contenu destiné aux enfants.

Yoto PLayer (1).jpg

Le principe est assez simple. Le Yoto Player accueille des cartes NFC, chacune associée à la lecture d'une histoire, d'un podcast ou encore de musique (presque uniquement classique). L'intérêt est tout autant dans la lecture de contenus « adaptés » aux jeunes auditeurs que dans le choix qui leur est laissé avec l'utilisation de cartes, bien plus stimulantes et créatives qu'une navigation sur écran ne pourrait l'être. Le seul écran présent est ici un petit afficheur pixellisé davantage là pour l'illustration qu'autre chose.


Le Yoto Player intègre une enceinte, une sortie casque probablement très peu puissante, et un système de deux larges molettes pour les contrôles. Pour la recharge, il suffit de placer le produit sur une base dédiée. Les paramètres du Yoto Player et la gestion de la bibliothèque sont gérés grâce à une application smartphone dédiée.

À la sauce démat' un peu salée

Les cartes ne stockent pas le contenu en lui-même, mais un lien vers le fichier stocké sur les serveurs Yoto. Cela demande donc de disposer d'une connexion Wi-Fi, mais surtout de prier pour que le service ne périclite pas trop vite. Le contenu est téléchargé et reste donc sur l'appareil, mais la marque ne précise pas sa capacité de stockage, ni même s'il se destine vraiment à sauvegarder le contenu de plus d'une carte à la fois.

Yoto PLayer (2).jpg

Si le site officiel regroupe un très grand nombre de cartes, avec des prix oscillants entre 7 et 11 euros pour les histoires, il est également possible de partir sur un système d'abonnement à l'année. Cet abonnement, au tarif plutôt salé de 85 euros par an, consiste en l'envoi une fois par saison (donc quatre fois par an) d'un pack de cartes. Pour le lecteur seul, il faut déjà compter 95 euros. Enfin, pour un bundle Yoto Player + abonnement + un starter pack de plusieurs cartes, nous arrivons à 181 euros. À noter, il est également possible de commander ses propres cartes à personnaliser. Pour cela il faudra uploader le fichiers audio sur les serveurs de Yoto, la carte associée renvoyant vers le lien de l'enregistrement.


Concept intéressant même si pas foncièrement novateur, le Yoto Player pourrait néanmoins souffrir de son prix et du stockage uniquement sur serveurs.


Source : The Verge
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Le P.-D.G. de MSI décède à 56 ans en tombant d'un immeuble
scroll top